undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Plus d'options
Alkan: Railway (The) / Preludes / Etudes / Esquisses
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Alkan: Railway (The) / Preludes / Etudes / Esquisses

23 octobre 1995 | Format : MP3

EUR 8,69 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
2:35
30
2
4:24
30
3
2:46
30
4
5:55
30
5
4:47
30
6
1:31
30
7
5:00
30
8
2:01
30
9
5:04
30
10
5:11
30
11
7:57
30
12
3:02
30
13
1:03
30
14
1:24
30
15
0:58
30
16
2:29
30
17
1:16
30
18
1:26
30
19
2:50
30
20
1:20
30
21
1:14
30
22
2:22
30
23
3:11
30
24
1:38
30
25
1:16
30
26
1:27
30
27
4:37
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
D’abord une première partie avec Laurent Martin. Préludes d’ouvertures du CD. Lent – lent – lent- Les notes s’égrènent bien séparées et bieN définies avec une lenteur qui tient de la lassitude extrême face à un monde qui ne propose rien après son éternel prélude vital si ce n’est la mort.

Le jeu sur les demi-tons qui fait basculer du majeur au mineur est un jeu d’enfant qui donne à la musique une dimension presque triste, larmoyante, geignante.

Le prélude numéro 17 rêvant d’amour est un peu plus dynamique avec des regroupements de deux notes courtes et d’une longue, et puis un galop mais de chevaux de bois. N’allons pas trop loin quand même, jusqu’à un sursaut plutôt évanescent de passion et de plaisir.

Il ne reste plus qu’à prier lentement, recueilli, inerte, étale comme la prière descendante et désillusionnée d’un mourant sur son lit de mort.

Les deux impromptus qui suivent se réveillent un peu avec quelques triolets plus audacieux, surtout le second d’ailleurs qui martèle le chemin d’un piétinement qui fait du surplace musical.

Le chemin de fer est par contre un prodige de tourbillon et de volutes de fumée bien sûr. Ecoutez les traverses, les éclisses et autres points de jointure des rails sur les roues. Et puis rêvez du voyage extraordinaire à l’autre bout du département en une heure au lieu d’une journée pour la préfecture. Mais ce train nous donne un peu le tournis comme si nous avions l’âme rivée aux roues qui ne savent que virevolter. Supplice moderne de la roue.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus