Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,50
Amazon Rachète cet article
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Angel sanctuary, tome 12 [Broché]

Kaori Yuki
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,50
Vendez Angel sanctuary, tome 12 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Notre boutique Delcourt, Soleil et Tonkam

Notre boutique Delcourt, Soleil et Tonkam
Découvrez les univers comics et manga des Éditions Delcourt, Soleil et Tonkam dans notre boutique dédiée.

Description de l'ouvrage

30 mai 2003 Shojo (Livre 12)
Setsuna cherche toujours Sara, qui s'est réincarnée en Gabriel. Donc Setsuna cherche Gabriel. Un habile camouflage, va lui permettre de se faufiler jusque dans la chambre où est retenu l'amour de sa vie. Dans le même temps, celle-ci va profiter de la naiveté d'une jeune servante pour s'enfuir. Epaulée par ce qui ressemble fortement à la réincarnation de Chiyoko, Sara/Gabriel prend une s'en va à l'instant même où son frère débarque. Mais cette petite mésaventure permettra à Setsuna de découvrir le vrai visage de Sevy.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Après un excellent démarrage de la partie céleste d’Angel Sanctuary, l’arrivée de Setsuna aux cieux est assez remarquée, et l’on retrouve avec plaisir Rochel qui s’amuse quelque peu de ce nouveau venu. Nouveau venu qui va complètement changer de look, afin de repasser une couche de « ilétrobo » en changeant la couleur des cheveux et en enfilant des vêtements presque dignes d’un écolier. Mais comme ça ne fait pas très angélique, on le déguise ponctuellement afin de motiver les troupes des gentils. Seulement le beau discours part en cacahouète et c’est l’improvisation qui reprend ses droits. Setsuna est plus doué quand il est naturel … Parfois. Heureusement pour lui, tout se passe bien et son charisme naturel fait le reste. Étonnamment, de son côté, Sara prend de l’intérêt dans ce tome. En effet, la jeune femme a décidé de cesser d’attendre patiemment l’élu de son cœur, et se met en quête de le retrouver. Pour ça, elle aussi change d’apparence (c’est la grande mode) et la voir les cheveux courts, à vrai dire, est très plaisant. En échangeant sa place avec celle de Lill, Sara prend un gros risque, est égoïste et immature … Le lien qui s’établit entre elles deux est assez touchant venant de la jeune femme, et cela lui donne un peu plus d’importance que d’habitude aux yeux des lecteurs. Mais évidemment (sinon ce n’est pas drôle) Kaori Yuki nous fait le coup des deux amoureux qui se croisent et passent à côté l’un de l’autre. Dommage …

A vrai dire, on apprécie les nouveaux arrivants mais on regrette un peu que la mangaka oublie des protagonistes comme Kira ou Kato. De plus, l’action est un peu floue et seul le travestissement de Setsuna (qui passe son temps à se déguiser dans ce tome) vaut vraiment le détour dans tout ce brouillon. Mais Lill en elle-même pardonne les maladresses de l’auteur. Ce genre de protagoniste est toujours bienvenu dans la narration si compliquée de Kaori Yuki. Donner dans la simplicité, juste quelques instants : une excellente initiative. Récapitulons. Pendant que notre héros explore les recoins du ciel, Sara est recueillie par Zahikel et encore une fois, les deux tourtereaux se croisent sans se rejoindre … Trop de choses à régler avant les retrouvailles, et puis Sara ne pouvait pas être satisfaisante durant un tome entier, il fallait absolument qu’elle fasse une chose stupide. Ce qui ravive fortement notre antipathie pour la jeune femme. Dans l’ensemble, un tome mitigé qui a ses qualités par les nouvelles têtes apportées, mais qui tombe dans la redondance et presque dans le comique de situation en ce qui concerne Setsuna et Sara.


NiDNiM

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

La mangaka que l’on connait sous le nom de plume Kaori Yuki (由貴香織里) est née un 18 décembre à Tokyo, mais elle n'a jamais divulgué l'année de sa naissance, qui peut être estimée dans les années 1960.

C’est tôt qu’elle apprend à dessiner, mais au lieu de suivre des cours spécialisés pour le métier de mangaka, elle passera par une école d’art dont elle sortira diplômée en 1986. Le premier travail qu’elle a rendu -une nouvelle-, dans le cadre de son école, sera appelé « Vampire’s Love », mais c’est grâce à son avancée jusqu’en demi-finale d’un concours de Hana to Yume chez Hakusensha qu’elle se fait remarquer avec sa nouvelle « Love Hunt ». C’est à partir de là qu’elle commence alors chez l’éditeur avec sa première œuvre dans le domaine professionnel : « Natsufuku no Erii », connu en France sous « La tenue d’été d’Elie » disponible dans le tome 3 de Comte Cain qui parait dans le Bessatsu Hana to Yume d’automne 1987. Elle travaille donc avec l’éditeur Hakusensha de 1987 à 2010, où elle passe un nouveau contrat, avec Kodansha, ce qui va l’amener à s’imposer beaucoup plus en termes de communication et de sources internet. Elle met en effet à disposition :

- son blog, mieux fourni qu’auparavant : 地下庭園 ―UnDERGAЯDEN― (http://www.yukikaori.jp/blog/)
- un compte Twitter : Angelaid (http://twitter.com/#!/angelaid)
- un album photos en ligne : Angelaid (http://p.twipple.jp/user/angelaid)

Au sujet de son nom de plume, on sait qu’il n’est pas né d’une grande réflexion puisqu’il est venu de la télévision avec le nom d’une actrice et un prénom totalement inventé. Toutefois, on peut penser que son prénom fictif se rapproche du réel, puisque son éditeur a accepté ce pseudonyme sur la base de ressemblance avec son véritable nom.

Niveau international, Kaori Yuki aura pu être aperçue à Londres en automne 2000 (pour de la documentation avant l’écriture de Comte Cain / God Child), puis en Allemange (juin 2001) pour une convention de manga où elle a offert des dédicaces et une conférence. Elle est revenue en Allemagne 5 ans plus tard pour un salon du livre, où là encore elle propose des dédicaces aux heureux détenteurs du ticket nécessaire. Enfin, lors de la Japan Expo 2009 le stand Shojo Paradise monté par Hakusensha et Shueisha permettait de laisser des messages à certains auteurs de shojos, dont Kaori Yuki.

On en connait un peu plus sur elle grâce à diverses interviews, aux postfaces ou aux colonnes de textes éparpillées dans les volumes de ses séries :

- Elle a une fille née en 2004 et un fils né en 2007 dont elle s’occupe beaucoup malgré son travail harassant de mangaka, ce qui explique sans doute le ralentissement de ses publications ainsi que son récemment évoqué manque d’évolution : le rôle de maman est difficile à vivre, et elle en parle d’ailleurs souvent tout en rappelant également le bonheur que cela lui apporte.

- Elle est très attachée à ses fans, aime recevoir des courriers de leur part et les remercier. C’est d’ailleurs grâce à eux qu’elle a commencé à écouter de la musique en travaillant, suite aux envois réguliers d’albums par ses lecteurs. Elle se passe d’ailleurs souvent en boucle certaines chansons pour conserver l’atmosphère née lors de son travail. Enfin, comme toutes les mangakas elle dort extrêmement peu et ce n’est sans doute pas ses enfants qui auront arrangés cela !

- Ses goûts plus personnels sont très variés : les chats, la musique (des groupes comme The Cure, le J-rock et le Visual), les films parmi lesquels on peut citer en pagaille Alien II ou le Cercle des Poètes Disparus, les jeux vidéos (Final Fantasy II et III, Persona 2, ...). C’est également une amatrice des figurines ou objets de décorations liés au monde féérique qu’elle a d’ailleurs mis en scène dans Fairy Cube.

A noter qu'elle a réalisé de nombreux dojinshi, parmi les plus célèbres on connait : Saishû Gensô FF II  (最終幻想 -1990) sur Final Fantasy II dont l’histoire principale de focalise sur Leon. Nemureru Ryû no Kodomo-tachi (眠れる竜の子供達) sur Dragon Quest II, Red Wings (1992) qui s’inspire de Final Fantasy IV, Kottô Teien - Antique Garden  (骨董庭園 - アンティーク ガーデン - 1995) sur Final Fantasy III et IV et enfin Die (1995 puis réédition en 1996), création originale. Sans parler de ses nombreuses participations à des projets collectifs ...

La mangaka a également participé à un projet de grande ampleur, Meine Liebe (マイネリーベ) en créant le character design des personnages du jeu, qui sont à la base des différentes exploitations de la licence. Celle-ci se décompose en plusieurs axes : le jeu vidéo (avril 2001) sur le principe du harem de beaux garçons ; une série manga en 4 tomes (prépublication mai 2004, publication janvier 2005 – mai 2006) par Rei Izawa et une version bunko en mai 2010 ; un jeu PS2 (septembre 2004) ; la première saison de l’anime (novembre 2004, 13 épisodes) ; un roman d’un volume par Gotoh Shinobu (aout 2005) ; la saison deux de l’anime (janvier 2006, 13 épisodes) et enfin le second jeu sur PS2 en février 2006.


Détails sur le produit

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Tonkam (30 mai 2003)
  • Collection : Shojo
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2845801696
  • ISBN-13: 978-2845801691
  • Dimensions du produit: 17 x 10,6 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 434.322 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5.0 étoiles sur 5 A lire 7 août 2008
Par Icy
l'histoire de ce manga en 20 tomes est assez complexe mais elle montre bien que l'amour n'a aucune limite. Les dessins de Kaori Yuki sont toujours aussi beaux. Je vous le conseille vivement.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?