EUR 8,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Aimer à peine Broché – 27 février 2002


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,90
EUR 2,00 EUR 0,01

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Aimer à peine + Effroyables jardins
Prix pour les deux : EUR 13,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

"Oui, je veux vous aimer mais vous aimer à peine", lui a-t-elle murmuré sur un air de tango. Peu importe la peine, peu importe même que la demoiselle soit allemande et que les attentats terroristes ensanglantent Munich et ses Jeux olympiques en cet été de 1972, le narrateur tombe illico amoureux. Et le passé de lui remonter en pleine figure dans cette Allemagne profonde où, à l'image d'Inge sa jeune Lorelei férue de Camus et d'Apollinaire, l'on n'en finit pas de culpabiliser et de tenter de laver la honte et la barbarie d'autrefois. D'autant que le hasard s'en mêle ! Ainsi, le jeune homme croise la route d'un vieil officier allemand, celui-là même qui quelques années auparavant arrêta et déporta son père, le clown héroïque d'Effroyables jardins. Comment réagir alors face à ce bourreau, qui, l'âge aidant, a perdu de sa prestance, mais se réfugie toujours derrière l'honneur du devoir accompli ? Pardonner ? Impossible ! Se venger ? Déplacé. Le fils se contentera de partir à reculons, hanté par une question : comment aurait réagi son père ? Sans doute aurait-il chaussé son nez rouge pour dénoncer le ridicule de la situation. La question demeurera sans réponse puisque le père tire sa révérence avant de connaître le mot de la fin…
Non pas la suite, mais le second volet d'Effroyables jardins, Aimer à peine apporte un nouvel éclairage à ce premier récit et confirme que Michel Quint est un bien bel écrivain. En quelque soixante-dix pages, mêlant le patois lillois à une écriture sobre et ramassée, interrogeant inlassablement le passé, il nous conte la grande histoire à hauteur d'hommes, rendant un hommage teinté d'admiration et de tendresse à la dignité des petites gens. Ces héros très discrets qui, tels les Adrian et Roselyne de son récit, ont choisi de dire non à la haine, se rendant par là même simplement exceptionnels d'humanité. De cette précieuse humanité le regard que Michel Quint porte sur eux regorge, et c'est probablement ce qui n'en finit pas de nous toucher dans ce petit livre, comme dans le précédent. --Laurence Demurger

Quatrième de couverture

En 1972, au moment des attentats terroristes aux jeux olympiques de Munich, le narrateur (le jeune garçon d'Effroyables jardins) prépare un mémoire sur les coulisses politiques du milieu sportif. À cette occasion, il rencontre l'officier allemand qui fut à l'origine de l'arrestation de son père et de ses amis. Se pose alors la question de la responsabilité de la culpabilité, d'autant que le narrateur vit une histoire d'amour avec une jeune Allemande...


Détails sur le produit

  • Broché: 76 pages
  • Editeur : Joëlle Losfeld (27 février 2002)
  • Collection : Arcanes/Joëlle Losfeld
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2844121152
  • ISBN-13: 978-2844121158
  • Dimensions du produit: 12,5 x 0,7 x 18,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 276.291 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 28 novembre 2002
Format: Broché
"Aimer à peine" est la suite "Effroyables jardins". On peut cependant le lire indépendamment, le narrateur retracant l'intrigue du premier tome avant de poursuivre son récit sur ce ton à la fois proche et vif, qui fait qu'on l'écoute dérouler les hauts faits de sa vie d'étudiant expatrié en Allemagne en 1972 avec l'intérêt qu'on prête à ces gens que le hasard rend tellement passionants le temps d'un café ou deux.
Appliqué - mais impliqué - dans ses études en sciences politiques, notre narrateur a l'âge où on rêve d'amour, et il le rencontre en la personne d'une jeune allemande, Inge... Commencent alors des TP de convivialité amicale et amoureuse...d'après-guerre: peut-on être liés, a fortiori aimer, des Allemands après ce qui s'est passé pendant la deuxième guerre mondiale? Quid si votre famille en a directement souffert? Pour ceux qui sont jeunes - comme moi - aujourd'hui, cette question peut sembler absurde, voire raciste, mais il faut se replacer dans le contexte de l'époque (les années '70) pour comprendre les tiraillements intérieurs que peuvent générer pareilles amours.
Petit format (à peine 77 pages) vite lu, plein d'émotions et de rebondissements - tout comme le premier tome, ce roman m'a néanmoins laissée avec un sentiment de déception parce qu'il en fait trop. Trop de références symboliques, trop d'effets dramatiques, un peu comme si le livre était directement doublé d'un film à suspense... et si vous avez déjà essayé de lire un livre dans une salle obscure, vous comprendrez que c'est gênant, très gênant... mais ca n'en reste pas moins vivant et agréable à lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?