undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

10
4,4 sur 5 étoiles
A L'Origine
Format: CDModifier
Prix:6,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En 2009, justice est faite: Benjamin Biolay obtient enfin avec le double-album "La superbe" le succès qu'il mérite. Exit le délit de sale gueule et la jalousie primaire dont il était l'objet (Salvador et Fugain en tête, ce qui n'est pas à leur honneur). Critique et public saluent à l'unisson l'oeuvre ambitieuse du chanteur le plus doué de sa génération. Tout a été dit sur ce concept album qui raconte un mois post-rupture du point de vue de l'amoureux délaissé, avec des plages qui traduisent pêle-mêle les errances psychologiques du poète, comme aux grandes heures du Nouveau Roman et des chefs-d'oeuvre de Gainsbourg. Si "La superbe" porte bien son nom (pas de doute là-dessus), l'auteur de ces lignes (fan de la première heure) tient à mettre en lumière ici une autre pièce maîtresse de la discographie du dandy de Villefranche: "A l'origine", sorti en 2005 dans l'indifférence générale (voire les sarcasmes), marque pourtant une vraie révolution dans l'oeuvre débutante de Benjamin Biolay. Après la pop luxuriante de "Rose Kennedy", puis un détour vers le folk mélodieux et raffiné de "Négatif" (autre pièce maîtresse à découvrir), Biolay sort ses griffes et publie son disque le plus rock à ce jour. A travers "Mon amour m'a baisé", "Même si tu pars" et "Dans mon dos", Biolay pose les bases de "La superbe" en explorant le thème de la trahison. Le début de l'album, tonitruant, propose un rock incendiaire dont les sommets se nomment "Ma chair est tendre", "Ground zero bar", et surtout "L'histoire d'un garçon", probablement la meilleure chanson jamais écrite par Biolay, variante rock sur le thème "Familles je vous hais". Mais c'est aussi à travers ce disque que Benjamin Biolay va inaugurer la veine électro qu'il approfondira avec bonheur dans ses deux disques ultérieurs. Le morceau éponyme "A l'origine", véritablement envoûtant, propose une succession d'images très marquantes et une réflexion pertinente sur la décadence de notre société de consommation (idée reprise dans "L'appât", autre temps fort de l'album). Les amateurs du Biolay romantique ne seront pas déçus en écoutant les deux ballades "Adieu triste amour" (duo avec Françoise Hardy, magnifique mélodie que n'auraient pas reniée les Beatles) et "Mes peines de coeur", morceau intimiste voix-guitare qui clôt cet album très inspiré.
Redécouvrez (ou découvrez) "A l'origine", sans doute l'opus le plus riche et varié de la carrière de Benjamin Biolay, tant au niveau des textes que de l'ambiance musicale. Une piqûre de rappel indispensable aux fans fraîchement convertis par "La superbe"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
MAIS LA PÊCHE!!!
On pouvait déjà sentir un virage dans l'œuvre de B.B. sur le deuxième album de sa sœur Coralie Clément, le joli "Bye Bye Beauté". Même si les arrangements sont toujours aussi luxueux, par rapport à "Négatif", son précédent album en solo ("Home" avec sa compagne Ciara n'étant, après tout, que des chansons à écouter en voiture pour faire de la route), le ton est nettement plus incisif, le propos plus personnel. Benjamin Biolay se livre, se raconte. Ce n'est pas aussi lisse que son image le laisserait imaginer...C'est parfois poignant, parfois vif, cru et toujours avec cette voix gentille...C'est beau! Avec un amusant clin d'œil à Henri Salvador, avec qui ses rapports n'ont, semble-t-il, pas toujours été au beau fixe, sur le morceau "Ma chair est tendre", allusion fine au "Ma chère et tendre", disque plutôt raté de ce bon vieil Henri...
à écouter et réécouter: pas facile de s'en lasser!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 juin 2005
Radicalement différent, cette fois, Benjamin. Plus rauque et plus rock, plus de guitares électrifiées, plus de punch, on peut le chanter à tue-tête... Mais toujours aussi bien, Benjamin, même s'il nous emmène loin des atmosphères de l'Amérique gagnante des années 60 et désuète de Rose Kennedy, ou de l'intimité diffuse et de la lumière diaphane de Négatif... Cette fois on dirait qu'il se lache, qu'il ne raconte plus une histoire, mais plutôt celle de notre temps ("A l'origine"), virulente.
Orchestration plus riche, il rajoute au couple inusable guitare + voix une myriade d'accompagnements, y compris le choeur d'enfants.
Encore une fois, il a fait les choses bien, Benjamin.
A quand le suivant ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 août 2010
j'ai decouvert BB avec son dernier album que j'ai trouvé génial et maintenant j'écoute ce qu'il a fait avant et je ne suis pas déçu.une belle découverte pour moi
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 octobre 2010
J'adore cet opus
Il n'a pas bien marché pourtant les arrangements sont exceptionnels. Les voix d'enfants viennent s'insérer dans les guitares.
Très singulier.
Quelques merveilles de chansons à l'intérieur avec ce titre d'ouverture "A l'origine" référence à la psychédélic période de John et Paul.
Un bel album...; Le plus rock de Benjamin?

D.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 octobre 2013
Très bel album de Benjamin Biolay, qui, de toutes façons, ne fait QUE de beaux albums !...
A acheter les yeux fermés pour les inconditionnels qui seraient passé à côté; à découvrir pour les autres.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 mai 2013
Pas encore la voix mais déjà l'empreinte sublime.
Le verbe, et les mots placés comme il le faut.
Je ne m'en lasse jamais.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 avril 2005
« A l'origine » il y avait « Kennedy Rose », premier né -en presque tout seul- un peu avorté par le succès escompté non arrivé. Et puis il y a eu « Négatif », un double B.B. avec 21 titres ; sa « chaise à Tokyo » a fait le tour des ondes et j'ai craqué. J'me suis laissé porter dans ses nuits, tous ces noirs blancs brunis par le temps.
Après quelques délires dont je n'ai pris note, avec, entre autres, sa femme (« home ») et le cinéma (« Clara et moi »), Benjamin B. nous revient en solo et nous parle de l'origine. C'est toujours Biolay mais en plus rauque, plus pop rock version défunt Gainsbarre et ça décolle donc au niveau de la voix, des guitares, des textes plus directes. J'aime,
Bien que je regrette son coté intime « Négatif », ces petites variations des mots et des sons miaulées par l'instrument notamment la voix, mais je reconnais une certaine évolution réussie dans ce pseudo origine. Oui, personne n'échappe au temps qui passe et le titre, horriblement ambiguë, le met bien à sa place. Dedans, on ne se répète pas. Vraiment. Alors autant...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 août 2009
Un très bon album qui voit Biolay prendre un virage plus sombre et plus dur (plus rock,son plus brut...)Une noirceur qui aboutira à, ce qui apparaît plus évident à présent, au génial "Trash YéYé"... Si vous devez découvrir Biolay, je vous conseillerai plutot de commencer par "Trash Yéyé" ou bien "Négatif". Si vous appréciez déjà l'artiste, foncez sur "A l'origine" les yeux fermés...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juillet 2010
Quelques mélodies très fortes. Des textes qui se cherchent parfois un peu. Mais le style Biolay est là.
On le sent en route vers La Superbe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vengeance
Vengeance de Benjamin Biolay (CD - 2012)

Trash Yeye
Trash Yeye de Benjamin Biolay (CD - 2007)

Négatif - Copy control
Négatif - Copy control de Benjamin Biolay (CD - 2003)