Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

volume 4 LP Import

4.3 étoiles sur 5 12 commentaires client

Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Black Sabbath


Détails sur le produit

  • Album vinyle
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: WB
  • ASIN : B00008G11Z
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 12 commentaires client
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
7:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
Fx
Fx
1:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:31
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:26
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
2:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:28
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
5:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Tout commence par un travail d'orfèvre de la part de Tony Iommi. "Wheels of Confusion / The Straightener" est un festival de guitares, où les orchestrations et le sens mélodique de ce maître de la Gibson SG font des merveilles ; le bouquet final de ce morceau est un crescendo constitué d'un entrelacs de soli qui donne le vertige. Le reste ? Une réminiscence du premier album (l'ouverture de "Under the Sun"), deux "tueries" proprement irrésistibles ("Tomorrow's Dream" et "Supernaut") et puis quelques surprises, très bonnes en réalité, des morceaux qui nous présentent d'autres ambiances, moins sombres, auxquelles le groupe ne nous avait pas habitué : "Changes" avec son accompagnement piano et son "je ne sais quoi qui pourrait évoquer l'Elton John des débuts et Super Tramp" (?!), "Laguna Sunrise" un intermède instrumental folk "céleste" (et oui il s'agit bien de Black Sabbath !) aux faux airs de "Rain Song" zeppelinien, "St Vitus Dance" à l'entame légère et enlevée, riff plus aérien qu'à l'accoutumée mais qui prend son sens par contraste avec la lourdeur des autres passages du morceau. Et puis et puis ... le morceau qui figure au centre de la galette, "Snowblind". Il est certainement à lui seul l'une des synthèses les plus complètes et représentatives de ce que le groupe a légué de plus fort au metal.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Barclau TOP 500 COMMENTATEURS le 30 janvier 2010
Format: CD
Le metal avance à grands pas à cette époque bénite, et Black Sabbath a déjà un train d'avance. Cet album est mon préféré, surtout pour un détail, le son. Les compositions sont superbes, plein d'inventivité, mais ce son crade, ces cymbales qui résonnent...ahh j'adore. Faut savoir qu'à l'époque où cet album est sorti, Black Sabbath avait bien gagné en popularité, et le label avait investi une somme énorme pour l'enregistrement de cet album (la rumeur tourne dans les 100000 dollars, mais bon ça me paraît gros). Quoiqu'il en soit, nos génies ont bouffé le budget en demandant des avances pour leur conso de coke (boulimique), alors à la fin il ne leur restait plus grand chose, d'où ce son. Et c'est parfait, Snowblind est si belle avec cette façon de tabasser la cymbale, c'est presque primitif, une nouvelle façon de jouer est née. L'aspect crado résonnera sur les décennies à venir, je pense notamment à Entombed et leur son gras (Uprising et Inferno par exemple). Des morceaux inoubliables, un évangile que tous les fans de metal se doivent de reconnaître comme fondateur de leur culte!
1 commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Vantalon le 11 octobre 2012
Format: Téléchargement MP3
Pas une ride depuis trente-cinq ans que j'écoute, aujourd'hui avec nostalgie, cet enthousiasme à délivrer la note juste et construite. Vraiment ma référence absolue en la matière. Intemporel parce que la matière est là, incontournable parce que le talent aussi!
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Nous sommes en 1972. Année de la sortie du quatrième album de Black Sabbath, sobrement intitulé "Vol. 4". Et pourquoi un tel titre ? Tout simplement parce que le titre initial, "Snowblind", à cause de ses références à la cocaïne, fut rejeté par la maison de disque.
Si les deux albums précédents (Paranoid et Master of Reality) ont véritablement assis la réputation du groupe et défini le son Black Sabbath, ce "Vol. 4" se veut plus aventureux et, de ce fait, est peut-être un peu plus difficile à appréhender que ses illustres aînés.

En effet, à l'écoute de certains morceaux de ce disque, on pourrait presque parler de Hard Rock progressif. Le groupe voulait en faire son album le plus varié et de ce côté, c'est réussi.
L'album démarre d'ailleurs sur un morceau assez étrange, qui porte finalement bien son nom, "Wheels of Confusion". Etrange car après les fameux "Paranoid" et "Master of Reality", on ne s'attendait pas forcément à cela. En cette époque où le psychédélisme tourne à plein régime, on a bien l'impression que les quatre de Birmingham en ont attrapé des échantillons au passage et en ont saupoudré leur nouvel album. Si le morceau est tout de même construit sur un riff assez lourd, il subit plusieurs cassures de rythme assez inattendues. Au final, il s'agit tout de même d'un morceau assez magistral.
Le titre suivant, "Tomorrow's Dream", construit sur un riff un peu plus gras, retombe dans des sonorités plus conventionnelles pour le groupe.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?