EUR 8,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Éloge de la fuite a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Éloge de la fuite Poche – 12 février 1985

4.3 étoiles sur 5 51 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 8,00 EUR 4,21

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Éloge de la fuite
  • +
  • La nouvelle grille
  • +
  • L'homme et la ville
Prix total: EUR 26,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté... Il ne reste plus que la fuite. "Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques, la question de notre libre arbitre, de notre personnalité même. La politique, la société, tout prend dès lors une autre dimension.

Quatrième de couverture

«Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté... Il ne reste plus que la fuite.»Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques, la question de notre libre arbitre, de notre personnalité même. La politique, la société, tout prend dès lors une autre dimension.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Ce livre est une authentique révélation. Il est de ces ouvrages qui surprennent et font jubiler à chaque paragraphe tant l'analyse est profonde. Le Professeur Laborit éclaire le comportement humain avec une grille d'analyse jusqu'ici délaissée par les sciences sociales : la grille biologique. Partant, l'amour ou la liberté sont désacralisés par la puissance des déterminismes biologiques et socio-culturels. En l'absence d'une telle connaissance, le langage n'est qu'un alibi, une moyen contre-nature d'empêcher nos pulsions inconscientes et les déterminants socio-culturels enregistrés depuis l'enfance grâce au système limbique (le cerveau de la mémoire) d'être associés de facon originale par le cortex associatif (le cerveau particulièrement développé chez l'homme qui le rend doué de créativité). L'inventeur des neuroleptiques démontre de facon implacable que cette méconnaissance débouche sur l'angoisse qui manifeste l'impossibilité de combattre ou de fuir les hiérarchies sociales de domination. Dés lors, une seule issue s'impose à l'être humain : Mobiliser la connaissance de ses déterminismes biologoques et socioculturels pour fuir dans l'imaginaire créateur, à l'abri des jugements de valeur, des préjugés véhiculés par la société. Cette fuite salutaire doit permettre à l'homme de faire triompher de nouvelles structures harmonieuses aux dépens des hiérarchies destructrices. Puisse Henri Laborit être un jour entendu !
Remarque sur ce commentaire 77 sur 79 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Voilà un essai passionnant, décapant, dérangeant ! et ardu... dont le contenu est d'une telle richesse qu'il est difficile d'en faire un résumé. Il faut déjà dire un mot de Laborit, neurobiologiste et personnalité hors du commun, libre (pour autant qu'on puisse l'être dirait-il !) et subversive, qui a réussi la performance de faire de la recherche fondamentale sans aucune aide financière des pouvoirs publics. Il l'aura payé par une mise à l'écart de la part du milieu universitaire et scientifique français, alors que Laborit était par ailleurs mondialement connu, invité jusqu'en Chine pour y faire des conférences, et qu'il a reçu le prix Albert Lasker (équivalent du Prix Nobel).

Cet essai traite de la biologie des comportements, il a pour objectif d'expliquer dans des termes accessibles au grand public les bases de notre fonctionnement neurobiologique et ses conséquences sur nos comportements à la fois individuels et en groupe, depuis notre naissance jusqu'à l'âge adulte. Laborit part de faits basics (comment fonctionne un organisme, quel est sa finalité, comment se construit notre système nerveux, qu'est-ce qui nous différencie des autres animaux) pour éclairer sous un jour nouveau de vastes sujets comme l'amour, la liberté, le bonheur, le plaisir, etc. "La seule raison d'être d'un être, c'est d'être", voilà en substance le message de l'auteur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 20 sur 21 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Eloge de la fuite : le titre pourrait être trompeur si on réduisait trop vite le terme de "fuite" à la définition qu'une société de pouvoir, de hiérarchie et de domination, en donne. Pour une telle société, la fuite est une lâcheté, une faiblesse, une défaite. Pour Henri Laborit, c'est une victoire : celle d'un être vivant qui a su se dégager des emprises d'un environnement social défavorable, qui a su éviter les confrontations et les risques inutiles, qui a su se préserver. Après tout, pour un organisme vivant, qu'y a-t-il de plus naturel que de vouloir se préserver ? Et pour cela quel meilleur coportement que la fuite n'y a-t-il pas dans la nature ? La fuite, comportement biologique et naturel, que les automatismes socio-culturels veulent empêcher, pour conserver leur domination.
Henri Laborit y traite brillamment des questions de domination, d'agression, par delà bien et mal. Petit livre mais très grand impact sur la vision que l'on se fait des sociétés, du bonheur, de tout.

Je recommande fortement ce livre, ainsi que L'Homme et la ville si vous voulez approfondir l'auteur.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 23 avril 2003
Format: Poche
"Eloge de la fuite" - un livre sur la lâcheté et le renoncement?
bien au contraire! Ce livre ouvre les portes de la lucidité, fait sauter les oeillères, aiguise l'esprit critique.
une bonne claque aux esprits étriqués.
Remarque sur ce commentaire 35 sur 38 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par MAC le 18 décembre 2005
Format: Poche
Cet ouvrage est une clef de voûte de notre civilisation.
Il passe les activités humaines au crible de la biologie comportementale.
L'auteur réussit même le tour de force de ne pas laisser ses appréciations personnelles ni son ego interférer avec sa démonstration.
Un ouvrage a lire par tous ceux qui aiment l'ouverture d'esprit et les concepts analytiques et novateurs.
Une question dérangeante demeure : face à tant de génie étalé en moins de 200 pages par un homme au demeurant quelque peu marginalisé dans son parcours professionnel, que valent nos institutions contemporaines qui n'ont pas su (ou pas voulu) l'entendre ?
Remarque sur ce commentaire 33 sur 37 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?