Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

99 francs [Broché]

Frédéric Beigbeder
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (51 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez des millions de livres à -5% et livrés gratuitement.

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Amazon.fr

"Un rédacteur publicitaire, c'est un auteur d'aphorismes qui se vendent." Octave, riche concepteur-rédacteur de 33 ans, se rebelle et s'insurge contre l'univers superfétatoire de la publicité qui brasse des millions d'euros en vendant des produits inutiles à de pauvres ménagères. Le rédacteur publicitaire détient le pouvoir absolu des mots et des formules lapidaires. Il suscite l'envie, influence votre inconscient et décide à votre place ce qu'il vous semblera indispensable d'acheter. À la recherche d'une pureté perdue, Octave écrit son livre pour détruire la publicité et se faire licencier.

Mise en abîme de l'acte d'écrire, 99 francs est une avancée narrative qui progresse au rythme de ses réflexions ironiques, de son existence régentée par l'argent, le sexe et la cocaïne. "Tout s'achète : l'amour, l'art, la planète Terre, vous, moi." Ce roman est une sorte de diatribe, de confession enragée scandée par des scénarios publicitaires qui interrompent savamment le récit, non sans dérision. Octave, lucide et critique à l'égard de ce système mercantile n'en est pas moins le jouet et le restera jusqu'au bout. --Nathalie Jungerman

Quatrième de couverture

Octave est le maître du monde. Octave exerce en effet la profession lucrative de rédacteur publicitaire : il décide aujourd'hui ce que vous allez vouloir demain. Octave est un mort-vivant, couvert d'argent, de filles et de cocaïne. Un jour, il se rebelle. Le doué Octave déjante. La cliente idéale ? " Une mongolienne de moins de cinquante ans. " Les nababs de la publicité ? " Ils mènent la troisième guerre mondiale. " De l'île de la Jatte où négocient les patrons d'agence à Miami où l'on tourne un spot sous amphétamines, d'un séminaire en Afrique à Saint-Germain-des-Prés, de l'enfer du sexe à la pureté perdue, Frédéric Beigbeder, entre fiction et pamphlet, écrit la confession d'un enfant du millénaire. En riant, il dénonce le mercantilisme universel. En quelque sorte, un livre moral. Pour 99 francs, seulement.

Détails sur le produit

  • Broché: 285 pages
  • Editeur : Grasset; Édition : Grasset (août 2000)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246567610
  • ISBN-13: 978-2246567615
  • Dimensions du produit: 20 x 13,2 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (51 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 104.266 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Sympa mais dispensable 21 juillet 2001
Par Rall
Format:Broché
Fred Begbeider a de l'esprit et le talent d'écriture. Il a aussi cette superficialité et ce manque de sincérité qui rendent ses romans si creux et si lapidaires. Octave est un personnage cliché qui évolue dans un monde pompé sur d'autres auteurs . Beigbeder a le sens de la phrase, l'art du jeu de mot et la concision, il n'a malheureusement pas la profondeur requise pour faire évoluer des personnages.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 On est jamais aussi bien servi que par soi meme ! 11 septembre 2000
Par NOVIK
Format:Broché
Etant moi meme publicitaire, j'ai pris grand plaisir à regarder le monde dans lequel j'evolue raconté de façon acidulée ... mais c'est tellement vrai finalement tout ça ! Si au moins ce livre pouvait faire en sorte que les gens de la pub soient moins "Show Biz" et arrogants alors Beigbeder aurait reussi sa revolution ... ! Pour detourner un slogan publicitaire (meme si slogan est has been selon Beigbeder ...;-))) je dirai que ce livre, finalement c'est "un peu de verité dans un monde de non dits ..." et ça fait du bien ! Meme si ses detracteurs affirment que Beigbeder n'invente rien et que tout le monde savait deja ce qu'il raconte .... j'ajouterai " peut etre mais n'empeche que personne n'avait osé le dire avant lui !" Un grand BRAVO donc à Beigbeder !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 99 F jetés par la fenêtre 6 février 2001
Par Un client
Format:Broché
Un livre qui démarre bien mais qui s'essoufle très vite. L'histoire s'enlise rapidement et on doit lutter pour terminer
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Caricature macabre et cynique 5 janvier 2001
Format:Broché
M. Beigbeder se prend visiblement pour Louis-Ferdinand Céline, mais autant dire tout de suite que son pamphlet fait pâle figure à côté de Voyage au bout de la nuit. Cette caricature macabre et cynique du pouvoir de l'argent aurait été plus crédible en prenant pour cible les gens du show-biz, mille fois plus pourris, arrivistes et hypocrites que les publicitaires. Mais peu importe de se faire virer d'une agence de pub lorsqu'on est invité sur les plateaux de télé. L'auteur fait exactement ce qu'il dénonce - justement - dans la société: l'originalité comme unique critère d'appréciation de la valeur des choses.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Rien de nouveau sous le soleil 4 janvier 2001
Par Piemme
Format:Broché
Une position un peu facile un scenario qui s'essouffle tres vite et ne debouche sur rien de transcendant une ecriture qui devient vite ennuyeuse Bref bcp de bruit pour un roman tres moyen et tres artificiel
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dur dur la vérité ... 8 novembre 2000
Par romain
Format:Broché
Au début un peu cru, le style reste naturel et facile à lire. Ce livre et parfois dur, provacateur, drôle mais tellement vrai ! On se demande si se méa culpa n'est autre qu'une description objective de notre société. Un éléctrochoc qui ne laisse sûrement pas indifférent !! A lire (au moins pour voir)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Encore un coup de pub minable 13 octobre 2000
Format:Broché
Trés mal écrit, ce roman autobiographique n'est qu'un coup nouveau de pub de l'auteur. Comme son héros, l'auteur a encore manipulé ses lecteurs. L'histoire morbide et déprimé de son personnage laisse indiférent. De plus le scénario sans mise en tension ni commanditaire n'a aucun intérêt.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 99 francs mais pas plus ! 9 octobre 2000
Format:Broché
Les talents d'écrivain de Beigdeber sont indéniables. Formules chocs, récit alerte (..) le livre se lit en quelques minutes. Si la forme est bonne, le fond quand à lui n'est pas très nourrit. Beigbeder est en colère mais contre quoi ? tour à tour les rédacteurs publicitaires, les multinationales ("mmmmh Madone"), la société dans son ensemble, les retraités californiens (qu'il assassine !). Bref une vision simpliste et dégénérée du monde.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
4.0 étoiles sur 5 tout bien
Ca fait déjà trés longtemps que j'ai acheté le livre- je me souviens presque plus mais je crois que tout était bien.
Publié il y a 3 mois par A. de Boer
3.0 étoiles sur 5 Bonnes infos sur les méfaits de la pub ; redondant sur le fond
J'ai appris beaucoup de choses sur l'univers impitoyable de la publicité. C'est assez souvent drôle, grâce entre-autre à la verve assassine de l'auteur. Lire la suite
Publié le 21 avril 2011 par A. Mercadier
5.0 étoiles sur 5 bonne expérience
Ce vendeur est extrêmement rapide dans l'envoi de ses commandes à recommander!!

pour ce qui est du livre, il m'a été recommandé pour mes... Lire la suite
Publié le 27 septembre 2010 par Milia
4.0 étoiles sur 5 Très satisfaite
j'ai trouvé le livre en très bon état et la commande est arrivée rapidement. je suis très satisfaite.
Publié le 13 mai 2009 par Corine Wurth
2.0 étoiles sur 5 Comme un ado révolté par le monde
Dans la première moitié, il y a des idées amusantes, la seconde finit par lasser et même écoeurer (mais c'est surement le but) avec ces excès de... Lire la suite
Publié le 11 août 2008 par David W.J.
1.0 étoiles sur 5 Navrant
Dans le fond comme dans la forme, ce roman a été écrit par un adolescent, mais un adolescent de 33 ans, ce qui est encore plus triste. Lire la suite
Publié le 10 avril 2008 par Robert Redford
5.0 étoiles sur 5 Un bon beigbeder
Facile à lire, dans une écriture bien propre à l'auteur. J'ai aimé ce livre qui m'a fait découvrir l'envers du décor du monde de la... Lire la suite
Publié le 18 décembre 2007 par Flora
1.0 étoiles sur 5 il devrait balayer devant sa porte
Monsieur Beigbeder crache sur la main qui le nourrit et dont il profite sans vergogne. Et surtout, on ne trouve dans son livre pas une pensée pour ces collègues... Lire la suite
Publié le 7 octobre 2007 par Paul Pichot
2.0 étoiles sur 5 peu de contenu..
Je suis à la moitié du livre, et globalement moyennement emballée. Etant dans le milieu de la publicité, je suis d'accord avec une partie de la vision... Lire la suite
Publié le 17 septembre 2007 par Sandrine
3.0 étoiles sur 5 Le probléme avec FB c'est qu'il n'arrive pas à finir
correctement ses livres : le délire onirique tient lieu de fin, en général dans les trentes dernières pages. Lire la suite
Publié le 18 juillet 2004
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xb9dacb7c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?