Anthrax

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 79)


Voir les 79 albums de Anthrax

Anthrax : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 386
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Anthrax
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Anthrax se forme en 1981 à New York autour de  Scott Ian (guitare), et Dan Lilker (basse). Une première mouture du groupe est vite effacée par les arrivées de Dan Spitz (guitare), Charlie Benante (batterie), et Neil Turbin (chant) qui consolident l'édifice. C'est cette formation qui enregistre en 1983 le premier titre de Anthrax « Soldiers of Metal » avec Ross the Boss de Manowar aux manettes. Anthrax enregistre ensuite un premier album peu convaincant avec Fistful of Metal en 1984.

Alors que le groupe pratique au départ un speed metal brouillon, il évolue ensuite vers un thrash metal dont ... Lire la suite

Anthrax se forme en 1981 à New York autour de  Scott Ian (guitare), et Dan Lilker (basse). Une première mouture du groupe est vite effacée par les arrivées de Dan Spitz (guitare), Charlie Benante (batterie), et Neil Turbin (chant) qui consolident l'édifice. C'est cette formation qui enregistre en 1983 le premier titre de Anthrax « Soldiers of Metal » avec Ross the Boss de Manowar aux manettes. Anthrax enregistre ensuite un premier album peu convaincant avec Fistful of Metal en 1984.

Alors que le groupe pratique au départ un speed metal brouillon, il évolue ensuite vers un thrash metal dont il devient vite l'un des plus brillants représentants. Neil Turbin quitte Anthrax en 1984 et après un court intermède avec Matt Fallon passé par Skid Row, c'est Joey Belladonna qui rejoint Anthrax en février 1985. Anthrax est fin prêt pour sortir Spreading the Disease qui attire fortement l'attention sur le groupe. La vraie popularité vient avec Among the Living excellent album de thrash et qui marque le recours d'Anthrax à des tenues originales. Le groupe devient précurseur des shorts de surfeur et autres tee-shirts colorés sur scène, rompant la traditionnelle image de cuir noir du metal. Cet artifice attire vers Anthrax un public jeune, féru de skate, BMX et autres sports urbains.

State of Euphoria en 1988 persiste dans la même voie et fait de la reprise de « Antisocial » de Trust un inattendu succès américain via MTV. Persistence of Time en 1990 s'impose comme un sommet de la carrière d'Anthrax, conjuguant recherche musicale et accueil hystérique du public. Anthrax en profite pour franchir un nouveau pas en sortant en 1991 le titre « Bring the Noise » avec Public Enemy, les deux groupes tournent ensuite ensemble et lancent la vague du rap metal. Le ciel s'obscurcit en 1992 pour Joey Belladonna qui est débarqué de Anthrax et remplacé par John Bush en provenance d'Armored Saint.

Ce n'est pas le seul changement, Anthrax quitte aussi Island pour Elektra. Le groupe en profite pour atteindre son zénith commercial avec Sound of White Noise en 1993 qui est numéro sept aux Etats-Unis et numéro quatorze en Angleterre. Le thrash metal est bien devenu un genre populaire avec Anthrax, qui rejoint alors Metallica dans le coeur des fans. Cependant le départ de Dan Spitz laisse Anthrax orphelin et Stomp 442 en 1995 s'avère catastrophique. Anthrax quitte alors Elektra et signe sur le label indépendant Ignition Records. 

Malgré le renfort amical de Dimebag Darrell et Phil Anselmo de Pantera, Volume 8: The Thread Is Real en 1998 est lui aussi un album médiocre qui confirme le déclin d'Anthrax. Le groupe ne refait ensuite parler de lui qu'en 2001, via les attaques de la bactérie anthrax qui suivent aux Etats-Unis les attentats du 11 septembre. Anthrax décide alors de ne pas changer de nom malgré la confusion que provoquent les recherches sur internet autour du mot "anthrax". 

L'arrivée du guitariste Rob Caggiano redonne un coup de fouet salutaire à Anthrax qui sort en 2003 un revigorant We've Come for You All. Malgré ce retour en forme, Anthrax connaît sur la période qui suit de fréquents changements qui empêchent le groupe d'enregistrer de nouveau. Il faut attendre 2009 et la tournée du Big 4 du thrash metal (Metallica, Slayer, Megadeth, et Anthrax) pour voir le groupe revenir au premier plan. Entre temps, John Bush a été remplacé par Dan Nelson, puis est revenu avant de céder la place en 2010 à Joey Belladonna. C'est ce dernier qui officie en 2011 sur Worship Music, nouvelle preuve du retour en grâce de Anthrax. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Anthrax se forme en 1981 à New York autour de  Scott Ian (guitare), et Dan Lilker (basse). Une première mouture du groupe est vite effacée par les arrivées de Dan Spitz (guitare), Charlie Benante (batterie), et Neil Turbin (chant) qui consolident l'édifice. C'est cette formation qui enregistre en 1983 le premier titre de Anthrax « Soldiers of Metal » avec Ross the Boss de Manowar aux manettes. Anthrax enregistre ensuite un premier album peu convaincant avec Fistful of Metal en 1984.

Alors que le groupe pratique au départ un speed metal brouillon, il évolue ensuite vers un thrash metal dont il devient vite l'un des plus brillants représentants. Neil Turbin quitte Anthrax en 1984 et après un court intermède avec Matt Fallon passé par Skid Row, c'est Joey Belladonna qui rejoint Anthrax en février 1985. Anthrax est fin prêt pour sortir Spreading the Disease qui attire fortement l'attention sur le groupe. La vraie popularité vient avec Among the Living excellent album de thrash et qui marque le recours d'Anthrax à des tenues originales. Le groupe devient précurseur des shorts de surfeur et autres tee-shirts colorés sur scène, rompant la traditionnelle image de cuir noir du metal. Cet artifice attire vers Anthrax un public jeune, féru de skate, BMX et autres sports urbains.

State of Euphoria en 1988 persiste dans la même voie et fait de la reprise de « Antisocial » de Trust un inattendu succès américain via MTV. Persistence of Time en 1990 s'impose comme un sommet de la carrière d'Anthrax, conjuguant recherche musicale et accueil hystérique du public. Anthrax en profite pour franchir un nouveau pas en sortant en 1991 le titre « Bring the Noise » avec Public Enemy, les deux groupes tournent ensuite ensemble et lancent la vague du rap metal. Le ciel s'obscurcit en 1992 pour Joey Belladonna qui est débarqué de Anthrax et remplacé par John Bush en provenance d'Armored Saint.

Ce n'est pas le seul changement, Anthrax quitte aussi Island pour Elektra. Le groupe en profite pour atteindre son zénith commercial avec Sound of White Noise en 1993 qui est numéro sept aux Etats-Unis et numéro quatorze en Angleterre. Le thrash metal est bien devenu un genre populaire avec Anthrax, qui rejoint alors Metallica dans le coeur des fans. Cependant le départ de Dan Spitz laisse Anthrax orphelin et Stomp 442 en 1995 s'avère catastrophique. Anthrax quitte alors Elektra et signe sur le label indépendant Ignition Records. 

Malgré le renfort amical de Dimebag Darrell et Phil Anselmo de Pantera, Volume 8: The Thread Is Real en 1998 est lui aussi un album médiocre qui confirme le déclin d'Anthrax. Le groupe ne refait ensuite parler de lui qu'en 2001, via les attaques de la bactérie anthrax qui suivent aux Etats-Unis les attentats du 11 septembre. Anthrax décide alors de ne pas changer de nom malgré la confusion que provoquent les recherches sur internet autour du mot "anthrax". 

L'arrivée du guitariste Rob Caggiano redonne un coup de fouet salutaire à Anthrax qui sort en 2003 un revigorant We've Come for You All. Malgré ce retour en forme, Anthrax connaît sur la période qui suit de fréquents changements qui empêchent le groupe d'enregistrer de nouveau. Il faut attendre 2009 et la tournée du Big 4 du thrash metal (Metallica, Slayer, Megadeth, et Anthrax) pour voir le groupe revenir au premier plan. Entre temps, John Bush a été remplacé par Dan Nelson, puis est revenu avant de céder la place en 2010 à Joey Belladonna. C'est ce dernier qui officie en 2011 sur Worship Music, nouvelle preuve du retour en grâce de Anthrax. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Anthrax se forme en 1981 à New York autour de  Scott Ian (guitare), et Dan Lilker (basse). Une première mouture du groupe est vite effacée par les arrivées de Dan Spitz (guitare), Charlie Benante (batterie), et Neil Turbin (chant) qui consolident l'édifice. C'est cette formation qui enregistre en 1983 le premier titre de Anthrax « Soldiers of Metal » avec Ross the Boss de Manowar aux manettes. Anthrax enregistre ensuite un premier album peu convaincant avec Fistful of Metal en 1984.

Alors que le groupe pratique au départ un speed metal brouillon, il évolue ensuite vers un thrash metal dont il devient vite l'un des plus brillants représentants. Neil Turbin quitte Anthrax en 1984 et après un court intermède avec Matt Fallon passé par Skid Row, c'est Joey Belladonna qui rejoint Anthrax en février 1985. Anthrax est fin prêt pour sortir Spreading the Disease qui attire fortement l'attention sur le groupe. La vraie popularité vient avec Among the Living excellent album de thrash et qui marque le recours d'Anthrax à des tenues originales. Le groupe devient précurseur des shorts de surfeur et autres tee-shirts colorés sur scène, rompant la traditionnelle image de cuir noir du metal. Cet artifice attire vers Anthrax un public jeune, féru de skate, BMX et autres sports urbains.

State of Euphoria en 1988 persiste dans la même voie et fait de la reprise de « Antisocial » de Trust un inattendu succès américain via MTV. Persistence of Time en 1990 s'impose comme un sommet de la carrière d'Anthrax, conjuguant recherche musicale et accueil hystérique du public. Anthrax en profite pour franchir un nouveau pas en sortant en 1991 le titre « Bring the Noise » avec Public Enemy, les deux groupes tournent ensuite ensemble et lancent la vague du rap metal. Le ciel s'obscurcit en 1992 pour Joey Belladonna qui est débarqué de Anthrax et remplacé par John Bush en provenance d'Armored Saint.

Ce n'est pas le seul changement, Anthrax quitte aussi Island pour Elektra. Le groupe en profite pour atteindre son zénith commercial avec Sound of White Noise en 1993 qui est numéro sept aux Etats-Unis et numéro quatorze en Angleterre. Le thrash metal est bien devenu un genre populaire avec Anthrax, qui rejoint alors Metallica dans le coeur des fans. Cependant le départ de Dan Spitz laisse Anthrax orphelin et Stomp 442 en 1995 s'avère catastrophique. Anthrax quitte alors Elektra et signe sur le label indépendant Ignition Records. 

Malgré le renfort amical de Dimebag Darrell et Phil Anselmo de Pantera, Volume 8: The Thread Is Real en 1998 est lui aussi un album médiocre qui confirme le déclin d'Anthrax. Le groupe ne refait ensuite parler de lui qu'en 2001, via les attaques de la bactérie anthrax qui suivent aux Etats-Unis les attentats du 11 septembre. Anthrax décide alors de ne pas changer de nom malgré la confusion que provoquent les recherches sur internet autour du mot "anthrax". 

L'arrivée du guitariste Rob Caggiano redonne un coup de fouet salutaire à Anthrax qui sort en 2003 un revigorant We've Come for You All. Malgré ce retour en forme, Anthrax connaît sur la période qui suit de fréquents changements qui empêchent le groupe d'enregistrer de nouveau. Il faut attendre 2009 et la tournée du Big 4 du thrash metal (Metallica, Slayer, Megadeth, et Anthrax) pour voir le groupe revenir au premier plan. Entre temps, John Bush a été remplacé par Dan Nelson, puis est revenu avant de céder la place en 2010 à Joey Belladonna. C'est ce dernier qui officie en 2011 sur Worship Music, nouvelle preuve du retour en grâce de Anthrax. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page