Alex Rider 9- Le Réveil de Scorpia et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 12,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Alex Rider - tome 9 - Le ... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Alex Rider - tome 9 - Le réveil de Scorpia Broché – 1 juin 2011


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 12,10
EUR 7,90 EUR 2,12

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents
Découvrez Amazon Famille et économisez tout en vous simplifiant la vie avec 20% de réduction sur les couches, des promotions exclusives et la livraison gratuite et illimitée en 1 jour ouvré. Essayez gratuitement pendant 30 jours.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Alex Rider - tome 9 - Le réveil de Scorpia + Alex Rider - Tome 10 - Roulette Russe
Prix pour les deux : EUR 28,05

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Scorpia, cet organisme de l'ombre qui a fait tuer les parents d'Alex Rider, est plus puissant que jamais et joue avec le feu dans la poudrière du monde : le Moyen Orient. Personne n'est mieux en mesure d'ébranler Scorpia que Alex. Et personne n'est mieux à même de déstabiliser Alex que Scorpia.

Biographie de l'auteur

Né en 1955, Anthony Horowitz a écrit près d'une vingtaine de livres pour enfants et adolescents. Il a un jeune public fervent autant en France que dans la douzaine de pays où ses histoires policières, fantastiques et d'horreur sont traduites. En Angleterre, son pays d'origine, il est également connu pour ses scénarios de séries télévisées. Certains de ses livres, comme L'île du Crâne, Le Faucon malté ou Satanée grand-mère, collectionnent les prix.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Alex Rider - tome 9 - Le réveil de Scorpia contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 408 pages
  • Editeur : Hachette Romans (1 juin 2011)
  • Collection : Aventure
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2012022898
  • ISBN-13: 978-2012022898
  • Dimensions du produit: 20 x 3 x 13 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 158.685 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sherryn le 7 août 2011
Format: Broché
Première chose à dire, et c'est un défaut qu'Anthony Horowitz n'a eu de cesse d'empirer au fil des tomes, le début est vraiment, vraiment, mais alors vraiment trop long. Il faut près de cent pages avant qu'Alex ne fasse sa première apparition, soit le quart du roman ! C'est énorme et il faut avouer que c'est assez décourageant au début. L'auteur perd trop de temps à décrire dans les détails le plan des ennemis et la biographie du nouvel adversaire d'Alex. En soit, ce n'est pas une mauvaise chose, au contraire, mais tout matraquer comme ça en paquet au début d'un tome, n'est certainement pas la meilleure solution.
Bon, après ça a été mieux parce que l'histoire commence et avec elle, les scènes d'action, qui font toujours très « mini-film d'espionnage », ce que j'adore dans cette série. Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé parce qu'elle m'a paru faire partie d'une continuité logique : si le MI6 est décidé à laisser Alex tranquille désormais, ce n'est pas le cas des ennemis de ce dernier, qui quant à eux n'ont rien oublié et aspirent à la vengeance. Une raison qui m'a paru plus crédible et moins téléphonée que dans plusieurs des tomes précédents. J'ai également été satisfaite de me trouver face à plusieurs révélations, notamment concernant Blunt ou encore Smithers (dont j'ai adoré le rôle plus important qu'à l'ordinaire). Enfin, j'ai trouvé très sympa de retrouver quelques anciens personnages (tels que Scorpia, mais aussi un personnage vu dans Pointe Blanche).
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yuki TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 28 juin 2013
Format: Broché
Après une dernière mission catastrophique, dans laquelle il a bien failli y laisser sa peau et en est ressorti gravement blessé et meurtri psychologiquement, Alex a définitivement décroché du Mi6 ; il ne veut plus en entendre parler. Or, le sort qui est jeté sur lui en est autrement ; et, une fois encore, ses talents de jeune espion, qui lui colle à la peau, vont lui être bien utiles...

Alex a eu 15 ans. Il coule et déguste, enfin, des jours paisibles et heureux : tel un adolescent normal, il traîne au lit, retourne en cours, passe du bon temps avec ses deux meilleurs amis, communique, par Facebook, avec Sabina sa lointaine chérie qui s'ennuie de lui, pratique ses sports favoris et est sous la garde unique de Jack Starbright, sa jeune gouvernante, et tutrice, que, bien qu'elle soit la seule survivante de ses très proches, Alex néglige et délaisse un brin. Cependant, un évènement inattendu va, une fois de plus, chambouler le cours de sa vie...

Contrairement aux huit précédents volumes, ici, malgré une atmosphère pourtant emplie d'émotions et une ambiance soutenue par le suspens, l'histoire, aussi passionnante qu'elle puisse l'être, n'est pas aussi convaincante. En effet, en plus d'un imbroglio tournant autour d'une machination scientifique mené par un de ses ex-ennemis, Alex semble ramolli et dénoué de toute sa jeune fougue !
Déjà, avant qu'Alex n'apparaisse vraiment, il faut ingurgiter un long préambule, en guise des sept premiers chapitres du récit, de pas moins de cent dix-sept pages ! Oups ! j'ai bien crût ne le voir jamais apparaître, bref !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par René Perceur le 4 juillet 2011
Format: Broché
On dirait un pastiche... Pas un pastiche de James Bond, mais un pastiche d'Alex Rider !
Disons-le tout de suite : ce roman ne nous révèle rien de nouveau sur les parents d'Alex Rider. En revanche, il apporte quelques révélations sur la vie privée d'Alan Blunt, et nous laisse entrevoir que Smithers, l'homme qui conçoit tous les gadgets qu'Alex utilise dans ses missions, pourrait avoir, par le passé, « partagé une philippine » avec la belle Jack Starbright, gouvernante de notre héros...
L'intrigue de « Scorpia rising » (tel est le titre original de ce neuvième Alex Rider) semble avoir été hâtivement bâtie, empruntant au cinéma d'action hollywoodien des procédés et des séquences types. Le récit d'une course-poursuite dans un souk du Caire ne communique aucune impression de foule grouillante, ne nous fait jamais imaginer les marchands en colère de voir leur étals renversés. Les tueurs surgissent un par un, comme les mannequins d'un jeu vidéo. Ils ne savent pas viser et attendent de se faire corriger, chacun son tour, par un Alex Rider de plus en plus doué pour la bagarre.
Un événement traumatique lui ayant fait perdre le goût à la vie, nous voyons Alex rester debout sous les balles en plein orage, la pluie ruisselant sur sa peau, sans que son adversaire, pourtant tireur d'élite, réussisse à l'atteindre, dans un épisode inspiré du dénouement apocalyptique de certains westerns.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?