3096 jours (Essais et documents) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
3096 Jours a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

3096 Jours Poche – 1 juin 2011


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 7,10 EUR 2,99

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

3096 Jours + J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école... + Ne le dis pas à maman
Prix pour les trois: EUR 20,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Un univers friable

Mon enfance dans la banlieue de Vienne

Ma mère alluma une cigarette et en inspira une profonde bouffée.
- Il fait déjà sombre dehors. Il aurait pu t'arriver quelque chose ! dit-elle avec un geste désapprobateur de la tête.
C'était en 1998. Mon père et moi avions passé en Hongrie le dernier week-end de février. Il y avait acheté une résidence secondaire dans un petit village, non loin de la frontière. C'était un vrai taudis aux murs humides et au crépi effrité. Au fil des années, il l'avait rénovée et aménagée avec de beaux meubles anciens, ce qui la rendait presque habitable. Je n'aimais pourtant pas spécialement les séjours que nous y faisions. Mon père avait en Hongrie beaucoup d'amis qu'il fréquentait assidûment et avec lesquels le taux de change avantageux lui permettait de faire la fête un peu plus qu'il ne l'aurait fallu. Dans les bistrots et les restaurants où nous nous rendions le soir, j'étais la seule enfant du groupe et je m'ennuyais, assise à côté des adultes.
Comme les fois précédentes, j'y étais allée à contrecoeur. Le temps s'était écoulé au ralenti, et j'étais agacée d'être encore trop petite et trop peu autonome pour décider de mes faits et gestes. Même quand nous nous étions rendus aux thermes, le dimanche, mon enthousiasme avait été limité. Je traînais ma mauvaise humeur dans l'enceinte de la piscine, un dimanche après-midi, lorsqu'une dame que je connaissais m'interpella :
- Tu ne veux pas prendre une limonade avec moi ? J'acceptai d'un hochement de tête et la suivis jusqu'au café. C'était une comédienne qui vivait à Vienne. J'admirais le mélange de nonchalance et de confiance qui émanait de sa personne. Et puis elle exerçait précisément le métier dont je rêvais en secret. Je marquai une pause avant d'inspirer profondément et de lancer :
- Tu sais, moi aussi j'aimerais bien être comédienne. Tu crois que je pourrais ?
Elle m'adressa un sourire rayonnant.
- Bien sûr que tu le peux, Natascha ! Tu feras une comédienne magnifique, si tu le veux vraiment !
Je sentis mon coeur bondir. J'étais persuadée qu'elle ne me prendrait pas au sérieux, qu'elle me rirait peut-être même au nez - comme cela m'arrivait si souvent.
- L'heure venue, je t'aiderai, me promit-elle en passant un bras sur mes épaules. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Un livre pour tout reprendre. Le contrôle sur son histoire, s'appartenir enfin. Ramasser tous ces mots, les vérités qui traînent partout. Et dire que tout a commencé comme ça : parce que Natascha Kampusch voulait s'arracher à sa vie, celle d'une gamine de 10 ans déjà prisonnière de ses peines, qui faisait pipi au lit, se remplissait de nourriture faute d'amour, grossissait, pleurnichait. Une petite fille aussi boudinée dans ses vêtements qu'à l'étroit dans son enfance...
Derrière l'horreur, Natascha Kampusch avait accepté d'entrevoir l'humanité. Priklopil était fou, méchant, criminel, mais ce n'était pas un animal. Quand Natascha Kampusch s'enfuit à 18 ans, le 23 août 2006, elle se crut libre. Wolfgang Priklopil disparut en se jetant sous un train. Natascha Kampusch devint «un cas». Otage de sa propre histoire. Elle affirme quatre ans plus tard qu'on peut s'inventer une liberté en détention, gage de survie. Qu'à l'inverse, on peut se la voir confisquer quand on est assignée à une condition de victime dans une société trop manichéenne. (Elsa Vigoureux - Le Nouvel Observateur du 11 novembre 2010) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez 3096 Jours contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 320 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 juin 2011)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253160105
  • ISBN-13: 978-2253160106
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (97 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.467 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

40 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jenny le 15 novembre 2010
Format: Broché
Le livre de Natascha Kampusch est prenant, profond, bouleversant. Malgré l'horreur de son quotidien qu'elle décrit et analyse avec beaucoup d'intelligence, le lecteur est poussé à continuer la lecture, porté par les ressources extraordinaires de cette petite fille. Natascha y dévoile sa grande humanité, sa capacité à comprendre et à expliquer sa tragédie avec recul et une grande justesse. Les livres et son imagination ont été pour elle un refuge puissant tout au long de sa captivité. J'ose imaginer Natascha écrivain, romancière. Sa plume est littéraire et belle. Bonne continuation, Natascha, puisse la vie t'apporter un bonheur mérité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fabien le 21 décembre 2010
Format: Broché
Une plongée au coeur de l'expérience vécue par cette petite fille.
Un témoignage "de l'intérieur" sur cette traumatisante histoire. Sur le ressenti de Natascha, 10 ans lors de son rapt, ses pensées, son ravisseur, les peurs qu'elle a eues, l'"attachement" paradoxal qu'elle éprouve vis-à-vis de son ravisseur, seul être vivant qu'elle a côtoyé pendant 8 ans, malgré sa violence, les brimades, les tortures, les humiliations, etc...
La description par Natascha de l'omniprésence de sa détermination à s'enfuir, sa force de caractère, malgré son très jeune âge est impressionnante.
On comprend mieux après la lecture de ce témoignage l'attitude qui peut gêner ou troubler le spectateur/auditeur de Natascha lors de ses interviews, celles de l'époque de son évasion ou encore d'aujourd'hui.
Suite à ce qu'elle a vécu, la demoiselle ressent, comme elle l'explique très bien, un très fort besoin de contrôle de sa vie, de son image. C'est Elle qui décide. Point.
Un témoignage fort, pudique mais sincère et qui permet de comprendre beaucoup.

A noter qu'à chaque fin de chapitre un code barre imprimé permet, lorsqu'il est scanné par un smart phone (iPhone ou autre), d'afficher des pages web contenant des reportages vidéo ou photo illustrant le sujet abordé dans le chapitre. C'est le premier livre où j'ai trouvé ça, et je pense que c'est très enrichissant pour le lecteur.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mathieu le 19 novembre 2012
Format: Poche
La jeune femme y raconte en 284 pages son enlèvement sur le chemin de l'école, ainsi que les violences physiques et morales que lui a fait subir pendant huit ans Wolfgang Priklopil, dans une cache aménagée dans son pavillon, dans la banlieue de Vienne.

Son quotidien était rythmé par son lever, sa prise de petit-déjeuner avec son ravisseur, le ménage, la cuisine, la télévision et la lecture et parfois des discussions avec Priklopil.

A ce jour, certaines hypothèses n'ont pas été totalement résolues.

Suite à son « évasion », une mèche de cheveu retrouvée dans la cave et un livre sur les nouveau-nés laisse penser que Natascha Kampusch aurait pu avoir un enfant avec son ravisseur.
D'ailleurs, des chiens spécialement dressés pour retrouver des cadavres auraient reniflé «quelque chose» à l'époque dans le jardin du ravisseur.
Priklopil aurait abusé sexuellement de Natascha Kampusch durant ses huit années de captivité. Cependant, Natascha n'évoque aucun détail sur le sujet.

Une autre question, celle d'un éventuel complice. Tout porte à croire que Priklopil n'a pas agit seul. Une vidéo montrant Natascha kampusch entourée de deux hommes a également été retrouvée. Toutefois, Natasha n'évoque jamais ce complice. Les enquêteurs ne l'ont d'ailleurs jamais confrontée aux enregistrements qui pourraient prouver l'existence d'un second ravisseur.

Autre zone d'ombre qui éveille les soupçons.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par nitzsche le 26 novembre 2010
Format: Broché
Ce livre est poignant du début jusqu'à la fin et démontre la force de caractère incroyable de Natascha Kampusch et un courage exemplaire pour son jeune âge.

Très psychologue, et d'une patience sans limite, elle a pu manipuler elle aussi à sa façon son ravisseur ce qui lui a permis en fin de compte à échapper à son calvaire indescriptible. Sans ces forces, elle ne s'en serait jamais sortie.

Cette histoire met fin à beaucoup de commentaires et de faits qui ont été déformés et rapportés par les médias.

Chapeau bas Natascha à qui l'on souhaite un avenir plus serein bien qu'elle sera marquée à vie par cette captivité et ses maltraitances.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Ballanche le 22 novembre 2010
Format: Broché
Un ouvrage bouleversant. Natascha a une capacité stupéfiante d'analyser ce qu'elle a vécu et de tenir un propos libre de tout ressentiment. Son témoignage est passionnant d'humanité. Mais le plus impressionnant est la manière dont elle montre comment les médias et l'opinion habituelle veulent lire son histoire à partir de catégories toutes faites : le bien et le mal. L'analyse qu'elle fait de son ravisseur et ses sentiments à son égard son analysés de manière confondante. Elle montre aussi qu'il est trop simple de l'enfermer dans le rôle de "victime" et par là de lui dénier la dignité de personne qui est la sienne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?