Appli Amazon

Quantité :1
Alan Gilberty - Adams : D... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Round3FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié la jour prochaine á partir de GA, ETATS UNIS. Toutes les produits sont inspectée pour assurer la qualitié jouable (á l'exclusion de tout contenu numérique). Notre equipe sympathique et multilingue sera prêt et heureux de résoudre vos requêtes.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Alan Gilberty - Adams : Doctor Atomic
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Alan Gilberty - Adams : Doctor Atomic


Prix conseillé : EUR 16,04
Prix : EUR 15,73 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 0,31 (2%)
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
8 neufs à partir de EUR 12,84 4 d'occasion à partir de EUR 10,92
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Alan Gilbert, Gerald Finley, Sasha Cooke, Eric Owens, Graham Clark
  • Réalisateurs : Alan Gilbert, Gerald Finley, Sasha Cooke, Eric Owens, Graham Clark
  • Format : Classique, Cinémascope, PAL
  • Audio : Portugais (Dolby Digital 2.0), Anglais
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Sony Classical
  • Date de sortie du DVD : 24 janvier 2011
  • Durée : 171 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • ASIN: B004EU7W5S
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 50.659 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean "Verson" le 22 avril 2012
ATTENTION : Une fois de plus Amazon "fusionne" les commentaires de deux produits différents : Mon commentaire est destiné à la superbe captation du MET et pas à celle du Denerlandse Opéra qui lui est largement inférieure, bien que le rôle titre soit tenu par Gerald Findley sur les deux scènes.

Encore un grand opéra signé John Adams !
L'histoire, vraie et récente, décrite ici constitue un scénario tel qu'un auteur de roman n'aurait pas osé l'imaginer...
La musique soutenue par un orchestre à la hauteur et des acteurs/chanteurs de premier ordre est un morceau de choix.
J'ai été enthousiasmé dès les premières minutes et mon attention, mon plaisir, ne sont pas retombés jusqu'à la fabuleuse scène finale avant le rideau.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par NMN le discophage TOP 500 COMMENTATEURS le 13 mai 2011
Gravité du sujet historique, étude comportementale de l'humain, les couleurs générales baignent dans une atmosphère lourde, nocturne, de plus en plus lugubre au fur et à mesure que l'échéance de la mise à feu approche. La mise en scène propose une variation de couleurs plutôt sombres, tempérée par la robe fuchsia de Kitty et les blouses ou bras de chemises des scientifiques.

Les éléments naturels sont au cœur de la scénographie et défient le bon déroulement du processus scientifique de mise à feu. Des panneaux mobiles animent un décor plutôt dépouillé qui va à l'essentiel : un bureau pour Oppenheimer ; une chambre de sa maison. Une énorme boule atomique bardée de fils est suspendue, menaçante. La terre est symbolisée par les montagnes du désert du Nouveau-Mexique à l'aide de draps blancs suspendus. La lumière arrive par le biais des éclairs du ciel mais aussi par l'explosion atomique finale.

Vous l'aurez compris, la réussite visuelle de cette production du Met est en parfaite osmose avec la gravité du sujet, mais elle est aussi en total accord avec la qualité de la distribution vocale et orchestrale.

Le livret concocté par Peter Sellars - qui avait réalisé également la précédente et contestée mise en scène de l'œuvre à l'Opéra de San Francisco en 2005 - est une compilation judicieuse d'écrits originaux, de témoignages ou de poèmes qui ne nécessitent pas nécessairement un enjolivement musical.
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS le 1 décembre 2011
Achat vérifié
Fréquentant assidûment les salles d'opéras, consommant une dose plus que raisonnable d'opéras en DVD, d'aucuns pourraient penser qu'on finirait par être blasé. Certes, mais là, on prend une énorme claque avec cet extraordinaire opéra de John Adams dont j'avoue ne pas être un amateur à tout prix par ailleurs.

Il y a un ensemble de raisons assez difficiles à réunir pour expliquer l'impact durable et multiple que produit cette oeuvre dans cette interprétation du Metropolitan.

Le livret d'abord. On ne soulignera jamais assez en quoi l'une des explications au renouveau incessant du genre au XX et XXIème siècles tient à la qualité des livrets. Finies les niaiseries et les invraisemblances dont regorgent les XVIII et XIXème siècles. Au diable les textes versifiés et ampoulés aussi peu naturels que possible. A l'eau les tragédies puisant leurs sources dans une mythologie en train de s'éteindre des meilleures mémoires. Place, en particulier ici, au concret, à l'histoire, à une analyse approfondie psychologique, sociale et historique des choses où les chanteurs, devenus aussi acteurs et surtout de très bons acteurs, se débattent dans un monde réel, proche des auditeurs.

Peter Sellars qui a signé le livret a concocté un véritable bijou. Un récit minutieux, quasiment à la minute, de la journée de l'été 1945 qui a vu le premier essai atomique se réaliser, après de multiples tentatives avortées et en dépit des pires conditions météorologiques possibles.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Girardin TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 avril 2012
Après Nixon in China et the Death Of Klinghoffer, voici Doctor Atomic, qui narre le premier essai d'une bombe atomique aux Etats-Unis. Adams est décidément un compositeur de l'actualité. Et, une fois de plus, aidé par l'excellent Peter Sellars, il parvient à transcender le sujet pour écrire un véritable grand opéra dans la tradition des grandes fresques historiques françaises.
La première force de cet opéra est sa musique, minimaliste bien sûr, mais sans être répétitive. Au contraire des boucles sans fin (apparente du moins) de Reich ou Glass, la musique de John Adams évolue perpétuellement, et, surtout, souligne admirablement le drame qui se déroule. Drame de l'attente, mais, surtout, drame du doute. Doit-on lancer cette bombe ? Quand finira-t-il enfin de pleuvoir (magnifique orage !) ? Quelle sera la puissance de la bombe ? Les doutes et les peurs s'infiltrent peu à peu dans l'esprit des scientifiques. Puis dans celui de leur entourage (la femme d'Oppenheimer) et enfin chez les militaires eux-même. La tension atteint son paroxysme, mais demeure fantasmé : tout s'arrête avant l'explosion proprement dite, simple flash lumineux presque muet, auquel succède la voix d'une japonaise cherchant de l'eau et son mari. Insoutenable.

La mise en scène de Penny Woolcock est magistrale, avec ses bureaux microscopiques sur plusieurs étages enfermant les scientifiques en eux-mêmes. Et surtout, la bombe à proprement parler, immense boule métallique pleine de câbles en tout genres, semblant remplacer le Soleil dans l'espace scénique.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?