Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 4,89

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Animal Kingdom T01 [Poche]

Makoto Raiku , Fedoua Lamodiere

Prix : EUR 6,60 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 3 octobre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Fan d'Animal Kingdom ?

Kingdom
Retrouvez tous les tomes de la série aux éditions Ki-Oon.

Description de l'ouvrage

23 janvier 2014 Animal kingdom (Livre 1)
Dans le monde d’Animal Kingdom, les animaux les plus puissants imposent leur loi aux plus faibles. Raton laveur de son état, Monoko découvre un jour un bébé humain abandonné dans un panier qui dérive le long de la rivière. Elle décide de l’adopter et de l’élever comme elle peut, malgré les dangers permanents qui règnent dans la jungle. Si le petit d’homme n’a pas de griffes ou de crocs pour se protéger des autres prédateurs, il possède un don bien plus précieux : celui de comprendre et de parler le langage de tous les animaux ! Notre héros va lors tenter l’impossible : dépasser les haines ancestrales et unir tous les habitants de la forêt !

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Animal Kingdom T01 + Animal Kingdom T02 + Animal kingdom Vol.3
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Critique 1


Ki-oon ne cesse de nous surprendre en nous proposant des titres toujours plus variés et toujours plus inattendus ; cette fois il vont faire pleurer de joie nombre de fans d’un auteur exceptionnel qui n’est malheureusement pas reconnu à sa juste valeur : Makoto Raiku !
Ce dernier fut un assistant de Kazuhiro Fujita, autre auteur grandiose qui n’a jamais rencontré le succès mérité en France (Karakuri Circus et Moonlight Act), avec lequel il a collaboré sur « Ushio to Tora ».

Il est connu en France pour son remarquable travail sur Zatchbell, sa première grande série pour laquelle j’ai un profond amour !
Quelle joie donc de le voir revenir avec un autre titre en apparence aussi déjanté : Animal Kingdom.
A première vue ce titre semble s’orienter vers un jeune public, d’autant que Raiku possède un style parfois enfantin dans son trait. Et si Zatchbell pouvait également s’avérer un peu plus enfantin que d’autres shonens, l’auteur a réussi à y glisser savamment des éléments dramatiques et parfois même un peu durs. Et très rapidement on se rend compte qu’il en sera certainement de même dans Animal Kingdom !

Monoko est une jeune femelle raton laveur vivant dans un monde animal où règne la force, où justement les forts dévorent les faibles au sens propre comme au figuré, un monde où les différentes espèces ne se comprennent pas et sont bien loin de vivrent en harmonie. Un beau jour en rentrant d’une pèche bien peu fructueuse, elle trouve un bébé humain abandonné dans un panier dérivant au fil de l’eau. Ayant récemment perdu sa famille, dévoré par des fauves, Monoko décide d’adopter l’enfant et de le protéger de ce monde sans pitié envers les faibles. Et si ce bébé ne possède ni crocs ni griffes, il possède une « arme » tout autre qui lui sera d’un grand secours : il comprend et peut parler le langage de toutes les espèces animales ! Contre toute attente Monoko sera aidée par Croc Noir, un puissant et redoutable chat sauvage.

L’auteur le confesse lui même, il souhaite s’adresser à un plus vaste public, y compris aux enfants, ce qui explique le ton employé dans ce titre sortant des sentiers battus. Pour autant nous n’avons pas entre les mains un « Kodomo », un titre réservé aux enfants car Animal Kingdom, et c’est la force de son auteur, propose plusieurs niveaux de lectures.
Outre le fait que tous les animaux s’expriment et possèdent un langage, l’auteur leur a donné des caractéristiques humaines afin de faciliter l’identification aux personnages, et c’est notamment le cas des ratons laveurs qui de leur coté possèdent tous un visage et des expressions humaines. Et là la filiation entre Zatchbell et Animal Kingdom saute aux yeux : l’auteur nous propose un univers déjanté, pas forcément réaliste mais malgré tout incroyablement cohérent.
Une fois le choc et la surprise de se retrouver avec ces animaux aux faciès humains et possédant des préoccupations assez proches de celles des humains, on sait que l’auteur ne se refusera aucun délire, les lecteurs connaissant Zatchbell savent alors qu’on peut s’attendre à tout, et à ce stade on est plus que rassuré, bien qu’il ne s’agisse que d’un premier tome, Raiku n’a rien perdu de son incroyable talent !

Au fil des aventures que va vivre ce nouveau né, difficile de ne pas faire de rapprochement avec « Le livre de la jungle » tant les points communs sont nombreux. Le bébé d’Animal Kingdom (qui n’aura de nom qu’à la fin du tome) est clairement apparenté à Mowgli, Monoko et les ratons laveurs renvoient directement à la meute de loups qui élève Mowgli, et difficile de ne pas comparer Croc Noir à Bagheera. Enfin, on note que la principale menace pour les ratons laveurs et pour le bébé sont les chats sauvages, faisant alors penser à Shere Khan le tigre !
L’inspiration est flagrante, mais l’auteur s’approprie ces références pour se créer son univers propre, échappant à toute logique mais qui demeure cohérent malgré tout : il est rare en effet de voir des panthères vivrent dans le même habitat que des ratons laveurs et des vaches ! Tout comme il est rare de voir une panthère portant des vêtements.
A partir du moment où l’auteur s’émancipe de toute règle concernant les milieux de vie de la faune, on devine alors un potentiel incroyable où l’auteur pourra tout se permettre.

Raiku nous livre ici sa version des évènements de la tour de Babel, avec différents peuples qui ne se comprennent pas car utilisant des langages différents (les animaux et leurs cris), où ce seront justement ces différences et cette incompréhension qui provoqueront des conflits. On devine alors que le bébé qui va grandir dans les prochains tomes, sera appelé à endosser un rôle de rassembleur en permettant de rétablir la communication entre les espèces. Raiku va ainsi injecter des valeurs chères dans son titre qui risque d’être bien plus profond qu’on aurait pu le croire à première vue.

Si en apparence le titre se veut léger, sur le fond, on est bien loin d’un gentil conte simpliste. L’auteur n’hésitant pas à mettre en scène des évènements tragiques, tel que la mort des parents de Monoko dévorés par des fauves. De même on assistera à un affrontement entre Croc Noir et des félins, où notre intrépide panthère se fera lacérer par les crocs de ses adversaires avant de se retrouver baignant dans son sang. Des passages qui sont loin d’être insoutenables, mais qui peuvent pourtant s’avérer durs pour un jeune public. Ainsi il ne faut pas se tromper sur les intentions du titre, si Raiku vise un public large, il ne réalise pas pour autant un titre pour enfants.

Tout ceci pourrait pourtant tomber à l’eau face à l’humour déroutant de l’auteur, qui lui s’avère plus qu’enfantin, voir même scato. On aime ou pas, mais quelque part cela colle au coté déjanté de l’ensemble du titre, et qu’on le veuille ou non cela reste bon enfant.

On reconnaît immédiatement la patte de l’auteur dans son trait très énergique, incroyablement dynamique et lui aussi également déjanté. On retrouve chez les personnages des expressions qu’on a vu sur les visages des personnages de Zatchbell…outre le fait de nous procurer une grande joie, cela a un effet rassurant pour le lecteur qui se retrouve en terrain connu. Quant à ceux qui ignore Zatchbell, il n’est pas encore trop tard pour rattraper cet erreur après avoir lu ce premier tome de Animal Kingdom, une lecture qui s’impose en ce début d’année.
Animal Kingdom est la première claque manga de 2014 !


Critique 2


L'année 2014 commence de façon mouvementée chez les éditions Ki-oon, qui ont revu leur logo et ont mis en place dans leur catalogue un système de collection. Pour inaugurer la collection Kids, qui comme son nom l'indique nous proposera des séries visant prioritairement le jeune public, l'éditeur nous amène une série emblématique du genre sur ces dernières années : Animal Kingdom, Doubutsu no Kuni de son nom original, lauréat du prestigieux prix jeunesse de Kôdansha l'année dernière, dont le dernier tome (le 14ème) sortira au Japon en mars, et qui marque le retour en France de Makoto Raiku, l'auteur de Zatchbell.

Avec sa couverture ultra colorée, le premier volume attire forcément l'oeil. On y voit un bébé tenu à bout de bras par une mignonne bestiole bizarre, avec en fond tout un tas d'animaux et un décor qui s'apparente à une jungle... Et pour cause : c'est bel et bien dans une jungle que prend place la série, pour une histoire qui n'est pas sans évoquer Le Livre de la Jungle ou Tarzan (jusqu'au nom du bébé).

C'est dans cette jungle que vit Monoko, une jeune raton-laveur qui a été adoptée par les parents de son ami Dengo, depuis que ses propres concepteurs ont été sauvagement dévorés par des chats sauvages trois mois plus tôt. Tentant courageusement d'oublier ce drame, elle a un jour la surprise de découvrir un bébé humain, abandonné dans un panier dérivant sur la rivière. Elle ne sait pas du tout qu'il s'agit d'un humain, car dans la jungle, il n'y a aucun humain. Mais, touchée par cette petite frimousse, elle décide de l'adopter et de devenir sa nouvelle maman... avec tout ce que ça implique : il lui faudra convaincre les vaches de lui laisser prendre du lait pour nourrir le bambin, prendre soin de lui... et, surtout, le protéger des innombrables dangers de la jungle, comme les chats sauvages, les chacals... et l'imposant Croc-Noir, un chat sauvage encore plus sombre et gigantesque que les autres.

Animal Kingdom démarre assez vite, et à vrai dire ses premières pages pourront paraître bizarres. On y découvre notre héroïne raton-laveur, Monoko, dotée d'une bouille assez spéciale (Tony Chopper semble être passé par là)... tout comme ses autres compagnons ratons-laveurs, et notamment Poivron et ses bouclettes blondes qui sortent d'on ne sait où... En réalité, on a un peu l'impression d'avoir affaire à des humains déguisés en ratons, ce qui donne une impression un peu étrange au départ... avant qu'on ne s'y habitue très vite, car dans cette jungle, Makoto Raiku a une façon bien à lui de croquer les animaux ! Si les méchants de base, comme les chats sauvages et les chacals, témoignent d'une volonté de l'auteur d'être assez proche de la réalité (Raiku avoue s'inspirer de photos pour les dessiner), ils restent dessinés à la sauce Raiku, donc de façon assez personnelle, avec des traits bien marqués et une grosse dose de nekketsu. Par contre, l'auteur se laisse aller un peu plus dès lors qu'il croque ses principaux héros. Bien sûr, il y a les ratons-laveurs comme déjà dit, mais il y a aussi et surtout Croc-Noir, un chat sauvage pas comme les autres, à la réputation très sombre, et à la dégaine impressionnante : gigantesque,... (Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Un auteur tourné vers l’enfance Né en 1974 à Gifu, Makoto Raiku a débuté sa carrière dès l’âge de 17 ans. Assistant de Kazuhiro Fujita, l’auteur des virtuoses Karakuri Circus et Moonlight Act, il apprend le métier avec l’une des plumes les mieux affûtées du milieu. Sa deuxième œuvre, Zatch Bell, primée plusieurs fois, adaptée en anime et publiée en France, sera vendue dans le monde entier. Avec Animal Kingdom, il confesse "vouloir faire plaisir à un large public d’enfants".

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?