undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce double album live a été enregistré au Royal Albert Hall de Londres en 1990 et 1991, en fait il s'agit d'un best of des 32 concerts assurés dans cette salle ces deux années là. 4 formations instrumentales différentes entourent le maître, composées de musiciens reconnus comme dans le CD1 où le batteur Phil Collins joue du tambourin (on ne rigole pas) sur « sunshine of your love ». Les guitaristes Buddy Guy et Robert Cray assurent quelques bons solos dans les plages 5 à 8 ainsi que Jimmy Vaughan dans « hoodoo man ». Puis le CD2, plus fourni en intervenants, et si tout va bien du premier titre « pretending » au 5ème « bell bottom blues » les choses se gâtent avec l'Orchestre Philharmonique National qui étouffe les deux derniers titres, Eric Clapton survole l'ensemble avec bonheur et sauve l'album par son jeu de guitare resplendissant. (2cd / 15 titres / 115mn09)
La référence live d'Eric Clapton reste le fameux « just one night » sorti en 1980.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 janvier 2008
Ce qu'il faut expliquer, c'est que Eric Clapton est resté pas mal de temps au Royal Albert hall de Londres, en se produisant sous diverses formations. Ce double album est donc un résumé de ces nuits. Nous avons une première formation en quatuor (Phil Collins tient la batterie) avec des titres 70's comme "Badge" ou "Sunshine of your love", une formation blues avec invités prestigieux (Buddy Guy, Robert Cray, Jimmy Vaughan) qui reprennent "Watch yourself" ou "Worried life blues". Jusque là, rien de bien révolutionnaire, mais les morceaux sont bons, on écoute mollement...

C'est après que les choses se gâtent, avec une formation de neuf musiciens, synthé à gogo, et titres FM très moyens, la fin du disque voyant carrément un orchestre philharmonique monter sur scène pour violoniser copieusement "Wonderful tonight" qui n'avait rien demandé à personne !

Un musicien, aussi génial soit-il, traverse souvent des périodes de doutes. Eric Clapton ne fait pas exception. C'est même une spécialité chez lui ! Faire produire ses albums par Phil Collins (immense musicien de blues, c'est bien connu !) ne relève pas seulement de la faute de goût, mais d'un manque total de lucidité. Clapton l'a reconnu plus tard (voir son autobiographie). Qu'on lui propose de jouer à l'Albert Hall avec 4 formations différentes, dont un orchestre classique, et Clapton fonce tête baissée. Car un musicien aime les nouvelles expériences, et peut voir cela comme un hommage à sa carrière, son talent. Le problème c'est qu'avec le blues, ces petits écarts de conduite ne pardonnent pas. Ce qui paraît être une bonne idée sur le papier, se révèle être ridicule, et désastreux à l'arrivée. Ce qu'un Phil Collins ou un Elton John (voire même un Bowie, pourquoi pas ?) peuvent se permettre de faire avec leurs chansons pop, Eric Clapton devrait savoir que pour lui, c'est niet !

Se reporter sur le JUST ONE NIGHT (le must absolu), EC WAS HERE (très blues), ou à la limite LIVE ON TOUR 2001 (un peu trop lisse), et dans un autre genre, le UNPLUGGED (quelques moments de grâce) et bien sûr LIVE AT FILLMORE période Derek & Dominoes
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 novembre 2000
Il vieillit, God. Effectivement, la concurrence se fait rare à ce niveau. On trouve de formidables morceaux, que l'on mangerait plusieurs fois, comme "edge of darkness". Mais trop de synthé tue la musique, et quelques fois Clapton y noie sa guitare. Le live japonais, "just one night" est nettement plus brillant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2013
le meilleur live de clapton! a écouter absolument!!! a mettre en toutes les oreilles ! ! ! ! ! !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
From the Cradle
From the Cradle de Eric Clapton (CD - 1998)

Just One Night
Just One Night de Eric Clapton (CD - 1999)