Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 6,85

ou
 
   
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs [Broché]

Maurice Ferreri , Hervé Allain , Philippe Nuss , Rémy Schlichter , Collectif


Voir les offres de ces vendeurs.



Description de l'ouvrage

8 décembre 2004
Paradoxalement, l'anxiété et certains anxiolytiques exercent un effet délétère sur les fonctions cognitives, notamment la mémoire. Le symposium " Anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs " a permis de confronter de nouvelles données expérimentales et cliniques, qui éclairent la physiopathologie de tels troubles mnésiques. L'enjeu est d'importance: en effet, si la pathologie anxieuse est susceptible de nuire aux performances cognitives d'un individu, il convient de ne pas les aggraver par l'anxiolytique choisi. Approche moderne de l'anxiété, la psychopathologie cognitive attribue aux dysfonctionnements cognitifs un rôle essentiel dans l'apparition et le maintien des états psychopathologiques. Ainsi, l'anxiété se traduit par le traitement préférentiel des informations négatives et parasite la pensée de l'anxieux.
Un élément essentiel du contrôle de l'anxiété est le GABA, neurotransmetteur inhibiteur dont l'activité est liée à la conformation allostérique de son récepteur le complexe GABA. Divers ligands de ce complexe peuvent moduler l'activité inhibitrice du GABA : c'est le cas des benzodiazépines, des barbituriques ou de l'étifoxine, mais aussi des neurostéroïdes, voie de recherche prometteuse pour la correction des troubles cognitifs. Compléments de ces données neurobiologiques, les modèles expérimentaux illustrent clairement qu'une anxiété modérée favorise l'apprentissage, tandis qu'une anxiété plus importante perturbe les fonctions mnésiques. La psychopharmacologie cognitive permet, quant à elle, de mieux cerner les liens complexes existant chez l'homme entre les benzodiazépines et la mémoire. Cette approche cognitive des liens existant entre anxiété, anxiolytiques et troubles cognitifs, intégrant les données de la psychopathologie cognitive, de la pharmacologie expérimentale et de la clinique contribue ainsi à identifier des molécules anxiolytiques originales, capables d'améliorer une pathologie anxieuse invalidante sans perturber le fonctionnement cognitif.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?