Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Alexandre et Alestria [Poche]

Shan Sa
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 19,80  
Poche --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés du moment dans notre boutique dédiée.

Description de l'ouvrage

9 juillet 2008 Littérature & Documents (Livre 31047)
«Viens, Alestria ! Nous allons grimper les montagnes, prendre d'assaut les citadelles. Nous irons combattre les dragons, les singes, les éléphants conduits par des guerriers recouverts de perles, de diamants. Sois ma reine, Alestria. Je t'offre des paysages grandioses, des milliers de nuits étoilées, la chevauchée de cent mille hommes sous le soleil, dans l'eau, dans les sables, à travers les forêts et les déserts.»

Shan Sa est née à Pékin en 1972 et y a vécu jusqu'en 1990. En 1997, elle publie aux Éditions du Rocher son premier roman écrit en langue française Porte de la Paix céleste, pour lequel elle reçoit la bourse Goncourt du premier roman, le prix de la vocation littéraire.
Aux Éditions Grasset, elle a publié :

- Les Quatre vies du Saule, 1999, (Prix Cazes),
- La Joueuse de Go, 2001, (Prix Goncourt des lycéens), Et aux Éditions Albin Michel :
- Le Miroir du Calligraphe, 2002,
- Impératrice, 2003,
- Les Conspirateurs, 2005.
--Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

MOI, Alexandre de Macédoine, fils de Philippe, roi des rois, vainqueur des Grecs, je vins sur terre par une nuit d'incendie.
Le temple d'Artémis brûlait. Flammes ocre et jaunes, forêt d'étincelles, couronne de fumées torsadées envahissaient le ciel. D'épais nuages s'abattaient sur le village où les habitants s'étaient enfermés chez eux, terrifiés par la colère de la divine chasseresse.
Quand vient mon premier souvenir, je cours déjà au sommet de la colline. Ma mère, qui m'habille en fille, m'emmène jouer dans les ruines. Des pierres brûlées gisent dans les herbes. Les fleurs sauvages soufflent leur parfum amer. Vêtu d'une tunique blanche,coiffé de deux tresses, chaussé de sandales aux lanières dorées, je trébuche sur les marches effondrées, me cache derrière les colonnes couchées, et ris lorsque les esclaves passent sans m'apercevoir. Ma mère me contemple. Elle me dit qu'un grand temple a été anéanti par le feu. Elle ajoute que seul le feu est indestructible.
Adolescent, je suis retourné sur cette colline où les ruines, à leur tour, n'étaient plus. Un nouveau temple, avec ses colonnes peintes, ses fresques sur le fronton et sur les voûtes, a été érigé. Mon père me dit qu Artémis et Apollon étaient jumeaux. Délivrée la première déjà habillée et armée, Artémis aida sa mère à mettre Apollon au monde. Horrifiée par la souffrance de l'accouchement, elle fît voeu de chasteté. Mon père a préféré dédier ce temple à Apollon car, me dit-il, ma naissance a mis fin au monde de la lune vague, des vierges poétesses et des bacchantes errantes. Avec moi, est venu le temps du soleil, des conquérants, des amants voués à la fureur de la guerre.
Moi, Alexandre, dont le nom signifie le secours mâle et la protection des guerriers, je suis né prince d'un royaume de paysans et de soldats. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Biographie de l'auteur

Née à Pékin en 1972, Shan Sa remporte à douze ans le premier prix du Concours national de poésie des enfants en Chine. Elle quitte son pays pour Paris grâce à une bourse du gouvernement français. Après des études de philosophie, elle devient pendant deux ans la secrétaire du peintre Balthus. Sa première publication en français, Porte de la paix céleste, reçoit le prix Goncourt du premier roman en 1997. Les Quatre Vies du saule (1999) est récompensé par le prix Cazes. Puis, en 2001, Shan Sa se voit décerner le prix Goncourt des lycéens pour La Joueuse de go. On lui doit depuis plusieurs autres romans, dont Impératrice.

Détails sur le produit

  • Poche: 277 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (9 juillet 2008)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253121096
  • ISBN-13: 978-2253121091
  • Dimensions du produit: 17,2 x 11 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 371.572 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ! 16 octobre 2006
Format:Broché
Ces deux êtres se rencontrent dans l'immensité de la Mongolie et ne vont plus se quitter. Encore un très beau roman signé Shan Sa, qui, par la magie de sa sensuelle poésie, nous entraîne dans une histoire d'amour qui semble impossible à vivre et pourtant... Je me suis laissée entrainer dans cette folle passion et j'ai réellement eu l'impression de chevaucher aux côtés de ces deux guerriers d'un autre temps. J'ai dévoré les pages jusqu'à point d'heure la nuit pour connaître la fin de cette rencontre explosive. Un "Tristan et Iseult" made in Shan Sa. A lire absolument !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Le plaisir des mots est là. 3 juin 2013
Par D-om
Format:Poche|Achat vérifié
Même quand Shan Sa écrit sur d'autres thèmes que la Chine, c'est beau, c'est magnifiquement écrit et l'imaginaire est séduit !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?