Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
EUR 20,95 + EUR 2,49 Livraison
En stock. Vendu par dodax-online-fr
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 20,55
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : marvelio-france
Ajouter au panier
EUR 20,74
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Ajouter au panier
EUR 21,96
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : RAREWAVES USA
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

American Vi Ain'T No Grave Import


Prix : EUR 20,95
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par dodax-online-fr.
8 neufs à partir de EUR 17,01
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Johnny Cash

Discographie

Image de l'album de Johnny Cash

Photos

Image de Johnny Cash

Biographie

À quoi ressemble l'état agricole de l'Arkansas, en 1932 ? On imagine une terre pas franchement hospitalière et plutôt déshéritée, mais qui a le choix ? Pas J. R. Cash, descendant d'immigrants écossais, qui y est né ce 26 février, dans le canton rural de Kingsland plus précisément. Ses parents, ... Plus de détails sur la Page Artiste Johnny Cash

Visitez la Page Artiste Johnny Cash
532 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit


 
1. Ain't no grave
2. Redemption day
3. For the good times
4. I corinthians 15:55
5. Can't help but wonder where I'm bound
6. Satisfied mind
7. I don't hurt anymore
8. Cool water
9. Last night I had the strangest dream
10. Aloha oe

Descriptions du produit

Descriptions du produit

AMERICAN VI: AIN'T NO GRAVE

Critique

Donc, cet album ne sent pas la mort : cet album est la mort. En effet, certains encyclopédistes prétendront que John R. Cash est décédé le 12 septembre 2003 à Nashville (Tennessee), alors que ceux qui aiment la musique plus que leurs fiches, savent parfaitement qu’il a quitté ce monde le 15 mai de la même année, date de la disparition de son épouse, amante, et muse June Carter. C’est comme cela que cela se passe, quand un amour fait défaut : on se lève tous les matins (et Dieu sait que cela fut sur la fin pénible pour l’Homme en Noir), on chante, on compose même, et, en bref, on tente de donner le change. Car le paradoxe, chez le plus grand chanteur de country-music de la deuxième partie du XXème siècle reste que, simultanément, il n’avait plus envie (de faire le zozo sur les plateaux de télévision, ou à longueur de colonnes de tabloïds, de jouer un jeu social de conformité à un système, comme lorsqu’un ressort est brisé), et qu’il restait en même temps tétanisé que telle session soit la dernière. Ce qui, aussi étrange et baroque que cela puisse paraître plus de six années après sa disparition, s’avère apparemment le cas avec American VI : Ain’t No Grave (et son intitulé parfaitement adéquat). Jusque, vraisemblablement, à la prochaine fois (et la découverte, aussi improbable que fructueuse, de nouveaux inédits post-mortem).

Les dix chansons proposées ici constituent fort naturellement une continuation évidente, et une conclusion (provisoire ?) aux cinq volumes précédents. Produit par Rick Rubin (l’homme-qui-sortit-Cash-de-sa-retraite, pour l’installer face à lui-même, son parcours, et sa légende), et enregistré quelque part entre Los Angeles, et ce Tennessee qu’il aimait tant, le disque ne surprendra donc pas, mais il n’est pas là pour ça. Les musiciens, peu nombreux (ce qui garantit une atmosphère parfaitement dégraissée, et impressionniste) sont fidèles, et identiques, aux précédentes sessions, à commencer par le claviériste Benmont Tench (qui connaît les accompagnements de Tom Petty et Bob Dylan comme sa poche). On soulignera également la présence du perdreau de l’année, un certain Jonny Polonsky, en merveille cachée de la pop-rock d’outre-Atlantique.

Comme dans les volets précédents, le programme du disque est composé de reprises aussi sépulcrales que spirituelles : outre le traditionnel d’ouverture en chanson-titre, pont idéal entre chant de bagnards, gospel, et country-song, figurent les refrains des amis (un « For the Good Times » emprunté au répertoire de Kris Kristofferson », ainsi que le « Where I’m Bound » de Tom Paxton), et de celles qui auraient pu être des amantes (un « Redemption Day » signé Sheryl Crow). Plus exotique s’offre en outre une version déchirante, forcément déchirante, du « Aloha Oe » de Queen Lili ‘Uokalani, dernière souveraine en titre du royaume d’Hawaï, en écho d’un requiem, sur fond de glissandi de guitares. Enfin, ce salut d’entre les morts s’orne d’un « I Corinthians 15 :55 » composé par le maître en personne, ce qui démontre à satiété ce qui habitait, dans ses derniers instants, un artiste s’inspirant ouvertement du Nouveau Testament, et de la première épître de Paul.

Pour le reste, on stationnera, un peu benêt, face à la difficulté de la critique en la matière : comment rendre compte du dernier enregistrement d’un artiste qu’on aime énormément, et qui s’est, manifestement, traîné jusqu’au studio comme on tire la langue à la mort ? La voix se brise à plusieurs reprises, c’est certain, mais notre cœur avec, et, cela, les quelques deniers des marchands du temple ne pourront jamais l’occulter. Imparfait, incomplet, parfois maladroit, sépulcral et enroué, American VI : Ain’t No Grave ressemble aux piteuses tentatives de l’espèce humaine (nous en sommes tous là) d’avancer vers une plus grande compréhension. Il n’en est que plus flamboyant. Et, tout compte fait, comme un clin d’œil de la tombe, ressemble à la vie.



Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?