undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Alix, tome 18 : Vercingétorix
Format: ReliéModifier
Prix:11,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'odyssée d'Alix commence à Khorsabad, capitale Assyrienne. Ses aventures se déroulent dans les années où, Crassus étant mort, Pompée et César restent face à face et vont se disputer le pouvoir (53 av. JC). La guerre civile va commencer.
L'auteur, né en 1921, n'a pas trouvé immédiatement son style graphique qui évoluera au cours des années avant de devenir définitif. Non seulement il en changera mais aussi la composition des récits et leur contenu. Les thèmes forts fréquemment rencontrés - la conquête, l'exercice et l'abus du pouvoir, le fanatisme, le rattachement à un clan, le colonialisme, l'esclavage, les rapports dominant/dominé, l'ambiguïté sexuelle, le goût du risque, le merveilleux, l'amitié et la fraternité - ne font pas pourtant de Jacques Martin un auteur à message. Il n'est pas non plus partisan du « happy end » car ses récits constamment dramatiques ne comportent pas d'humour. Martin croit à la fatalité et à l'enchaînement inévitable des événements. Il est à l'image de son héros : Alix ne triomphe pas de toutes les situations ; faillible, il se laisse prendre aux pièges, s'en tire souvent par la fuite ou grâce à une aide extérieure. Ni anti-héros ni super héros, simplement être humain, Alix s'emporte parfois mais sais aussi la valeur de la tolérance, de la générosité, de la sensibilité. Il a horreur de la violence (il épargne souvent ses ennemis) mais sait se battre.
Au niveau du découpage, chaque planche comprend 4 bandes de 3 ou 4 images au début, puis évoluera vers une formule plus souple de 3 bandes avec un minimum de 7 à 9 images par planche. Le récit découpe l'histoire en séquences de 6 à 10 pages avec des charnières entre chaque. La travail sur les formes, dû à une très importante recherche documentaire, est minutieux : décors et perspective, anatomie, découpage, mise en page, couleurs (variantes au sein d'un même album). La symbolique des couleurs reste traditionnelle : bleu pour les nocturnes, vert pour le mysticisme et le fantastique, rouge pour la violence.
On peut différencier quatre grandes périodes : la première pour les volumes 1 à 3 ; la seconde de la Tiare d'Oribal à Iorix le grand (l'âge d'or) ; la troisième du Prince du Nil au Cheval de Troie (le classicisme) ; la quatrième pour les derniers albums (la relève), Jacques Martin, atteint d'une maladie des yeux, ayant passé la main à des collaborateurs. Nous étudierons chronologiquement les aventures d'Alix car celles-ci ont une suite logique.

Pour qui a suivi l'ordre de lecture, cette avant-dernière histoire de la main de Jacques Martin (1985) laisse un peu sur sa faim. En fait, beaucoup de thèmes et de figures réapparaissent et la surprise de la découverte ou de l'inconnu ne joue pas. Le voyage initiatique sur fond d'intrigues politiques, le retour téléphoné des personnages (Galva, Vanik, César, les loups). L'auteur prend également ses distances avec la réalité historique (Vercingétorix libéré par Pompée pour empêcher César d'avoir son triomphe à Rome est raccompagné en Gaule et finira par se retrouver pour la seconde fois sur l'oppidum d'Alésia où César déplacera une légion entière pour l'abattre). La pérennité de l'amitié est mise à mal avec les entrelacs politiques et les intrigues personnelles, les craintes de perte de pouvoir, la responsabilité paternelle (le fils de Vercingétorix) conditionnant une partie du voyage. Le besoin de reconnaissance de son autorité par son peuple s'écroule à cause de la remise en question de sa valeur et de son identité même après sa défaite à Alésia. La horde de loups salvatrice et protectrice sera la seule fidèle au petit groupe (rappel des « Légions perdues ») La colonisation romaine est vue à travers les persécutions, le contrôle de la navigation, les intrigues politiques, l'acculturation mais aussi l'urbanisation progressive de la Gaule. Le thème de la chute sera discrètement évoqué par le biais d'un rappel historique (le sacrifice d'Astyanax par les Grecs), la grotte protectrice apporte par deux fois réconfort et sécurité. Le bestiaire est limité à la horde de loups. La bataille d'Alésia est évoquée deux fois en flash-back. Graphiquement, ce récit linéaire possède de belles ambiances de neige. L'album suivant sera le dernier de Jacques Martin, déjà aidé par Jean Pleyers.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 1 août 2013
J'adore cet auteur - livraison rapide et conforme à mes attentes - je suis très contente de pouvoir compléter ma collection de cette série - très agréable
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mars 2009
Le scénario est excellent, comme toujours, les dessins très réalistes et très réussis, bien que quelques contours soient trop flous, mais l'aventure manque clairement de rhytme.

Heuresement, la fin, exceptionelle, ratrappe tout.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 novembre 2012
comme d"habitude l'article carrespond à mes attentes
il me permet de complèter une collection interrompue il y a bien 20 ans
je recommande ce livre à la nouvelle génération car il donne une idée assez przttede la réalité de cette époque
c'est aussi une bonne révision de l'histoire grecque et romaine
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Alix, tome 15  : L'Enfant grec
Alix, tome 15 : L'Enfant grec de Jacques Martin (Album - 4 mai 1993)
EUR 11,50

Alix, tome 19 : Le Cheval de Troie
Alix, tome 19 : Le Cheval de Troie de Jacques Martin (Cartonné - 1 avril 1988)
EUR 11,50

Alix, tome 1 : Alix l'intrépide
Alix, tome 1 : Alix l'intrépide de Jacques Martin (Album - 4 mai 1993)
EUR 11,50