Ça, c'est un baiser et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 2,96

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Ça, c'est un baiser sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Ça, c'est un baiser [Broché]

Philippe Djian
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
Prix : EUR 8,90 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 23 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 8,49  
Broché EUR 20,20  
Broché EUR 8,90  

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Ça, c'est un baiser + Maudit manège + Lent dehors
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Maudit manège EUR 6,90
  • Lent dehors EUR 8,90

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

«Au-delà de la forme policière, le thème essentiel du roman est l'angoisse de la solitude.» Philippe Djian.

Présentation de l'éditeur

Qui a tué Jennifer Brennen, cette fille de milliardaire qui détestait son père ? Deux flics, un quadra paumé et une trentenaire obsédée par son poids, se lancent sur la piste du meurtrier. Narrateurs à tour de rôle, ces antihéros nourrissent leur traque de réflexions métaphysiques et de récits de leurs amours agitées. Philippe Djian décrit avec humour un monde attachant d'amochés généreux et de justiciers naïfs, dans un style ample et pittoresque qui embarque le lecteur dans un périple noir.

Détails sur le produit

  • Broché: 435 pages
  • Editeur : Folio (2002)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070313344
  • ISBN-13: 978-2070313341
  • Dimensions du produit: 10,9 x 17,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 204.666 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Philippe Djian est né en 1949. Son roman "37,2° le matin", publié en 1985 et adapté au cinéma par Jean-Jacques Beneix en 1986, lui a valu la reconnaissance du grand public. Il a, entre autres, publié aux Éditions Gallimard "Vers chez les blancs", "Ça, c'est un baiser", "Frictions", "Impuretés", "Impardonnables", "Incidences" et "Vengeances" en 2011.



© C.Hélie Gallimard

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ça, c'est un vrai bouquin 5 novembre 2008
Format:Broché
Je commente rarement ce que je lis mais vue la divergence des avis sur cette oeuvre j'avais envie d'apporter ma modeste contribution.
On a bien heureusement le droit d'aimer ou ne pas aimer et je vois que ce roman ne laisse pas indifférent.
La seule chose que je veux dire c'est qu'on ne peut pas écrire que ce roman est baclé et confus et que l'écriture est trop "parlé". On peut le faire mais on se trompe.
Ce roman fonctionne comme nos structures mentales (souvent confuses non?), sans cesse animées par mille choses: pulsions, rages, désirs, intelligence, fébrilité, clairvoyance, violence, tendresse, amour, détresse, connerie, bétise...
P Djian répond à ce que j'attends de l'écriture. Il écrit avec ses tripes mais aussi une sensiblité bouleversante. Il associe les pulsions à la réflexion et ça peu d'écrivains y parviennent. J'ai tour à tour envie de rire puis de chialer quand je le lis, de boire ou de fumer, d'écrire ou de ronfler...
J'ai l'impression que Djian aime les auteurs américains et ça se sent. D'ailleurs il prend bien soin d'être très discret pour parler du lieu où se détoule cette histoire. Imaginez là en France, elle n'aurait pas la même saveur.
Pour moi, Djian écrit quelque part entre la France et les US, entre Rio et Moscou quelques part où lui seul sait nous emmener. Merci Monsieur. Merci vraiment.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Djian est (presque) de retour 15 janvier 2010
Par Gauthier Daniel VOIX VINE
Format:Broché
Sous ce titre abscons (c'est une habitude chez Djian) se cache un roman policier doté de tous les ingrédients du genre : intrigue, rebondissements, suspense...
Certes, le contexte politico-écologique manque de réalisme (d'autant que Djian ne prend pas vraiment partie, se contentant de reprendre les arguments des uns et des autres).
Certes, les thématiques "djiannesques" n'ont pas bougé : rapports déshumanisés dans les mégalopoles, sexe, drogue, musique, confusion intime des uns et des autres, impossibilité radicale de comprendre la réalité et de s'y situer, couples à la dérive...
Mais là, Djian est en forme : il y a de l'humour (souvent), de l'érotisme, et toujours cette écriture décalée, avec de vrais fulgurances de style (bien intégrées à l'ensemble).
Et du coup, on passe un bon moment, ce qui est quand même l'essentiel !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ça, c'est un bon Djian 12 septembre 2004
Par Un client
Format:Broché
Bon je vais pas vous le cacher : j'aime Djian. Mais, on peut dire que ce roman là est un bon Djian (ça faisait longtemps ..!). ici on plonge en plein apocalypse. Tout BRULE. Aors à quoi bon vivre ?
Djian retrouve un style qu'il avait perdu, un sens du rythme et de la sobriété, et une puissance qui vous étouffe à chaque mot.
Je pense qu'on peut commencer à lire Djian par ce livre fantastique (même si ces premiers romans sont les meilleurs : n'hésitez pas à lire 37,2, vous serez surpris, et Bleu comme l'enfer ...).
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?