Alain Barrière


Alain Barrière : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 168
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Né le 18/11/1935 sous le nom d'Alain Bellec, ce fils de mareyeur, diplômé de l'École des arts et métiers, qui, pendant un an, se retrouva ingénieur chez Kléber-Colombes, avait tout pour être heureux. Mais son caractère irascible le brouilla avec presque toute la profession. Le soir, il propose son répertoire dans un petit cabaret de la capitale.

En 1961, Alain adopte un pseudonyme, Barrière, et participe au concours du Coq d'or de la chanson française. Il parvient en finale avec sa chanson Cathy et se classe 11e sur 12. Mais pendant ce concours Bruno Coquatrix le remarque et Alain Barrière ... Lire la suite

Né le 18/11/1935 sous le nom d'Alain Bellec, ce fils de mareyeur, diplômé de l'École des arts et métiers, qui, pendant un an, se retrouva ingénieur chez Kléber-Colombes, avait tout pour être heureux. Mais son caractère irascible le brouilla avec presque toute la profession. Le soir, il propose son répertoire dans un petit cabaret de la capitale.

En 1961, Alain adopte un pseudonyme, Barrière, et participe au concours du Coq d'or de la chanson française. Il parvient en finale avec sa chanson Cathy et se classe 11e sur 12. Mais pendant ce concours Bruno Coquatrix le remarque et Alain Barrière signe un contrat avec la maison RCA.

Sa carrière explose véritablement en 1963, avec la sortie du titre « Elle était si jolie ». Sélectionné pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson, Alain Barrière ne finit que cinquième.

Fin 1964 paraît le premier album d'Alain Barrière qui porte le nom d'un de ces plus grands refrains, « Ma vie ». C'est le début de la gloire, mais le chanteur n'est pas pour autant prêt à entrer dans un système commercial qui ne lui convient guère.

En 1966, il accepte une expérience cinématographique qui restera sans lendemain, en interprétant le rôle principal du film Pas de panique de Sergio Gobbi.

Un autre grand succès est « Tu t'en vas », interprété en duo avec Noëlle Cordier en 1974. Il vend un million de 45 tours et plus de 200 000 albums, le record de sa carrière. Ce titre connaît aussi un large succès dans les pays francophones et même en Allemagne, où il est numéro un des palmarès

L'année suivante, il fait construire et crée le « Stirwen » (« étoile blanche » en breton) un théâtre-discothèque-restaurant situé à Carnac, avec une salle de spectacle (amphithéâtre) dans laquelle il donne des concerts chaque été.

En 1977, il quitte la France pour les États-Unis : l'entreprise Stirwen a des difficultés et le chanteur des démêlés avec le fisc. Il revient quatre ans plus tard, mais les deux albums qu'il enregistre n'ont pas le succès escompté. Un second exil le mène au Canada.

En 1997, Alain Barrière revient sur le devant de la scène avec deux sorties. En 1998 il sort un CD de nouvelles chansons Barrière 97 et une compilation de ses meilleures chansons Ma vie. Il passe à la Salle Pleyel de Paris en 1998

Un nouveau CD original paraît à l'automne 2007, Barrière 97, et deux galas sont prévus au Stirwen en septembre 2007. Alain Barrière continue ensuite sa tournée en France, où le public est au rendez-vous. En 2009, la tournée Légende embarque jusqu'au Canada où le chanteur populaire enregistre un Live in Montréal qui voit le jour au printemps 2010 et s'installe dans le Top 100 des ventes d'albums. Copyright 2014 Music Story Music Story

Né le 18/11/1935 sous le nom d'Alain Bellec, ce fils de mareyeur, diplômé de l'École des arts et métiers, qui, pendant un an, se retrouva ingénieur chez Kléber-Colombes, avait tout pour être heureux. Mais son caractère irascible le brouilla avec presque toute la profession. Le soir, il propose son répertoire dans un petit cabaret de la capitale.

En 1961, Alain adopte un pseudonyme, Barrière, et participe au concours du Coq d'or de la chanson française. Il parvient en finale avec sa chanson Cathy et se classe 11e sur 12. Mais pendant ce concours Bruno Coquatrix le remarque et Alain Barrière signe un contrat avec la maison RCA.

Sa carrière explose véritablement en 1963, avec la sortie du titre « Elle était si jolie ». Sélectionné pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson, Alain Barrière ne finit que cinquième.

Fin 1964 paraît le premier album d'Alain Barrière qui porte le nom d'un de ces plus grands refrains, « Ma vie ». C'est le début de la gloire, mais le chanteur n'est pas pour autant prêt à entrer dans un système commercial qui ne lui convient guère.

En 1966, il accepte une expérience cinématographique qui restera sans lendemain, en interprétant le rôle principal du film Pas de panique de Sergio Gobbi.

Un autre grand succès est « Tu t'en vas », interprété en duo avec Noëlle Cordier en 1974. Il vend un million de 45 tours et plus de 200 000 albums, le record de sa carrière. Ce titre connaît aussi un large succès dans les pays francophones et même en Allemagne, où il est numéro un des palmarès

L'année suivante, il fait construire et crée le « Stirwen » (« étoile blanche » en breton) un théâtre-discothèque-restaurant situé à Carnac, avec une salle de spectacle (amphithéâtre) dans laquelle il donne des concerts chaque été.

En 1977, il quitte la France pour les États-Unis : l'entreprise Stirwen a des difficultés et le chanteur des démêlés avec le fisc. Il revient quatre ans plus tard, mais les deux albums qu'il enregistre n'ont pas le succès escompté. Un second exil le mène au Canada.

En 1997, Alain Barrière revient sur le devant de la scène avec deux sorties. En 1998 il sort un CD de nouvelles chansons Barrière 97 et une compilation de ses meilleures chansons Ma vie. Il passe à la Salle Pleyel de Paris en 1998

Un nouveau CD original paraît à l'automne 2007, Barrière 97, et deux galas sont prévus au Stirwen en septembre 2007. Alain Barrière continue ensuite sa tournée en France, où le public est au rendez-vous. En 2009, la tournée Légende embarque jusqu'au Canada où le chanteur populaire enregistre un Live in Montréal qui voit le jour au printemps 2010 et s'installe dans le Top 100 des ventes d'albums. Copyright 2014 Music Story Music Story

Né le 18/11/1935 sous le nom d'Alain Bellec, ce fils de mareyeur, diplômé de l'École des arts et métiers, qui, pendant un an, se retrouva ingénieur chez Kléber-Colombes, avait tout pour être heureux. Mais son caractère irascible le brouilla avec presque toute la profession. Le soir, il propose son répertoire dans un petit cabaret de la capitale.

En 1961, Alain adopte un pseudonyme, Barrière, et participe au concours du Coq d'or de la chanson française. Il parvient en finale avec sa chanson Cathy et se classe 11e sur 12. Mais pendant ce concours Bruno Coquatrix le remarque et Alain Barrière signe un contrat avec la maison RCA.

Sa carrière explose véritablement en 1963, avec la sortie du titre « Elle était si jolie ». Sélectionné pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson, Alain Barrière ne finit que cinquième.

Fin 1964 paraît le premier album d'Alain Barrière qui porte le nom d'un de ces plus grands refrains, « Ma vie ». C'est le début de la gloire, mais le chanteur n'est pas pour autant prêt à entrer dans un système commercial qui ne lui convient guère.

En 1966, il accepte une expérience cinématographique qui restera sans lendemain, en interprétant le rôle principal du film Pas de panique de Sergio Gobbi.

Un autre grand succès est « Tu t'en vas », interprété en duo avec Noëlle Cordier en 1974. Il vend un million de 45 tours et plus de 200 000 albums, le record de sa carrière. Ce titre connaît aussi un large succès dans les pays francophones et même en Allemagne, où il est numéro un des palmarès

L'année suivante, il fait construire et crée le « Stirwen » (« étoile blanche » en breton) un théâtre-discothèque-restaurant situé à Carnac, avec une salle de spectacle (amphithéâtre) dans laquelle il donne des concerts chaque été.

En 1977, il quitte la France pour les États-Unis : l'entreprise Stirwen a des difficultés et le chanteur des démêlés avec le fisc. Il revient quatre ans plus tard, mais les deux albums qu'il enregistre n'ont pas le succès escompté. Un second exil le mène au Canada.

En 1997, Alain Barrière revient sur le devant de la scène avec deux sorties. En 1998 il sort un CD de nouvelles chansons Barrière 97 et une compilation de ses meilleures chansons Ma vie. Il passe à la Salle Pleyel de Paris en 1998

Un nouveau CD original paraît à l'automne 2007, Barrière 97, et deux galas sont prévus au Stirwen en septembre 2007. Alain Barrière continue ensuite sa tournée en France, où le public est au rendez-vous. En 2009, la tournée Légende embarque jusqu'au Canada où le chanteur populaire enregistre un Live in Montréal qui voit le jour au printemps 2010 et s'installe dans le Top 100 des ventes d'albums. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page