Anaisthêsia et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 17,75
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Anaisthêsia Broché – 2 avril 2009


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,75
EUR 13,70 EUR 0,17

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Gallimard (2 avril 2009)
  • Collection : Série Noire - Romans noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070123103
  • ISBN-13: 978-2070123100
  • Dimensions du produit: 22,2 x 15,4 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 532.967 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pierric G. TOP 1000 COMMENTATEURS on 5 août 2009
Format: Broché Achat vérifié
NPN : Nouveau Polar Nihiliste.

Alléché par ce sigle, je me suis lancé dans la lecture de cet auteur de la nouvelle vague du polar hexagonal.

Pour le "Nouveau", c'est un peu raté. Les 100 premières pages m'ont furieusement replongé dans l'ambiance des "Racines du Mal" de Dantec (publié il y a presque quinze ans). Jargon scientifico-psychique, procédés d'écriture (pour ne pas dire gimmicks), immersion dans la tête d'un personnage déviant...Pas si "nouvelle vague" que ça !

Pour le Nihilisme on repassera aussi. Derrière une façade violente et cynique, Chainas nous délivre quelques professions de Foi typiques des écrivains de gauche comme le polar français nous en propose systématiquement depuis trente ans (la palme revient à l'anecdote sur la mort du père du personnage central : visiblement Chainas a confondu les USA des années 20 et la France des années 80... On ne lui en voudra pas, c'est vrai qu'Horace McCoy reste une référence). Chainas a parfaitement le droit d'avoir des convictions, mais qu'on essaie pas de nous les vendre pour de la nouveauté alors qu'il n'y a rien de plus convenu dans la polar made-in-France.

Pour le reste, c'est bien un polar, mâtiné légèrement de roman noir, mais ce n'est ni très crédible, ni très passionnant. Les cent dernières pages sont assez laborieuses et l'overdose de grand-guignol (surenchère du Gore, chimpanzé tueur à gages, etc.) couplée aux procédés d'écriture et au phrase nominales à répétition finissent par nuire au plaisir de la lecture et donnent une impression de bâclé.

Pas franchement indispensable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ludwig Jean Sébastien TOP 50 COMMENTATEURS on 17 avril 2011
Format: Broché
Désiré Saint-Pierre est un flic plutôt atypique. Premier inspecteur noir à être intégré dans un groupe d'intervention d'investigation criminelle au titre de la discrimination positive, une enfilade de promotions devrait s'ouvrir devant lui. Mais il n'en est rien. Désiré a provoqué un grave accident en conduisant camé au dernier degré son véhicule de fonction. Il en a réchappé avec un handicap bizarre : il ne ressent plus aucune douleur et il s'est retrouvé au placard car son visage rafistolé fait peur aux témoins. De plus, dealer à ses heures et amant d'une camée, il doit rendre des comptes au parrain de sa cité pour une histoire de stock de cocaïne disparue tout en menant une enquête difficile sur une mystérieuse « Tueuse aux bagues »...
Aux limites du pur roman policier et du thriller à l'américaine, « Anaisthêsia » est surtout un formidable roman noir qui prend le lecteur dès la première page et ne le lâche plus tant il est pris par l'ambiance glauque de la banlieue avec sa violence, son racisme ordinaire, ses rancoeurs et sa paranoïa sous-jacente. Antoine Chainas sait parfaitement recréer des atmosphères, des situations ou des lieux en ne s'intéressant que secondairement à l'intrigue policière (le lecteur ne saura jamais ce qui se cache derrière la mystérieuse « Organisation » qui téléguide la tueuse en série...) Mais qu'importe !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Silouane TOP 500 COMMENTATEURS on 4 mai 2012
Format: Broché Achat vérifié
Antoine Chainas porte les personnages et les situations de ses romans au paroxysme pour mieux peindre les enjeux sociaux qu'on oublie trop souvent. Embrumé par une société du spectacle, l'individu modèle aime davantage se rassasier de l'apparence des médicaments bien emballés par les atours de l'illusion de la consommation.
« Les nomenclatures et les marques sont les dernières choses auxquelles ceux qui ne croient plus se raccrochent ». Le premier message que nous lance sa dernière composition, « Anaisthêsia », pourrait se comprendre en ces termes.

Désiré Saint-Pierre est le premier flic noir du groupe et il permet à la police de montrer que le racisme n'a pas lieu dans sa cour ; ainsi elle tirera profit de la société du spectacle pour faire sa publicité. Mais celui qui n'est pas au fond désiré dans son commissariat ne l'est guère plus dans sa cité natale qu'il refuse de quitter. Il est même considéré comme un traître.

A la suite d'un accident, Saint-Pierre a perdu toute sensation de douleur, sa propre douleur et celle des autres. Ce nouveau statut lui fait porter un regard sans humanité sur son entourage. A côté, on retrouve un monde qui ne souffre plus, un monde qu'on essaie de nous refiler à tout bout de publicité et de marketing politique et commercial. Les descriptions de l'anesthésie qu'il subit nous font plonger dans son cerveau qu'on décrit et examine comme cette société de publicité qui dissèque l'homme pour mieux lui mettre les bons produits à l'intérieur, « On incise ton abdomen en Y. Du coup au pubis. Une lame de 26 fera l'affaire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?