undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:16,11 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juin 2013
Ken Scott, qui a côtoyé la crème de la crème du rock, de la pop, du jazz fusion, etc. en tant qu'ingénieur du son et producteur, a une qualité qui rend ce livre plaisant : il ne se prend pas au sérieux. C'était peut-être une condition nécessaire durant sa carrière, quand on travaille avec Bowie, Elton John, ou des types de cet acabit.
Le livre s'adresse à la fois aux amateurs de musique - avec une préférence pour les anglo-saxons entre la fin des années 60 et celle des années 70 ("White Album" des Beatles, "Ziggy Stardust de Bowie, "Crime of the century" de Supertramp...) - et aux lecteurs pointilleux sur la technique d'enregistrement (ce n'est pas mon cas, mais fort à propos les parties un peu trop...techniques justement sont placées en exergue).
J'ai lu ce livre avec plaisir, savourant beaucoup d'anecdotes intéressantes ; par exemple George Martin qui vient presque s'excuser auprès de Scott pendant l'enregistrement du "White Album", car il pense que contrairement à "Sgt Pepper" l'équipe technique ne remportera aucune récompense. Les rapports avec les superstars (dont George Harrison avec lequel li noue une relation proche) sont relatés de telle manière à ce que le lecteur se sente embringué dans le processus d'enregistrement ; c'est plaisant, et d'ailleurs Scott n'hésite pas à démystifier, décochant quelques flèches par-ci par-là.
Reste une impression de relative déception : comme dans beaucoup de livres de ce type, l'auteur reste essentiellement dans un registre descriptif. Or il a assisté - et participé activement - à la mise en forme de dizaines d'albums majeurs ("Hunky Dory" par exemple) et j'attendais une réflexion un peu plus poussée sur quelques-uns des thèmes qui me semblent essentiels : par exemple le processus créatif lorsque l'artiste est passé du statu d'inconnu à celui de star mondiale (Bowie) est-il différent ? Comment expliquer la qualité exceptionnelle de la période ? Tout cela, Scott en parle, mais sur un ton assez badin, "down to earth", et on reste un peu sur sa faim. J'ai compris cependant que dans beaucoup de cas (ex : "Ziggy Stardust"), le public et les spécialistes recréent après-coup une mythologie, voient le concept-album où il n'est pas, et oublient qu'au moment où l'ingénieur du son branche ses micros, personne n'a la moindre idée de l'impact des chansons sur des millions de gens, sur des dizaines d'années... Et justement j'aurais aimé lire un peu plus sur ce thème.
Pour résumer : un livre à consulter si on connaît déjà un peu le sujet et qu'on cherche quelques points de vue inédits, ou encore si on est fana de technique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus