Acheter d'occasion
EUR 0,80
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

AU SECOURS ILS VEULENT LA PEAU Broché – 9 avril 2009


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 9 avril 2009
"Veuillez réessayer"
EUR 1,80 EUR 0,80

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Depuis l'éclatement de la crise financière, à l'automne 2008, les responsables politiques de tout bord tirent à boulets rouges sur le capitalisme. Dénonçant ses « dérives » et réclamant, sinon sa fin, du moins sa réforme et sa « moralisation », ils font appel à la « nécessaire intervention » de l'Etat. L'on voit même des libre-échangistes notoires aboyer avec la meute. La cause est entendue : c'est la faute au marché ! Dictées par l'opportunisme ou par une culture économique sommaire, ces déclarations ne résistent pas à l'analyse. Certes, la responsabilité de certains banquiers, dirigeants de fonds d'investissement ou simples courtiers est engagée. Mais, sur le fond, la crise est moins due à « trop » de libéralisme qu'à « pas assez ». S'inscrivant dans la longue durée, ce livre rappelle le rôle prépondérant du capitalisme dans le progrès économique et social. S'appuyant sur des exemples concrets et des données chiffrées, il balaye les jugements à l'emporte-pièce et dénonce l'action des pompiers pyromanes qui voudraient éteindre l'incendie en attisant la vindicte populaire et en réglementant davantage un système déjà lourdement enrayé.

Biographie de l'auteur

Nicolas Lecaussin, diplômé de Sciences-Po, travaille actuellement pour un think tank économique français. Chargé de cours dans le cadre du master de sciences politiques de l'Université de Marne-la-Vallée, il a notamment écrit Cet Etat qui tue la France (Plon, 2005) et L'Absolutisme efficace (Plon, 2008). D'origine roumaine, il a connu l'économie dirigée.



Détails sur le produit

  • Broché: 219 pages
  • Editeur : FIRST (9 avril 2009)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754012095
  • ISBN-13: 978-2754012096
  • Dimensions du produit: 22,5 x 1,6 x 14,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 422.403 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

Achat vérifié
Ce livre n'est pas un ouvrage grandiloquent, farci de théories assorties de courbes et autres présentations graphiques. C'est un ouvrage écrit dans un style vif, journalistique. Il regorge d'exemples récents, expliqués simplement. Ainsi, ceux qui n'ont pas compris les vagues explications livrées par les télévisions sur la fameuse "crise des subprimes", vont enfin pouvoir saisir les véritables ressorts de ce scandale. Et ce n'est qu'un des cas évoqués dans ce livre !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par azerty le 26 avril 2013
Achat vérifié
Dommage.
Il est agréable que certains auteurs fassent face au idées qui semblent dominer actuellement.
L'auteur est tellement convaincu par son propre point de vue qu'il en perds de la crédibilité.
Il donne l'impression qu'avec lui, aucune discussion n'est possble.
Néanmoins les arguments et les faits sont solides. A lire par tout les personnes de gauche qui veulent un peu plus qu'être à gauche par principe.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Peltier Olivier le 13 août 2010
Un simple exemple concret:

Dans ce livre, l'auteur affirme que dans l'affaire Erin Brockovitch, la société Pacific Gas & Electricity avait été innocentée en première instance et qu'aucun appel n'a jamais été introduit par les plaignants (par manque de preuve selon l'auteur)
L'auteur prend le lecteur à témoin via cet exemple concret "qu'On nous ment au sujet du libéralisme et que le libéralisme est sujet à des attaques injustifiées"

Selon Wikipédia, la Pacific Gas & Electricity a été condamnée en 1996 à indemniser ses victimes pour un montant de 333 millions de dollars dans le cadre de l'affaire Erin Brockovitch.

Si vous aimez les potins, achetez ce livre. Si vous préférez les faits, le mieux est de l'éviter.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bernard Jouet le 19 juin 2009
Idéologues en chambre, partisans de la langue de bois, s'abstenir. Livre extrêmement précis, truffé de références (économiques, historiques, etc), écrit d'une plume très alerte, qui servira de vademecum à quiconque est las des conversations biaisées, des évidences fausses et des discours politiquement corrects.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 1 juillet 2009
Rarement ai-je eu à lire un ouvrage aussi mal écrit, indigent, dans la lignée des lieux communs fustigés par Léon Bloy (Exégèse des Lieux Communs) :

"L'Argent ne fait pas le bonheur (...) mais il y contribue" ou bien "Je ne suis pas plus bête qu'un autre."

Citation de Léon Bloy : "La force d'un homme qui peut affirmer, en conscience, qu'il n'est pas plus bête qu'un autre est incalculable. Il y a un tel mystère dans ce diable de Lieu Commun qu'on est tenté de croire qu'il peut bien avoir été pour quelque chose dans la création du monde."

La clef de voûte de ce ramassis de feuilles "Au secours ..." tient dans la conception (le mot est noble se rapportant au vide) que rédige l'auteur sur l'Etat :

"L'Etat n'est qu'un "objet" déterminé par une série de facteurs extérieurs et non pas le Messie en charge de reprendre tous les maux de la terre. C'est une construction "institutionnelle" faite de fonctionnaires et hauts fonctionnaires, qui s'arrogent le droit de décider de ce qui est bon ou mauvais, dangereux ou pas pour leurs concitoyens. Dans certains domaines, comme la sécurité, la justice et la défense, l'Etat s'en attribue le monopole, car il considère que c'est à lui seul de protéger les individus ou de faire la guerre.

A-t-il raison de s'attribuer les domaines qu'on appelle régaliens ?

La plus simple analyse des faits démontre que l'Etat est vraiment la dernière personne morale à qui il faudrait confier ces tâches.
Lire la suite ›
13 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pierre Luc Gosselin le 27 octobre 2011
Comme certains commentaires le font remarquer, ce livre est recommandé aux personnes ayant une idée pré-concu (et négative) du capitalisme et qui désirent prendre connaissance du point de vue d'un auteur provenant d'un pays de l'ex-URSS. Plusieurs exemples concrets autant en France qu'à l'international sont présentés par l'auteur mais il est vrai que l'argumentation peut être très simpliste sur quelques cas. En somme toute, un livre que je recommande comme première approche du capitalisme
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?