undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Commencez à lire Apologie de la punition sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Apologie de la punition [Format Kindle]

Emmanuel JAFFELIN
3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 17,00
Prix Kindle : EUR 11,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 5,01 (29%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 11,99  
Broché EUR 17,00  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !


Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés - Participez au premier concours organisé par Kindle Direct Publishing et et saisissez votre chance de devenir le nouveau coup de cœur littéraire sur Amazon !



Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Cette fonction d'achat continuera à charger les articles. Pour naviguer hors de ce carrousel, veuillez utiliser votre touche de raccourci d'en-tête pour naviguer vers l'en-tête précédente ou suivante.

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

La punition, cheminement historique de l'humanité

Quel bilan puis-je tracer de mon intervention en Maison d'arrêt ? D'abord qu'on ne peut que constater l'échec de la prison qui n'atteint pas son objectif affiché, punir. Loin de m'avoir converti à la logique pénitentiaire, ma fréquentation ponctuelle mais régulière de la prison m'a conforté dans l'idée qu'elle constituait moins une solution qu'un problème. Si ma réflexion pénale avait débuté par l'humeur et l'émotion, cette expérience m'incitait à rechercher ce qui faisait de la prison une impasse tout en frayant de nouveaux chemins à la punition. Mon article n'a rien changé ni à la prison ni à la justice en France : un détenu continue tous les trois jours en moyenne d'être à l'article de la mort, le taux de récidive des condamnés y est de 60 %, et c'est presque exclusivement la même partie de la population qu'on y retrouve, ce qui rend peu crédible l'existence d'une justice, sauf à penser, comme sous l'Ancien Régime, que les pauvres - les vilains - ont une moralité déplorable et une propension au vice et au crime qui les conduit logiquement derrière les barreaux. Il y a des formes de violences discrètes qui passent le tamis de la justice, celle-ci retenant seulement les violences les plus visibles. Certes, voler, violer et tuer ne sont pas des crimes anodins et la société doit sans conteste condamner lourdement leurs auteurs. Mais d'autres actes provoquent la spoliation, la perte de l'intégrité physique et morale et la mort alors que leurs auteurs - élus sans scrupules, délinquants en col blanc, hommes de médias intrigants - sont rarement inquiétés. N'y a-t-il pas là une inversion des valeurs, surtout lorsque ces hommes sont présentés comme modèles à une population pourvue de bon sens et d'esprit critique ? Se contenter d'une telle justice ne risque-t-il pas de nourrir dans la population un sentiment d'injustice, voire de révolte ?
Cet article n'a donc pas fait mouche, mais il comportait une intuition programmatique que ce livre veut développer. De la prison comme impasse totale, j'en suis venu logiquement à interroger ce qui devrait justifier son existence, à savoir l'idée de punition. A l'époque, je pensais que la punition se composait de deux moments : la sanction et la réparation. Le coupable d'une faute, lorsqu'il est identifié, doit d'abord être sanctionné, c'est-à-dire reconnu par la société comme coupable. Cette reconnaissance manque cruellement aujourd'hui, d'une part parce que nous vivons dans des sociétés démographiquement importantes qui rendent difficile la connaissance du crime non seulement d'un bout à l'autre du territoire - ce qui historiquement fut rarement le cas -, mais surtout auprès de la population directement touchée. Seuls les crimes les plus violents et les plus sordides accèdent à cette notoriété, la majorité des autres demeurant confidentiels. Cette reconnaissance publique de la faute est d'autre part empêchée par l'anonymat qui caractérise la vie de l'homme postmoderne en bien comme en mal. Dans un tel anonymat, la punition devient elle aussi anonyme et perd de sa force. On entre en prison comme on en sort : discrètement. Dans nos sociétés, les actes d'honneur sont sans gloire, ceux de déshonneur sans honte. La forme obscure et cachée que revêt la prison explique donc en partie son inefficacité.

Présentation de l'éditeur

<p><b>Proscrite aujourd'hui au profit d'une déresponsabilisation totale, la punition n'est-elle pas le préalable à une justice véritablement juste ? Un livre polémique, d'une très grande actualité.</b></p>

La punition a mauvaise presse. Au fil des décennies, la gifle, la fessée et les heures de colle sont

devenues " politiquement incorrectes ". Faisant de la prison l'absolu de la sanction pénale

et démocratique, notre justice refuse de penser la punition, se contentant de soustraire le condamné au regard des hommes sans jamais lui demander réparation.

Ne pas punir serait ainsi la marque des intelligences supérieures et le signe d'une rationalité moderne. Et si ce n'était pas le cas ? Et si la punition avait encore son mot à dire aux maux qui naissent et naîtront toujours dans la famille, à l'école et dans la société en général ? Et si, après avoir neutralisé la vengeance, la punition rendait possible la réconciliation des personnes ?

Repenser la punition pour sortir de la victimité et entrer dans une culture de la responsabilité et du

pardon : tels sont les enjeux de ce livre.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 552 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 300 pages
  • Editeur : Plon (6 février 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00HZSLUI6
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°98.912 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
3.6 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un gentil persévère... 6 juillet 2014
Format:Broché
Dans son « Éloge de la gentillesse », Jaffelin sait de quoi il parle et le professeur de philo qu’il ne peut pas cesser d’être ne nous inflige « que » 187 notes de bas de page pour inviter des auteurs reconnus à renforcer ses thèses.
Dans son « Apologie de la punition », il aborde une expérience qu’il n’a pas vécue, n’ayant été ni puni de prison (le seul cas de punition qu’il traite en profondeur) ni punisseur, un peu comme ces expatriés travaillant pour les ONG qui parlent de la faim dans le monde, sans avoir jamais raté un repas. C’est peut-être pour cela que le nombre de notes de bas de page grimpe à 354, en provenance de 111 auteurs, de Abensour à Zorn en passant par (formation oblige …) Aristote, Descartes, Hegel, Kant, Levinas, Montaigne, Nietzsche, Platon, Rousseau, Spinoza et Max Weber ! Très peu (aucun ?) d’entre eux ont d’ailleurs été en prison eux-mêmes et j’aurai mieux compris qu’il veuille faire témoigner ces taulards qu’ont été Brasillach, Burroughs, Dostoïevski, Céline, Genet, Mandela, Soljenitsyne, Verlaine, Villon ou Oscar Wilde, tous étrangement absents et pourtant concernés au premier chef, ou même, plus modestement, tous ceux qui ont eu le triste privilège de passer quelques mois dans les geôles de la République, malgré (ou à cause) de la mal nommée « présomption d’innocence », souvent invoquée, rarement respectée.
Alors, si je critique autant cet ouvrage, pourquoi lui avoir accordé 5 « étoiles » ? La première pour avoir osé aborder un sujet qui n’intéresse pas les « braves gens » (ceux dont parlait Brassens).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un auteur sous-informé 28 avril 2014
Par Maurel
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Je suis d'accord avec Jaffelin sur une multitude de points. Quand il écrit par exemple :
qu'il faut « chercher une dynamique visant à remettre le fautif en mouvement vers lui-même en même temps que vers la société ;
qu'il faut « ouvrir la société pour que l'humanité prenne une nouvelle respiration »
qu' « il y a en l'homme une force et une ressource qui sont, la plupart du temps, aussi peu exploitables que le pétrole enfoui dans les entrailles de la terre » ;
qu'il s'agit de « réparer, recoudre, restaurer » ;
que mieux vaudrait une justice réparatrice

que le système carcéral actuel est inacceptable, etc.
Et je pourrais encore longtemps poursuivre l'énumération de mes points d'accord.
 
Même quand il parle des enfants et qu'il suggère les nombreuses formes que peut prendre ce qu'il appelle la « punition » : discussion, confrontation avec la ou les personnes impliquées dans la faute, recommandation d'aller s'excuser, restitution de ce qui a été dérobé, réparer ce qui a été abîmé. Tout cela me paraît bel et bon, mais je ne vois pas la nécessité de concevoir tout cela comme une « punition ». On peut le concevoir, comme il le dit lui-même comme une réparation de la relation. Et je ne vois surtout pas la nécessité de rendre cette réparation humiliante. On peut très bien expliquer à l'enfant que si c'était lui qui était victime de la faute en question, il serait sûrement heureux de voir l'auteur de cette faute venir s'excuser et réparer.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un ouvrage à lire 4 mars 2014
Par JCP
Format:Broché
Un texte ambitieux qui propose de remplacer le code pénal par une nouvelle manière de punir. Une bouffée d’air frais dans le domaine de la punition qui aborde sans tabou le rôle de celle-ci dans la famille, à l’école, dans le sport et la diplomatie et explique pour quelles raisons la prison ne punit pas. A mettre entre toutes les mains, celles des coupables comme celles des victimes
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Apologie de la punition. 26 juillet 2014
Format:Format Kindle|Achat vérifié
La philosophie comme je l'aime.
Une grande facilite de lecture, beaucoup de bon sens, je me pencherai sur " l'eloge de la gentillesse" apres!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pénible 4 mars 2015
Par Véma
Format:Broché
Et nous on a le droit d'aller gifler ce prétendu philosophe parce qu'il a vraiment une pensée tête à claques, ce sera notre façon d'aller lui dire qu'on l'aime.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique