undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Ace of Spades
 
Agrandissez cette image
 

Ace of Spades

8 août 2013 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 16,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
2:47
30
2
3:20
30
3
2:37
30
4
3:34
30
5
3:20
30
6
3:09
30
7
2:41
30
8
3:31
30
9
2:35
30
10
1:38
30
11
4:15
30
12
2:45
30
13
2:53
30
14
2:47
30
15
3:00
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
17
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 18 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 8 avril 2015
Format: CD Achat vérifié
Cette fois, on y est, Motörhead, le vrai, trio d'affreux sales et méchants despérados d'un rock cru et speedé, sorte d'hybride de hard rock et de punk rock mené par un ex-bassiste des space rockers d'Hawkwind, Lemmy bien sûr, est arrivé ! Parce qu'avec Ace of Spades, c'est du lourd, du rageur, et du classique incontestable, le mètre étalon du groupe, un bon gros brûlot qu'on n'a même plus besoin de conseiller. Comment ça c'était pareil sur les deux albums d'avant (Overkill et Bomber) ? Pas ma faute, Lemmy m'a trépané.
Et c'est compréhensible parce que l'assaut du machin, quoi, impressionnant ! Evidemment, en ces temps où les extrêmes se sont encore radicalisés, Motörhead parait presque comme un bon vieux groupe de hard mais, à l'époque, croyez-moi, c'était quelque chose ! Déjà, il y a la voix de Lemmy et ses cordes vocales qui ont dû être passées au papier de verre pour être si abrasives, ensuite, il y a la basse du même, en quatre ou en huit cordes, qu'il martyrise consciencieusement, et puis il y a la guitare de Fast Eddie Clarke qui, rien de bien compliqué en somme, booste les standards du rock'n'roll avec une dynamique, une attaque à peine croyable, enfin, il y a les martellements trépidants d'un Philthy Taylor, l'équivalent humain de l'Animal des Muppets, pas moins, et un surnom bien choisi, un ! Mais, outre l'agression rock'n'rollesque du trio, il y aussi des chansons, et quelles chansons !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Motorhead, ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. Votre chroniqueur préféré les a vus, entendus. Pour moi, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors que je cherchais un raccourci que jamais je n'ai trouvé. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par la lecture sur ma platine d'un vinyle venu d'une autre galaxie. Maintenant, je sais ce que puissance dévastatrice veut dire, que les trois cavaliers de l'apocalypse sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il me faut convaincre un monde incrédule que cet album est LE sans faute intégral.

Nous sommes en 1980, le 8 novembre exactement. Le vaisseau A.O.S. vient d'atterrir sur terre. Dès le premier assaut, Motorhead devient définitivement gage du label hard rock et le reste du monde n'est plus que fête foraine. L'onde de choc a été rude et Fast Eddy jamais en reste de solos affûtés inscrit cette invasion dans l'ultime. Tandis que je ramasse à la pelle mes dernières illusions et tente par tous les moyens de trouver une issue de secours, la basse Rickenbacker de Lemmy percute de plein fouet mes dernières espérances. Encore médusé, alors que depuis 15 mn déjà, mes voisins tentent d'enfoncer ma porte, la batterie en tête de pont de Phil Taylor s'installe aux commandes pour sonner l'hallali d'une chasse dans laquelle, sans le savoir je venais de me jeter à corps perdu. Sachez-le, en 10 offensives, la cause terrestre fut entendue.
Lire la suite ›
2 commentaires 19 sur 23 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Darko TOP 100 COMMENTATEURS le 21 avril 2013
Format: CD
"We are Motorhead and we play Rock & Roll !!!"

Excellent documentaire hier soir sur Arte (si vous pouvez le voir en replay, ne vous privez pas !) consacré à "Lemmy", le dernier des mohicans, bassiste en chef des très bruyants Motorhead depuis plus de 35 ans. Un type vraiment épatant, dont les choix apparaitront sans doute contestables à certains, mais qu'il assume avec une constance et une cohérence qui méritent le respect.

On a reproché par le passé à Lemmy son goût trop prononcé pour l'imagerie du troisième Reich et c'est un fait qu'il aime arborer des croix de fer et que certains de ses costumes de scène rappellent étrangement les uniformes allemands. Pour sa défense disons que d'autres de ses costumes s'inspirent des uniformes du 7ème de cavalerie et que ce n'est pas pour autant qu'il prone le massacre des indiens ! Enfin d'autres groupes avant lui avaient fait de même par simple gout de la provocation (les Stooges, Black Sabbath, Kiss...). S'inspirer de l'imagerie nazi ne signifie pas en adopter l'idéologie, même si cela peut apparaitre d'un goût douteux. On imagine mal Lemmy Kilmister, qui fut roadie de Hendrix et dont l'un des héros reste Little Richard, pionnier du rock noir et homosexuel, dans la peau d'un néo nazi. Du reste le documentaire qui n'aborde pas cette question est là pour démonter implicitement le contraire. Lemmy demeure fondamentalement un type bien !
Lire la suite ›
7 commentaires 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique