Anthony Hamilton

Les clients ont également acheté des articles de

D'Angelo
Robert Glasper
Common
O.s.t.
Jaheim
The Roots
Rodriguez
Sixto Rodriguez

Top albums (Voir les 12)


Voir les 12 albums de Anthony Hamilton

Anthony Hamilton : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 134
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Anthony Hamilton
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

HamiltonAnthony

HamFam! Be sure to catch me performing on Season 4 of #VersesandFlow Tonight at 10:30p EST on @tvonetv! http://t.co/9c9EfU70fe


Biographie

Anthony Hamilton est né le 28 janvier 1971 à Charlotte en Caroline du Nord (Etats-Unis). Dès l'âge de dix ans, alors qu'il chante dans la chorale de son église, Anthony réalise qu'il a un certain talent. Sa prédisposition pour le chant se confirme au lycée : Anthony fait toujours partie d'une chorale, et, sûr de ses aptitudes -comme de sa vocation pour la musique- Anthony se produit dans des clubs, alors qu'il n'est encore qu'un adolescent. 1993 marque un tournant dans sa vie. Hamilton décide de partir à New York, où il signe un contrat avec Uptown Records. Le label d'Andre Harrell fait ... Lire la suite

Anthony Hamilton est né le 28 janvier 1971 à Charlotte en Caroline du Nord (Etats-Unis). Dès l'âge de dix ans, alors qu'il chante dans la chorale de son église, Anthony réalise qu'il a un certain talent. Sa prédisposition pour le chant se confirme au lycée : Anthony fait toujours partie d'une chorale, et, sûr de ses aptitudes -comme de sa vocation pour la musique- Anthony se produit dans des clubs, alors qu'il n'est encore qu'un adolescent. 1993 marque un tournant dans sa vie. Hamilton décide de partir à New York, où il signe un contrat avec Uptown Records. Le label d'Andre Harrell fait alors figure de référence dans le hip hop et la R&B, avec des signatures aussi prestigieuses que celle de la jeune Mary J. Blige.

Deux ans plus tard, son premier album est sur le point de sortir lorsque Uptown Records fait faillite, imposant un contretemps dans la carrière du chanteur. Celui-ci ne se démonte pas, il signe chez MCA, où XTC peut enfin sortir en 1996. L'album rencontre un succès critique, mais malgré de bons titres, un seul single sort sur les ondes et le disque tombe vite dans l'oubli, ne rencontrant pas son public.

Anthony doit à nouveau faire face à une période de transition, au cours de laquelle il signe chez Soulife, un label indépendant. Il se met à travailler sur son deuxième album et enregistre plusieurs titres dans cette optique. En 2000, cependant, il marque une pause dans son projet et accepte une proposition pour chanter dans les choeurs sur le d'Angelo's Voodoo Tour. Il s'agit d'une tournée mondiale, c'est une grande première pour Anthony. Mais à son retour, le chanteur est à nouveau rattrapé par la malchance : Soulife ferme, laissant les titres qu'il avait composés inutilisés.

Anthony entame alors une nouvelle période. Il met de côté son projet d'album et occupe son temps à chanter les choeurs sur des albums d'artistes telles que Eve. Ce n'est qu'en 2002 qu'Anthony est enfin remarqué. Il chante et, cette fois, plus seulement dans les choeurs, sur un titre de Nappy Roots « Po' Folks ». La chanson, nommée en 2003 aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleure collaboration rap, apporte à Anthony Hamilton une visibilité dont il n'avait jamais pu bénéficier auparavant. Mais c'est sa rencontre avec le producteur Jermaine Dupri qui va marquer un vrai tournant dans sa carrière. Ce dernier le signe sur son label So So Def Recordings, et c'est à partir de ce moment qu'Anthony Hamilton recommence à travailler sur ses propres morceaux. Il sort alors Comin' From Where I'm From en 2003, et est enfin reconnu, non seulement par la critique mais également par le public : l'album devient disque de platine.

Les succès s'enchaînent alors. En 2005, il sort Soulife puis, la même année, Ain't Nobody Worrying' est son troisième album consécutif à entrer dans le top 10 des albums R&B. Hamilton dispose encore de morceaux jamais sortis, et en 2007, il en fait un nouvel album Southern Comfort. Anthony Hamilton ne s'arrête alors plus, et sort, à la veille de 2008 The Point Of It All. Son album suivant Back to Love, sort fin 2011, après une pause de trois ans. Copyright 2014 Music Story Arnaud De Vaubicourt

Anthony Hamilton est né le 28 janvier 1971 à Charlotte en Caroline du Nord (Etats-Unis). Dès l'âge de dix ans, alors qu'il chante dans la chorale de son église, Anthony réalise qu'il a un certain talent. Sa prédisposition pour le chant se confirme au lycée : Anthony fait toujours partie d'une chorale, et, sûr de ses aptitudes -comme de sa vocation pour la musique- Anthony se produit dans des clubs, alors qu'il n'est encore qu'un adolescent. 1993 marque un tournant dans sa vie. Hamilton décide de partir à New York, où il signe un contrat avec Uptown Records. Le label d'Andre Harrell fait alors figure de référence dans le hip hop et la R&B, avec des signatures aussi prestigieuses que celle de la jeune Mary J. Blige.

Deux ans plus tard, son premier album est sur le point de sortir lorsque Uptown Records fait faillite, imposant un contretemps dans la carrière du chanteur. Celui-ci ne se démonte pas, il signe chez MCA, où XTC peut enfin sortir en 1996. L'album rencontre un succès critique, mais malgré de bons titres, un seul single sort sur les ondes et le disque tombe vite dans l'oubli, ne rencontrant pas son public.

Anthony doit à nouveau faire face à une période de transition, au cours de laquelle il signe chez Soulife, un label indépendant. Il se met à travailler sur son deuxième album et enregistre plusieurs titres dans cette optique. En 2000, cependant, il marque une pause dans son projet et accepte une proposition pour chanter dans les choeurs sur le d'Angelo's Voodoo Tour. Il s'agit d'une tournée mondiale, c'est une grande première pour Anthony. Mais à son retour, le chanteur est à nouveau rattrapé par la malchance : Soulife ferme, laissant les titres qu'il avait composés inutilisés.

Anthony entame alors une nouvelle période. Il met de côté son projet d'album et occupe son temps à chanter les choeurs sur des albums d'artistes telles que Eve. Ce n'est qu'en 2002 qu'Anthony est enfin remarqué. Il chante et, cette fois, plus seulement dans les choeurs, sur un titre de Nappy Roots « Po' Folks ». La chanson, nommée en 2003 aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleure collaboration rap, apporte à Anthony Hamilton une visibilité dont il n'avait jamais pu bénéficier auparavant. Mais c'est sa rencontre avec le producteur Jermaine Dupri qui va marquer un vrai tournant dans sa carrière. Ce dernier le signe sur son label So So Def Recordings, et c'est à partir de ce moment qu'Anthony Hamilton recommence à travailler sur ses propres morceaux. Il sort alors Comin' From Where I'm From en 2003, et est enfin reconnu, non seulement par la critique mais également par le public : l'album devient disque de platine.

Les succès s'enchaînent alors. En 2005, il sort Soulife puis, la même année, Ain't Nobody Worrying' est son troisième album consécutif à entrer dans le top 10 des albums R&B. Hamilton dispose encore de morceaux jamais sortis, et en 2007, il en fait un nouvel album Southern Comfort. Anthony Hamilton ne s'arrête alors plus, et sort, à la veille de 2008 The Point Of It All. Son album suivant Back to Love, sort fin 2011, après une pause de trois ans. Copyright 2014 Music Story Arnaud De Vaubicourt

Anthony Hamilton est né le 28 janvier 1971 à Charlotte en Caroline du Nord (Etats-Unis). Dès l'âge de dix ans, alors qu'il chante dans la chorale de son église, Anthony réalise qu'il a un certain talent. Sa prédisposition pour le chant se confirme au lycée : Anthony fait toujours partie d'une chorale, et, sûr de ses aptitudes -comme de sa vocation pour la musique- Anthony se produit dans des clubs, alors qu'il n'est encore qu'un adolescent. 1993 marque un tournant dans sa vie. Hamilton décide de partir à New York, où il signe un contrat avec Uptown Records. Le label d'Andre Harrell fait alors figure de référence dans le hip hop et la R&B, avec des signatures aussi prestigieuses que celle de la jeune Mary J. Blige.

Deux ans plus tard, son premier album est sur le point de sortir lorsque Uptown Records fait faillite, imposant un contretemps dans la carrière du chanteur. Celui-ci ne se démonte pas, il signe chez MCA, où XTC peut enfin sortir en 1996. L'album rencontre un succès critique, mais malgré de bons titres, un seul single sort sur les ondes et le disque tombe vite dans l'oubli, ne rencontrant pas son public.

Anthony doit à nouveau faire face à une période de transition, au cours de laquelle il signe chez Soulife, un label indépendant. Il se met à travailler sur son deuxième album et enregistre plusieurs titres dans cette optique. En 2000, cependant, il marque une pause dans son projet et accepte une proposition pour chanter dans les choeurs sur le d'Angelo's Voodoo Tour. Il s'agit d'une tournée mondiale, c'est une grande première pour Anthony. Mais à son retour, le chanteur est à nouveau rattrapé par la malchance : Soulife ferme, laissant les titres qu'il avait composés inutilisés.

Anthony entame alors une nouvelle période. Il met de côté son projet d'album et occupe son temps à chanter les choeurs sur des albums d'artistes telles que Eve. Ce n'est qu'en 2002 qu'Anthony est enfin remarqué. Il chante et, cette fois, plus seulement dans les choeurs, sur un titre de Nappy Roots « Po' Folks ». La chanson, nommée en 2003 aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleure collaboration rap, apporte à Anthony Hamilton une visibilité dont il n'avait jamais pu bénéficier auparavant. Mais c'est sa rencontre avec le producteur Jermaine Dupri qui va marquer un vrai tournant dans sa carrière. Ce dernier le signe sur son label So So Def Recordings, et c'est à partir de ce moment qu'Anthony Hamilton recommence à travailler sur ses propres morceaux. Il sort alors Comin' From Where I'm From en 2003, et est enfin reconnu, non seulement par la critique mais également par le public : l'album devient disque de platine.

Les succès s'enchaînent alors. En 2005, il sort Soulife puis, la même année, Ain't Nobody Worrying' est son troisième album consécutif à entrer dans le top 10 des albums R&B. Hamilton dispose encore de morceaux jamais sortis, et en 2007, il en fait un nouvel album Southern Comfort. Anthony Hamilton ne s'arrête alors plus, et sort, à la veille de 2008 The Point Of It All. Son album suivant Back to Love, sort fin 2011, après une pause de trois ans. Copyright 2014 Music Story Arnaud De Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page