EUR 40,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Être et Temps a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Être et Temps Broché – 1 janvier 1986

3.8 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 1 janvier 1986
"Veuillez réessayer"
EUR 40,50
EUR 40,50 EUR 35,52

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Être et Temps
  • +
  • Introduction à la métaphysique
  • +
  • Essais et Conférences
Prix total: EUR 62,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

«L'essence de l'homme se détermine à partir de la vérité de l'être, laquelle se déploie en son essence du fait de l'être lui-même. Ce que tente de faire le traité intitulé Être et Temps, c'est de partir de la vérité de l'être - et non plus de la vérité de l'étant - pour déterminer l'essence de l'homme en ne la demandant à rien d'autre qu'à sa relation à l'être et pour concevoir en son tréfonds l'essence de l'homme, elle-même désignée comme Da-sein au sens clairement fixé à ce terme. En dépit du fait qu'un concept plus original de la vérité ait été simultanément développé, parce qu'il était devenu intrinsèquement nécessaire, et depuis maintenant treize ans que le livre est paru, il n'y a pas eu la moindre trace qu'un minimum d'entente se soit produit à l'égard de cette mise en question. Si elle est restée sans écho, il y a à cela deux raisons. D'une part l'habitude d'ores et déjà invétérée, et qui tend même à s'implanter définitivement, à penser de la manière moderne - l'homme est pensé comme sujet ; toute réflexion sur l'homme est entendue comme anthropologie. Mais, d'autre part, l'incompréhension tient à la tentative elle-même qui pourrait bien tirer de l'histoire sa sève et sa vigueur sans rien en elle de "fabriqué", qui provient de ce qui a prévalu jusqu'ici mais lutte pour s'en extraire et par là renvoie nécessairement et constamment à cette tradition et l'appelle même à l'aide (cf. ce que le livre sur Kant entend par "métaphysique du Dasein") pourr dire tout autre chose. Mais surtout ce chemin s'interrompt à un endroit décisif. Interruption qui s'explique du fait que, malgré tout, la tentative faite dans cette voie court, contre sa volonté, le danger de n'aboutir qu'à renforcer encore la subjectivité et à empêcher pour ainsi dire elle-même le dépassement du point de non-retour ou plus exactement : la présentation où elle atteindrait ce à quoi elle tend par définition. Toute orientation vers l'"objectivisme" ou le "réalisme" demeure du "subjectivisme" ; la question de l'être prend place ailleurs que dans la relation sujet-objet.» Martin Heidegger.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Dans "Être et Temps", Heidegger reprend à nouveaux frais la question du sens de l'être, qui a été posée pour la première fois par Platon et Aristote. Ces philosophes de la première heure considéraient l'Être comme la généralité des choses, et d'ailleurs une généralité suprême, donc indéfinissable. De nos jours, on a l'habitude de passer à côté de cette question. En effet, le mot être est très utilisé sans que tout un chacun puisse clairement le définir. La première section de "Être et Temps" a pour ambition d'éclaircir ce que veut dire être. Dans un premier temps, Heidegger en donne une définition négative : l'Être n'est pas un étant. Or toutes les recherches (scientifiques) prennent toujours pour thème l'étant. Par exemple les corps mobiles en physique, les hommes en anthropologie, les mots en philologie, etc... et ne parviennent jamais à se poser la question de l'Être. Seule la philosophie s'enquiert de cette recherche. Quel est l'apport de Heidegger face à ses prédécesseurs ? Si l'on considère les travaux de Descartes, on est déçu de sa formule « cogito ergo sum » qui ne décrit pas l'être (sum) mais plutôt la subjectivité (cogito). On peut être déçu aussi de la théologie médiévale, quand bien même on en reconnaît les avancées pour ce qui est de la métaphysique, il n'en demeure pas moins que les philosophes de l'époque n'expliquent l'Être qu'en un rapport entre Dieu (ens infintum) avec les êtres humains (ens creatum).Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 sur 20 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Quant au traité de Heidegger, il s'agit évidemment d'un des livres phares du XXeme siècle, l'un des dix / quinze livres les plus importants de l'histoire de la philosopie, à ranger à coté de la Métaphysique d'Aristote ou de la Phénoménologie de l'esprit de Hegel.

Quant à la traduction, elle est à peu près impraticable, et ferme l'accès au texte au lieu de le rendre possible : il faut impérativement préférer la traduction d'Emmanuel Martineau.
2 commentaires 35 sur 46 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Référence en philosophie, c'est un grand classique qui est intéressant mais qui occupe le lecteur un bon moment. A lire et digérer. Mais c'est très utile connaître pour comprendre comme Heidegger se positionne dans l'histoire de la philosophie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Il est toujours difficile de commenter un philosophe. En ce qui concerne :"Etre et Temps", une volonté de libérer un mot fixe: "Daseîn", dans une mouvance exacerbée, un espace sans cesse élaboré grâce à une mémoire prodigieuse. En effet Heidegger, entame un développement logique autour d'un mot, livrant tous les aspects, structures, utils,de l'étant,de l'être de l'homme, dans la substance intrinsèque de son essence. Phrase de philosophe pour philosopher direz-vous, mais analytique d'une méthode propre à son auteur. Tout part de la Logique, se poursuit dans la Logique qu'il a précédemment utilisée, et cela d'une manière constante. Il faut pour cela non seulement un savoir faire, mais une mémoire phénoménale pour que, parvenu au terme de cet ouvrage, dont il mettra quatre ans pour le construire (1923-1927), il ait réussi à développer cette logique en chaîne, et extrapoler les étants du Da sein quotidien, tout en ouvrant des portes. En cela, c'est un monument.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
C'est incontestablement l'oeuvre d'un génie.
Les analyse y sont géniales, originales et très novatrices. Elles collent parfaitement à notre époque désenchantée pour ne pas dire désespérée, mais en la remettant en perspective "existentiale".
Remarque sur ce commentaire 4 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Il faut faire droit au remarquable travail de François Vezin : traduire Sein und Zeit ne devait pas être une tâche routinière, ni un mot à mot utilitaire (ce dont se contente paresseusement Martineau). L'enjeu était de rendre en français une langue allemande violemment sollicitée par Heidegger dans la mesure où, il ne s'agit pas dans ce traité phare d'établir un listing de nouveaux concepts, mais plutôt de traverser le principe même d'une conceptualisation (principe dans lequel la phénoménologie husserlienne n'a eu que trop tendance à s'enfermer) pour ouvrir la possibilité inédite d'une pensée en devenir.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?