D'occasion:
EUR 7,97
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Abandon
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Abandon Import


Voir les offres de ces vendeurs.
2 neufs à partir de EUR 41,00 8 d'occasion à partir de EUR 7,97

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Deep Purple

Discographie

Image de l'album de Deep Purple

Photos

Image de Deep Purple

Biographie

C'est en 1968 à Hertford que l'histoire commence. L'Angleterre en a alors terminé avec le British Blues Boom et s'essaie au psychédélisme ; Clapton sanctifie le rôle du guitar-hero en fondant Cream et Jimmy Page ne va pas tarder à l'imiter avec Led Zeppelin.

Ritchie Blackmore est déjà un guitariste de studio ... Plus de détails sur la Page Artiste Deep Purple

Visitez la Page Artiste Deep Purple
455 albums, 32 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • CD (25 mai 1998)
  • Date de sortie d'origine: 20 mai 1998
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI Germany
  • ASIN : B000024ZVL
  • Autres versions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 41.207 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Any fule kno that
2. Almost human
3. Don't make me happy
4. Seventh heaven
5. Watching the sky
6. Fingers to the bone
7. Jack ruby
8. She was
9. Whatsername
10. 69
11. Evil louie
12. Blood sucker

Descriptions du produit

CD

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cousin Hub TOP 500 COMMENTATEURS le 20 octobre 2010
Format: CD
Après des années de non écoute de "Abandon" que j'avais adoré à sa sortie (écoute en boucle dans la voiture durant l'été 98, et montée à Paris pour assister au fameux concert du Zenith avec pas moins de 6 extraits de l'album), je ressors l'album. Est-il aussi mauvais que ce qu'on veut bien lire de ci, de là? Me souviens pas qu'à l'époque, cet album fut descendu.

Plusieurs constats:
-c'est un album très rythmique où little Ian s'en donne à coeur joie, suivi de Glover. Rythmes syncopés, changements de tempo, ça n'arrête pas.
-Big Ian est très en voix, ce qui lui permet de reprendre "bloodsucker" dans une version honnête et rafraichissante.
-Musicalement, c'est le top! L'alchimie amorcée sur "Purpendicular" se poursuit avec un Morse en état de gràce, suivi par un Lord souvent inspiré. Ca jamme sec et on pense souvent au Steve Morse Band, voire aux Dixie Dregs. Oui, Morse mène la danse.
-Pour autant, c'est l'album qui contient le nombre le plus important de riffs typiquement Purple (seventh heaven, she was, 69, watching the sky, etc)
-Gros son

Alors qu'est-ce qui cloche?
LES MELODIES. Peu sont marquantes. Il y en a de jolies (la ballade blues 3ème titre, et "fingers to the bone", certains passages du proggy "watching the sky"). Il y en a des pas très bonnes (jack Ruby, whatsername, 69, evil Louie, morceaux sauvés par de superbes passages instrumentaux). Et il y a des mélodies quasiment rappées (any fule knows that, almost...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 5 juillet 2004
Format: CD
Paru en 1998, Abandon demeure l'album le plus sombre de D.P. Après Purpendicular en 1995, Gillan/Glover/Lord/Morse/Paice changent à nouveau de direction et composent des morceaux où règneun mur de son permanent. L'ambiance du disque n'est pas franchement à l'optimisme et le groupe evoque à travers les paroles de Gillan, la fin d'une époque. Steve Morse tranche dans le vif et cisaille des riffs tels de vieilles lames rouillées apportant aux compos une ambiance lourde et suffoquante. Jon Lord tapit dans l'ombre attaque sournoisement et pose des nappes d'orgue oppressantes. Glover et Paice ne vous laisseront pas non plus mettre la tête hors de l'eau tant leur jeu tout en retenue dérange car on pressent une attaque subite et foudroyante. Gillan chante la désillusion, la vieillesse, l'abandon de soi et ses cris toujours puissant vous glace le sang. "Watching the sky", "Seventh heaven", "Don't make me happy" illustrent ces propos. Abandons en fait car Ritchie Blackmore partit c'est réellement la fin d'une époque et tout ce qu'elle représentait,Gillan le chantant dans "'69". Sorte d'exorcisme, Abandon ne vous promet pas de tubes mais simplement une photographie instantanée d'un groupe résumant sa vie. Tel un train, le Purple Express s'est arrêté pour refaire le plein de combustible et nettoyer les essieux à grand renfort de chansons fortes et sans concessions. Le train à nouveau prêt au départ nous balance "She was" et reprend cette vieille scie de "Bludsucker" tel un étendard. "Fools" morceau figurant en 1971 sur Fireball aurait pu figurer sur Abandon tellement les ambiances sont proches et la complexité évidente. Deep Purple publie ici son album le plus personnel et certainement le plus aboutit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par gégé-blues TOP 500 COMMENTATEURS le 22 juillet 2010
Format: CD
Après « Purpendicular » sorti en 1996 marqué par la guitare de Steve Morse, digne remplaçant du légendaire Ritchie Blackmore, sort « Abandon » en 1998 après une tournée éreintante. Dès le premier titre, on retrouve le son caractéristique de Deep Purple, la batterie et la basse précises, l'orgue Hammond toujours bien présent, et Ian Gillan qui reste en forme. Les titres défilent sans vraiment de reliefs, pas un au dessus du lot, des compositions d'un bon niveau avec des accents progressifs mais l'ensemble est linéaire, sans éclair de génie pour épater l'auditeur. Pourtant, malgré des morceaux de bravoure comme « any fule kno that » ou "fingers to the bone" un sentiment de frustation se fait sentir, on sent le groupe capable du meilleur et là, le manque de créativité rend cet album quelque peu lassant. A noter que la reprise convaincante d'un titre de In Rock « bludsucker » termine cet opus sympathique de 12 titres (56mn) qui bénéficie d'une production excellente.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
"Abandon" est vraiment le chef d'œuvre de l'avant-dernière période Steve Morse du groupe. Un album indispensable pour tous les fans du groupe et les amoureux du pur rock. Les compositions sont variées à souhait et très travaillées, très mélodiques. Le groupe revisite tout ce qui fait son génie: des riffs rageurs et hypnotiques à la "Smoke on the water", des plages planantes, progressives et psychédéliques à la "Child in time", du blues, du jazz, et un groove jouissif omniprésent. Steve Morse est exceptionnel de bout en bout avec ses différentes guitares, Jon Lord offre son apothéose aux claviers, Ian Gillan chante comme aux premiers jours, avec sensibilité et intensité. Batterie et basse (la rythmique donc) sont toujours tenus par ces génies inépuisables que sont Ian Paice et Roger Glover. Un album incroyablement inspiré qui ne boude pas non plus les genres nouveaux: parfois, la scansion est proche d'un certain rap new yorkais.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?