undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles222
4,1 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juin 2015
"Albator, corsaire de l'espace", sorti en 2014 et réalisé par Shinji Aramaki (Le réalisateur de "Starship Troopers : Invasion", "Appleseed" et "Appleseed Alpha" entre autres...), est un très bon film d'animation dynamique et spectaculaire, basé sur l’œuvre originale de Leiji Matsumoto, qui a rencontré un joli succès lors de sa sortie au cinéma. Nouvelle version moderne des aventures du Capitaine Harlock dit Albator qui ont fait le bonheur des enfants dans les années 80/90 avec une série d'animation, ce long-métrage a su convaincre les fans et aussi ceux qui n'ont pas pu connaître le dessin animé. Vu que je n'ai jamais vu la série animée, je ne peux pas dire si ce film en respecte l'esprit mais en tous cas, je le trouve très réussi, visuellement impressionnant et vraiment divertissant. Les évènements de ce film se déroulent en 2977. Albator, le capitaine du redoutable et indestructible vaisseau Arcadia, est traqué par la Coalition Gaia qui désire le condamné à mort. Accueillant à son bord le jeune Yama, Albator et son équipage préparent une opération mystérieuse qui pourrait changer leurs destins à tout jamais. Mais Gaia fera tout pour les en empêcher. L'histoire est très intéressante à suivre et ne manque pas de suspense ni de rebondissements et d'émotion. Graphiquement, "Albator, corsaire de l'espace" est magnifique, avec des décors détaillés et colorés ainsi qu'une animation sans faille. Le film possède un rythme assez soutenu, on ne s'ennuie jamais malgré quelques passages un peu longuets. Les morceaux de bravoure sont nerveux, efficaces et très spectaculaires et les personnages sont tous très charismatiques et attachants. Bref, "Albator, corsaire de l'espace" est un film d'animation très réussi et spectaculaire qui devrait plaire aussi bien aux fans du fameux pirate qu'aux nouveaux venus. Un divertissement efficace et haletant qui ne vous laissera pas le temps de souffler! A voir absolument!

Le blu-ray offre une superbe qualité d'image, digne du support HD. Les couleurs sont belles et l'image est très propre et nette. Rien à dire, c'est bien meilleur que le DVD. Au niveau du son, la VF est proposée en 5.1 DTS-HD MA, tout comme la VO. Un son d'une qualité irréprochable, merci Warner!

En bref, que vous ayez connus ou non les précédentes aventures du célèbre pirate de l'espace, si vous aimez les films d'aventures et de Science-Fiction comme "Titan A.E" par exemple, alors "Albator, corsaire de l'espace" devrait également vous plaire! Un film d'animation spectaculaire et visuellement bluffant qui va vous en mettre plein la vue, à ne louper sous aucun prétexte! Il contient tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment devant la télévision : Une histoire intéressante à suivre et riche en suspense et en rebondissements, des dessins et animations superbes, un rythme soutenu, des morceaux de bravoure efficaces et spectaculaires, des personnages attachants et de l'émotion. Un bon divertissement qui comblera les amateurs du genre. Le blu-ray est exempt de tout reproche. Un achat sûr.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2015
Malgré quelques petites longueurs, je n'ai pas vu les 2h passer. Albator est captivant aussi bien dans son ambiance générale que dans sa technique. Certes il n'est certainement pas plus bluffant que FFVII Advent Children ou qu'un FF Les créatures de l'esprit, mais la 3D apporte un sacré plus, notamment lors des batailles dans l'espace. Dommage cependant que le scénario ne soit pas plus ambitieux, on voit la fin arriver à des kilomètres. Ce Albator, corsaire de l'espace reste néanmoins un très bon film d'animation qui, peut-être, ne plaira pas forcément aux fans de l'anime original mais qui saura faire découvrir aux jeunes générations ce mythe de l'animation japonaise.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2014
Très bon film d'animation sur le fameux corsaire de l'espace Albator, mais l'ensemble manque d'ambition scénaristique comme un Ghost in the Shell qui le surpasse de beaucoup excepté la technique de l'image qui a fait un bon en avant depuis. A mon gout Ghost in the Shell est un chef d'oeuvre qui n'a toujours pas été égalé en animation japonaise, ni par Apple Seed le remake long métrage ni par Albator qui bénéficient tous deux d'images de synthèse dernier cri. Cependant Albator vaut son pesant d'or en rendant hommage à la série animé des années 80s d'une bien belle manière surtout surtout en 3D. J'ai quand même l'impression que la série Albator de l'époque fut meilleur tout comme beaucoup de série animés d'alors comme Cobra (un must dans le genre) et Les Cités d'Ors...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
Albator tel qu'on rêvait de le voir.
Film d'animation a l'esthétisme esthétisant cet version d'Albator a le grand mérite de ne pas prendre ses spectateurs pour des imbéciles même si, parfois, on se paume dans l'intrigue !
la vo est magnfique (là merci les sous titres !) et les effets visuels impressionnent avec une 3d efficace
De belles scènes tant d'action qu'intimistes complètent un film qui vaut la peine d'être découvert
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2014
Un très bel hommage à la mythologie du pirate de l'espace créée par Leiji Matsumoto. L'histoire, relativement complexe, est bien racontée malgré quelques longueurs typiquement japonaises. Malheureusement, beaucoup d'éléments faisant écho à des adaptations moins connues (comme Harlock Saga, Cosmowarrior Zero, L'Arcadia de ma jeunesse) peuvent laisser pantois le spectateur non-familier avec l'univers d'Albator.

Visuellement il est impressionnant, s'inspirant tour à tour des derniers Star Trek et Star Wars (notamment au niveau du design des soldats de Gaia) pour un spectacle grandiose.

Très fidèle à l'esprit des œuvres de Matsumoto, le film est un space-opéra sombre où le drame, la tragédie et la poésie ont la part belle.

Shinji Aramaki a su insuffler à sa vision plus moderne du capitaine la même aura que celui-ci dégageait à l'époque des adaptations animées comme Harlock Saga ou Captain Herlock : Une aura profonde et ténébreuse. A la manière de J.J. Abrams et de son Star Trek, Aramaki réussi le pari osé de proposer un reboot qui arrive à trouver sa place dans l'univers étendu de "La boucle du temps".

En plus la VF est cool.
66 commentaires|40 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2014
Ha, Albator, c'est une partie importante de mon passé, celui de ma jeunesse ! Aussi, j'étais assez anxieux de le voir débouler en animation 3D. Surtout dans une histoire qui n'a strictement rien à voir avec les séries animées, vues à la télé. Toutefois, j'ai été agréablement surpris de constater que le design original a été plus ou moins respecté (un tour de force, en 3D), et que l'histoire, bien que passablement tirée par les cheveux, valait la peine d'être vue !

Par contre, adieu les noms français à la "Alfred", "Nausica" et cie, on se retrouve avec les noms originaux, ce qui décontenancera à coup sûr les nostalgiques comme moi. Le scénario par contre est très contestable, et on aura beaucoup de mal à croire en l'histoire, surtout en ce qui concerne la personnalité du corsaire. Je veux bien croire que les fans purs et durs d'Albator aient été déçus par un tel traitement du personnage.

Mais pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, je pense que c'est un bon moyen de voir un film de space opera sous un nouveau jour. Moi j'ai aimé, mais mon avis est somme toute très personnel ! C'est sûrement le parfum de la nostalgie qui me pousse à l'indulgence.

La 3D est bonne sans pour autant crever l'écran... Elle se situe dans la moyenne, en ce qui me concerne. C'est un petit plus, à défaut d'en être un grand. Je noterai pour finir, que la photo, elle, est magnifique (surtout sur les paysages spatiaux).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2014
Le blu ray 3d d'albator se bloque au bout de 9 minutes de film.il y a déjà un commentaire indiquant que la version 3d se bloque.
Je ne sais pas si d'autres personnes ont eu le même problème avec la version blu ray 3D. ( mon lecteur blu ray 3d de salon fonctionne sans problèmes avec d'autres film 3D )
44 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2016
On assiste une fois de plus ( de trop ?) à un reboot de ce vieil Albator/Herlock.

L'histoire change à chaque fois, mais on retrouve plus ou moins les même personnages, les même actions.
Graphiquement, c'est très léché mais ça manque d'ambiance, de style, tout semble stérile et bien lisse. Sans saveur.

On sent bien l'influence de Star Wars.
Les persos et les décors ressemblent à du caoutchouc, niveau texture.
Et curieusement, les visages sont sans expression. Les corps semblent mécanisés.
J'aurais préféré un long métrages dessiné à la main. Ça aurait eu plus de gueule.

Au niveau du scénar, c'est du gros délire. Du grand nawac.
Albator prend des décisions absurdes dans l'indifférence générale et il n'y a pas que lui, d'ailleurs.
On ne voit pas très bien où ça nous même.

Je suis déçu et je resterai sur la série mythique Albator84...
Celui là est à enterrer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2015
Visuellement et techniquement, ce film et le Blu-Ray sont au top! Mais le film en lui-même n'est pas transcendant, ou du moins n'est-il pas à mon goût. Quoique je parle essentiellement du scénario car pour les créations graphiques, les éléments du film, la réalisation, rien à redire!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Albator le corsaire de l’espace est un personnage légendaire pour une génération d’enfants (plutôt de garçons ?) nés dans les années 70. Son créateur, Leiji Matsumoto créa un autre héros tout aussi emblématique, le Capitaine Flam. Il tomba ensuite un peu dans l’oubli jusqu’à ce que les Daft Punk lui confient le projet de mettre des images sur leur fantastique album Discovery, ce qui déboucha sur la production du superbe long-métrage Interstella 5555. Mais, de tous, Albator (Captain Harlock en VO) reste le plus mythique. Le voici aujourd’hui de retour dans un long-métrage d’animation, espérant toucher la Génération Y. Rappelons-nous que pour sa part, s’il est nommé « corsaire de l’espace » en français, Albator n’est en réalité à la solde d’aucun prince et mérite bien le titre de « pirate » qu’on lui donne dans d’autres langues.

Cela dit, première surprise : le film tourne en réalité autour de deux frères plus ou moins ennemis, Ezra et Yama. Le premier, une sorte de super général de la « Coalition Gaïa », envoie le second s’infiltrer comme nouvelle recrue à bord du fantastique vaisseau à tête de mort, l’Arcadia. Yama va donc devoir faire ses preuves et, évidemment, passera du côté des pirates, devenant ainsi le véritable héros. L’avantage de ce choix de scénario est que le fameux « capitaine corsaire » peut rester mystérieux à souhait, bien que certains pans de son passé nous soient révélés.

Sans rentrer dans le détail des péripéties, notons que les motivations des divers camps restent confuses. Au final, Alabator comme Gaïa veulent empêcher les humains de retourner sur Terre ; on assiste même à une inversion quasi-mimétique des rôles : Albator voulait détruire l’univers et Gaïa sanctuariser la Terre, tandis qu’à la fin, Gaïa veut détruire la Terre et Albator empêcher quiconque de l’approcher. Albator a des motivations mêlant écolo-anarchie version annihilation de l’espèce humaine et destruction créatrice schumpeterienne. Cet étonnant mélange et ces retournements improbables masquent mal les faiblesses d’une histoire à tiroirs compliquée, dont on sent que la plupart des scènes ont été calibrées afin de montrer telle action ou mettre en valeur tel personnage. C’est vraiment dommage. De plus, les diverses explications science-fictionnesques restent fort embrouillées (comme l’histoire des générateurs machins), et sont loin de la qualité de Star Trek qui parvenait à nous faire avaler sans mal des couleuvres de la taille d’une canalisation de drainage côté délires SF.

Côté visuels, le film nous gratifie d’images de synthèse léchées, à la limite du live dans certains plans. L’esthétique générale se rapproche fortement des jeux vidéo. Mais le spectre de Final fantasy : the spirits within hante cette animation : visages trop lisses, mouvement des lèvres trop fin et trop léger pour coller aux voix surjouées des doubleurs (du moins en japonais), etc. Dommage, car il y a de belles batailles et plusieurs personnages intéressants. Espérons que Leiji Matsumoto reprendra un jour lui-même les rênes de l’univers qu’il a mis en place !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus