undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles71
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:10,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 octobre 2004
Film mythique, épopée grandiose, acteurs inoubliables, en particulier un Henri Fonda à contre-emploi, une image sans défaut, tout serait pour le mieux dans le meilleurs des mondes cinématographiques si la version servie ici n'était celle qui fut, quelques années après la sortie du film, servie dans des salles qui n'avaient d'autre souci que de raccourcir un film trop long pour faire un maximum de séances dans la journée. Résultat, version terriblement amputée, qui nous prive de la scène de l'évasion de Cheyenne, sa blessure au ventre infligée par le sieur Teuf-teuf et qui laisse le téléspectateur non averti dans l'incapacité de comprendre ce qui se passe avant que Cheyenne lui-même ne se confesse à l'homme à l'harmonica avant de mourir. Affligeant. Afligeant de constater qu'une édition DVD se moque de la sorte de son public.
Un bon conseil, n'achetez pas ce produit, sauf à vouloir vérifier le peu de scrupules des distributeurs d'une époque et de ceux qui en rééditent l'exploit.
1414 commentaires|319 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2011
Suffisamment de réflexions ont déjà été écrites sur la qualité de ce film (génial) et sur celle de son transfert en Blu-ray (excellent).
Personnellement, j'estime néanmoins que cette parution ne mérite que 3 étoiles, en raison du piètre travail éditorial dont elle a bénéficié.
Comparons-la, par exemple, avec une autre réédition récente: "APOCALYPSE NOW". Ce dernier est gratifié d'un boîtier cartonné renfermant un livre de 100 pages et pas moins de TROIS Blu-ray, contenant les deux versions du film, le making-of "Hearts of Darkness", les anciens bonus en SD, plus des bonus spécifiques en HD.
Pour un prix de vente (à peu près) identique, "IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST" (film pourtant aussi mythique) ne contient, lui, que le Blu-ray du film (réalisé à partir d'un master restauré) et le DVD (réalisé à partir de l'ancien master), le tout présenté dans un boîtier plastique tout ce qu'il y a de plus banal, de rares enseignes ayant eu droit, apparemment, au steelbook. De surcroît, tous les suppléments proposés ici figuraient déjà sur le double DVD collector de 2003 (à la présentation infiniment plus belle!), le seul bonus en HD de ce Blu-ray étant... la bande-annonce.
Cerise sur le gâteau (façon de parler!), l'éditeur se moque littéralement de nous en indiquant au verso du boîtier que le DVD contient la "version cinéma" de 159' et le Blu-ray la "version restaurée" de 165', donnant à penser que nous sommes en présence de DEUX versions (légèrement) différentes, alors que l'écart de timing est uniquement dû au Pal speed-up...
Quoi qu'il en soit, où est de toute façon l'intérêt de nous forcer à acquérir "le DVD du Blu-ray" (que l'on paye évidemment, ne soyons pas dupes!), sinon de permettre à l'éditeur d'augmenter son prix de vente?
DVD pour DVD, il eût été plus intelligent de nous proposer la version italienne de 170' disponible il y a plusieurs années et qui, elle, possédait au moins l'avantage de durer VRAIMENT onze minutes de plus que toutes les autres versions disponibles...

Tant que perdurera cette attitude finalement bien peu respectueuse du consommateur cinéphile, elle incitera celui-ci, de plus en plus et de manière bien compréhensible, à attendre systématiquement les offres du genre "3 Blu-ray pour 30 euros" !!!
33 commentaires|64 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2011
Le DVD remastérisé était déjà d'un très bon niveau mais avec le Blu-Ray on atteint des sommets. Gains avec une meilleure colorimétrie, une définition sans faille, et un contraste éblouissant grâce à un très bon étalonnage des couleurs qui reste constant. Les gros plans sont à se pâmer. Quant au son il n'est pas en reste (VF) et même si c'est du Mono, c'est du très bon Mono restauré . A titre d'exemple le sifflet du train du générique est éloquent. Les coups de feu vous font presque sursauter et les dialogues s'expriment avec des voix profondes, puissantes et claires. La musique d'Ennio Morricone vous inonde les tympans par sa précision et sa musicalité inoubliable et envoûtante. Merci Mr Leone et merci le Studio qui a restauré ce chef d'oeuvre du western dit "spaghetti". Ce terme n'étant pas du tout péjoratif car avec ce film le genre a acquis définitivement ses lettres de noblesse.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2007
Personne avant Sergio Leone n'avait osé des plans et des travelings aussi audacieux. La critique l'en avait d'ailleurs éreinté à la sortie de ses films. Personne avant lui n'avait osé confier à Henry Fonda un rôle de froide brute sanguinaire dans lequel il est pourtant tout-à-fait convaincant (le gros plan sur ses yeus bleus d'acier donne froid dans le dos...). Peu de réalisateurs avant lui (à l'exception notable de David Lean pour l'inoubliable Lawrence d'Arabie) avaient su obtenir du compositeur une musique aussi envoûtante et qui colle aussi bien aux différents thèmes du film. Sergio Leone avait déjà fait entrevoir son talent dans sa précédente trilogie Clint Eastwood mais il atteint là un sommet du genre, aidé par des acteurs remarquables qui, bien que desservis par des clichés classiques de "bons" et de "méchants", réussissent tous là l'un des meilleurs rôles de leurs carrières. Un film unique dans l'histoire du cinéma.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quel plaisir de revoir ce film !
Près de trois heures d'une atmosphère lourde et prenante, avec ses silences, ses moments de tristesse, d'angoisse, d'attente insoutenable, de violence parfois très dure mais qui ajoute à la vraisemblance.

Une première scène époustouflante, d'une intensité et d'une longueur uniques. Et une intrigue, qui suit, révoltante et sans fioriture inutile qui virerait à l'impudeur.
Le tout servi par une musique exceptionnelle et à jamais mémorable d'Ennio Morricone. Avec un thème spécifique à chaque personnage central, au-delà de l'homme à l'harmonica.

Un scénario évolué, où personne n'est ni tout blanc ni tout noir. Une réalité bien plus complexe. Où l'on a du mal à deviner ce qui se passe derrière les regards des personnages, ce qu'ils pensent vraiment.
Un rapport au temps qui diffère de la plupart des films, sans que l'on s'en agace ; au contraire.
Et des acteurs parfaits, chacun dans son rôle : Claudia Cardinale, Charles Bronson, Henry Fonda, Jason Robards, Franck Wolff. Tous éblouissants.

Un chef d'oeuvre intemporel que l'on oublie pas et que l'on a plaisir à revoir et revoir encore.
1010 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le transfert HD de ce classique de Leon est une réelle réussite. Dès les premiers gros plans des visages des trois tueurs à la gare en début de métrage, le ton est donné : le piqué de l'image est incisif. La haute définition est donc au rendez-vous ce qui est très palpable sur les gros plans des visages très chers au réalisateur (il faut dire qu'on a le temps pour bien admirer les textures des peaux). Le piqué bénéficie également à tous les plans et surtout les décors regorgeant de détails jusqu'à présent inconnus, laissant sur le quai toutes les anciennes éditions DVD parues. La gestion du grain est pertinente puisque la texture cinéma a été conservée sans fourmillement invasif tout en gardant un haut niveau de détails sur la majorité des plans. Bref, du tout bon côté image. D'autant que la colorimétrie retrouve un nouvel éclat, bien chaude mais juste et dans le respect du matériaux d'origine. Le master est nettoyé comme il se doit et dans l'ensemble et si l'on exclut quelques plans minoritaires plus doux, nous avons là un transfert de très belle tenue faisant redécouvrir le film. Pour une plus value sonore, il faudra se tourner vers la VO en HD. La VF conserve sa base monophonique évidemment plus plate et complètement frontale.
Les bonus sont ceux repris de l'ancienne édition spéciale 2 DVD.
Cette édition blu ray est donc essentiellement redevable à une section image de très très bonne facture HD et à la VO qui gagne sensiblement en présence.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2006
Je suis rester figer a l'écran de la 1ere jusqu'a la dernière minute.Du grand cinéma, un film consideré comme un chef d'oeuvre.
La musique d'Ennio Morriconne est sublime, et le duel de la fin entre Bronson et Fonda est l'un des plus grands moments de cinéma.
La scène du train au début est une scène mythique aussi.
L'un des plus grands films de tous les temps du grand réalisateur Sergio Leone
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Lors du tournage en Espagne de ce film italien un peu nouille, il faisait si chaud qu'Henry Fonda!

Mécontente des cuisiniers responsables de la pasta (d'où l'origine du nom du style cinématographique), la pulpeuse et volcanique Claudia Cardinale, entre deux scènes de viol, assuma seule l'intendance de l'équipe technique (les acteurs américains étaient antipasti). Son goût aurait été aux macaronis que la face du cinéma mondial en fut changée!

Bon je suis bonne pâte, la musique d'Ennio Morricone est pas mal, non ?
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pourquoi les « puristes » s'attachent-ils obstinément à nier les indéniables qualités de ce film (qui ne figure même pas - volontairement - dans l'excellent livre « le western » chez Gallimard) ? Le « grand public » a souvent raison contre les pseudo spécialistes en tout genre qui critiquent tout et ne regardent rien. Avec les moyens de retransmissions actuels (écrans plat full-HD 16/9, home-cinéma) on peut aisément redécouvrir ce film et apprécier pleinement les très gros plans - grains de la peau, gouttes de sueur, barbe - mettant aussi bien en valeur la beauté de Claudia Cardinale, seule femme du film que la laideur des hommes -, la splendeur des images - des paysages étirés aux envolées de poussières - et l'importance de la bande son - musique tri-thématique lancinante et surtout bruits de toutes sortes (grincements de portes ou d'éolienne, bottes, gouttes d'eau, chargements de revolver, chute des corps), voire même de silences éloquents (chant des criquets devenant muets lorsque la menace arrive). L'écriture filmique mérite à elle seule la place de ce film parmi les meilleurs. Pendant plus de 2 h 30 on ne s'ennuie pas une seconde. Un film dont les images vous accompagnent toute la vie, indémodable.
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après la trilogie des dollars Leone passe un nouveau cap avec ce chef d'Oeuvre. Tout est ici ritualisé à l'extrême. Personnages emblématiques, étirement du temps, mise en scène ample et fluide. Porté par la partition de Morricone cette lente agonie des hommes de l'Ouest est plus proche de l'opéra que du Western. Tourné il y a prés de quarante ans le transfert Blu-Ray n'efface pas les années mais permet un confort de vision inégalé. Sur un grand écran le pourtant très correct dvd collector affichait ses faiblesses sur tous les plans larges, les arrières plans disparaissaient dans une bouillie de pixels. Plus de ça ici. Le grain est parfois très présent mais le niveau de détail permet une vraie redécouverte de l'oeuvre. Le travail exemplaire de ce maître du western sur la profondeur de champ reprend sa pleine dimension grâce à la HD. Au niveau de la colorimétrie l'ensemble offre un étalonnage exceptionnel. Du trés beau travail qui à aucun moment ne trahit la mémoire du géant Leone.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)