undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Alive At The Vanguard a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 29,76
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : skyvo-fr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 17,98

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Alive At The Vanguard
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Alive At The Vanguard Import


Prix : EUR 27,48 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 12 septembre 2012
"Veuillez réessayer"
EUR 27,48
EUR 11,51 EUR 12,06
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
27 neufs à partir de EUR 11,51 4 d'occasion à partir de EUR 12,06

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Fred Hersch

Discographie

Image de l'album de Fred Hersch

Photos

Image de Fred Hersch

Biographie

Natif de CIncinnati dans l'Ohio le 21 octobre 1955, Fred Hersch fait ses premières gammes sur le piano familial à l'âge de quatre ans. Élève de la Walnut Hills High School puis du Grinnell College dans l'Iowa, il joue un temps de la mandoline et compose à douze ans sa première symphonie. Son cycle d'études ... Plus de détails sur la Page Artiste Fred Hersch

Visitez la Page Artiste Fred Hersch
44 albums, 6 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Alive At The Vanguard + Free Flying
Prix pour les deux : EUR 44,48

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (12 septembre 2012)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Palmetto
  • ASIN : B008KX6PV2
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 11.303 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Disque 1 piste 1
2. Disque 1 piste 2
3. Disque 1 piste 3
4. Disque 1 piste 4
5. Disque 1 piste 5
6. Disque 1 piste 6
7. Disque 1 piste 7
8. Disque 1 piste 8

Descriptions du produit

Critique

En 2005, la propriétaire du célèbre Village Vanguard, situé en plein coeur du quartier new-yorkais qui lui donne son nom, engageait Fred Hersch pour une série de prestations en solo, une première dans l'histoire du club qui a accueilli les plus grands noms du jazz. Six ans après, c'était un autre Fred Hersch qui reprenait possession des lieux, toujours seul, après avoir passé deux mois dans le coma et commis l'album Whirl en trio. Cette performance donna lieu au formidable Alone at the Vanguard, démontrant que le pianiste n'avait rien perdu de son agilité.

Quelques mois se sont écoulés et revoici Fred Hersch dans la même salle fétiche, cosy, avec cette fois-ci deux partenaires, le bassiste John Hébert et le batteur Eric McPherson. Une section rythmique de choix qui enveloppe les mélodies du pianiste dans un cocon douillet, celui du romantique « Havana », et soutient avec vigueur ses envolées dans un rythme plus rapide, celui de « Nardis » signé Miles Davis, étalé sur douze minutes de virtuosité avec le « Lonely Woman » d'Ornette Coleman. Subtilement dosé entre les ballades chères à Fred Hersch (« I Fall In Love Too Easily »,« Dream of Monk ») les standards (« Doxy » de Sonny Rollins, « Played Twice » du maître Monk) et les compositions plus enlevées, Alive At The Village Vanguard - à noter le jeu de mot du titre sur l'état de santé du pianiste - est le reflet d'une soirée chaleureuse et vivante, vibrante de plaisir.

Divisé en deux parties, un disque par soirée et deux programmes différents, le double album offre de ces moments précieux où le jeu de chacun (le numéro du batteur sur « Opener » en ouverture de seconde manche) ne nuit pas à l'alchimie du trio comme c'est le cas sur « Sartorial ». Loin d'être diminué par la maladie (Fred Hersch est séropositif depuis plus de vingt ans), le pianiste se montre sous son meilleur jour.

Loïc Picaud - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par freddiefreejazz TOP 100 COMMENTATEURS le 21 septembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Cela va de soi : Fred Hersch est un pianiste confidentiel, un ami intime, presque un secret. Néanmoins, il gagnerait à être davantage reconnu. Ceux qui ont une vague idée de ce qu'il joue vous diront avec dérision qu'il pratique le piano comme en 1963... Certes, son jeu n'a rien de spectaculaire et s'inscrit dans la tradition du piano jazz. Mais il est d'une authenticité remarquable, pour ne pas dire d'une fragilité indicible. Ce magnifique double album digipack prolonge la voie d'excellence illustrée par les albums précédents du pianiste gravés pour les labels Palmetto et Sunnyside (1). On y trouvera tous les ingrédients associés à l'art de ce musicien rarissime : musique faussement classique, sens de l'intimité, expressivité, ainsi qu'un jeu mélodique unique (sans technique ostentatoire) et enfin un swing de bon aloi sur les tempos rapides. Bref, chaque pièce est un prétexte à éveiller pas mal d'émotions chez l'auditeur. Toutes ces qualités sont bien entendu magnifiées dans cet opus capté live au Village Vanguard entre les 7 et 12 février 2012 (l'équivalent de deux sets de une heure chacun). Mieux, celui que l'on compare souvent (et à tort) à Bill Evans et qui fut l'un des premiers pianistes de Billy Harper (au milieu des années 70) et qui accompagna Art Farmer, Joe Henderson et bien d'autres encore (2), trouve ici les meilleures conditions pour exprimer l'art du trio de piano jazz.Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emilio L. le 27 décembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Alors là, attention, talent à l'état pur ! Un trio comme seuls les américains savent le faire et le jouer, un répertoire de Standards classiques ( I Fall In love Too Easily, Doxy, Softly As In A morning Sunrise ... ), des originaux comme Tristesse ( For Paul Motian ), Sartorial ( For Ornette ). C'est son troisième enregistrement au fameux club Village Vanguard de New-York et celui-ci a donc été capté en fév. 2012 sur le aussi fameux Steinway du club, quelle sonorité, et quelle classe ! Je ne connaissais pas bien Fred Hersch, pianiste trop méconnu à mon sens et pas assez adulé, c'est vrai qu'il y a beaucoup de trios Piano-Contrebasse-Batterie mais celui là est à classer au Panthéon des trios, à l'instar d'un Bill Evans ou Marc Copland, pianistes qui savent faire résonner un seul accord ... Fred Hersch a échappé à la mort en 2008 suite à une grave maladie chronique, maladie bien connue qui, hélàs, ne se guérit pas ... Est-ce pour cette raison, sans doute, que l'investissement et l'implication sont totales, comme si c'était son dernier concert, jouant en finesse jusqu'à l'énergie, occupant tout le clavier ... Un univers de lyrisme, décalages rythmiques, finesse, déplacements, le tout dans un jeu collectif avec à ses côtés John Hébert ( contrebasse ) et Eric McPherson ( drums ), fidèles compagnons depuis quelques années déjà, c'est cela un vrai trio, des musiciens qui sont avant tout amis et complices, j'adore ce trio ! Rare trio donc, à écouter d'urgence, sans attendre, on y atteint des sommets de lyrisme, douceur, musicalité ... Vous savez ce qui vous reste à faire ?... Emilio L..
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cetalir TOP 50 COMMENTATEURS le 6 décembre 2012
Format: CD
Le Vanguard, c'est ce club de jazz New-Yorkais qui a vu défiler des générations de jazzmen et, parmi eux, quasiment tous les plus grands. Un club intimiste, à la sonorité particulière, idéal pour les petites formations en prise directe avec le public.

Fred Hersch, un pianiste dans la tradition de Bill Evans et qui ne fait pas beaucoup parler de lui malgré un jeu véritablement enthousiasmant quoique très classique, a constitué un petit trio qui porte son nom. Retour aux fondamentaux du jazz donc dans un des temples du jazz avec, outre Fred Hersch au clavier, John Hébert à la basse, inventive et solide, et un batteur tout en nuances, capable, mine de rien, de vous sortir des combinaisons rythmiques absolument hallucinantes, Eric McPherson. Bien que ce ne soit que le deuxième album de l'ensemble (après une autre captation au Vanguard décidément), ces trois là ont beaucoup tourné ensemble et cela s'entend. L'équilibre entre les instrumentistes est idéal, les improvisations extrêmement propres et millimétrées, les départs parfaits. Bref, que du solide dans la plus grande tradition du jazz classique.

Toutes les compositions sont de Fred Hersch à l'exception de quelques reprises comme le merveilleux "Played Twice" de Monk qui conclue le double album ou Segment emprunté à Charlie Parker. Chaque titre est un hommage plus ou moins explicite aux maîtres du jazz, à ceux qui l'ont créé, qui ont forgé sa légende et son histoire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?