Arch Enemy

Les clients ont également acheté des articles de

Machine Head
Children of Bodom
The Agonist
Amon Amarth
Epica
Crucified Barbara
Delain
Insomnium

Top albums (Voir les 30)


Voir les 30 albums de Arch Enemy

Arch Enemy : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 194
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Arch Enemy
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

archenemymetal

♫ Playing Live: Wacken, Germany - Aug 2 at Wacken Open Air http://t.co/K7lVnzGYGh


Biographie

Arch Enemy se forme en Suède autour de deux ex-membres de Carnage, le guitariste Michael Amott (ex Carcass) et le chanteur Johan Liiva, ainsi que Christopher Amott (guitariste et frère du premier) et Daniel Erlandsson (batterie). Cette formation joue sur le premier album The Black Earth en 1996.

De fréquents changements et allers-retours s'opèrent dès le deuxième opus, Stigmata en 1997. Il est suivi du plus abouti Burning Bridges (1999), mêlant avec la puissance des deux guitares lead les aspects mélodiques et la tendance grindcore du groupe.

Parti en novembre 2000, Johan Liiva est remplacé ... Lire la suite

Arch Enemy se forme en Suède autour de deux ex-membres de Carnage, le guitariste Michael Amott (ex Carcass) et le chanteur Johan Liiva, ainsi que Christopher Amott (guitariste et frère du premier) et Daniel Erlandsson (batterie). Cette formation joue sur le premier album The Black Earth en 1996.

De fréquents changements et allers-retours s'opèrent dès le deuxième opus, Stigmata en 1997. Il est suivi du plus abouti Burning Bridges (1999), mêlant avec la puissance des deux guitares lead les aspects mélodiques et la tendance grindcore du groupe.

Parti en novembre 2000, Johan Liiva est remplacé par la chanteuse allemande Angela Gossow sur l'album Wages of Sin (2001). Anthems of Rebellion suit en 2003. En novembre, l'EP Dead Eyes See No Future se consacre à des reprises de Manowar, Megadeth et Carcass et de prises live faites à l'Elysée Montmatre de Paris.

Christopher Amott fait un break d'un an et demi après l'enregistrement de Doomsday Machine en 2005. Fredrik Akesson assure l'intérim sans toutefois participer à Rise of the Tyrant (2007) avant de rejoindre Opeth. Le DVD Tyrants of the Rising Sun (2008) montre un concert saisi à Tokyo. Sorti à l'automne 2009, The Root of All Evil est constitué de huit morceaux de la première période réenregistrés avec Angela Gossow. En 2011, le gang des frères Michael et Christopher Amott retrouve le producteur Rickard Bengtsson (celui de Doomsday Machine) pour un brutal et sauvage Khaos Legions.

Malgré le succès de ce disque, Christopher Amott quitte le groupe en 2012 et est remplacé par Nick Cordle. Plus surprenant, Angela Gossow annonce en mars 2014 qu'elle n'est plus la chanteuse du groupe et en devient le manager. Elle est remplacée par la Canadienne Alissa White-Gluz qui officiait à ce poste chez The Agonist. C'est cette nouvelle équipe qui sort War Eternal en juin 2014. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Arch Enemy se forme en Suède autour de deux ex-membres de Carnage, le guitariste Michael Amott (ex Carcass) et le chanteur Johan Liiva, ainsi que Christopher Amott (guitariste et frère du premier) et Daniel Erlandsson (batterie). Cette formation joue sur le premier album The Black Earth en 1996.

De fréquents changements et allers-retours s'opèrent dès le deuxième opus, Stigmata en 1997. Il est suivi du plus abouti Burning Bridges (1999), mêlant avec la puissance des deux guitares lead les aspects mélodiques et la tendance grindcore du groupe.

Parti en novembre 2000, Johan Liiva est remplacé par la chanteuse allemande Angela Gossow sur l'album Wages of Sin (2001). Anthems of Rebellion suit en 2003. En novembre, l'EP Dead Eyes See No Future se consacre à des reprises de Manowar, Megadeth et Carcass et de prises live faites à l'Elysée Montmatre de Paris.

Christopher Amott fait un break d'un an et demi après l'enregistrement de Doomsday Machine en 2005. Fredrik Akesson assure l'intérim sans toutefois participer à Rise of the Tyrant (2007) avant de rejoindre Opeth. Le DVD Tyrants of the Rising Sun (2008) montre un concert saisi à Tokyo. Sorti à l'automne 2009, The Root of All Evil est constitué de huit morceaux de la première période réenregistrés avec Angela Gossow. En 2011, le gang des frères Michael et Christopher Amott retrouve le producteur Rickard Bengtsson (celui de Doomsday Machine) pour un brutal et sauvage Khaos Legions.

Malgré le succès de ce disque, Christopher Amott quitte le groupe en 2012 et est remplacé par Nick Cordle. Plus surprenant, Angela Gossow annonce en mars 2014 qu'elle n'est plus la chanteuse du groupe et en devient le manager. Elle est remplacée par la Canadienne Alissa White-Gluz qui officiait à ce poste chez The Agonist. C'est cette nouvelle équipe qui sort War Eternal en juin 2014. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Arch Enemy se forme en Suède autour de deux ex-membres de Carnage, le guitariste Michael Amott (ex Carcass) et le chanteur Johan Liiva, ainsi que Christopher Amott (guitariste et frère du premier) et Daniel Erlandsson (batterie). Cette formation joue sur le premier album The Black Earth en 1996.

De fréquents changements et allers-retours s'opèrent dès le deuxième opus, Stigmata en 1997. Il est suivi du plus abouti Burning Bridges (1999), mêlant avec la puissance des deux guitares lead les aspects mélodiques et la tendance grindcore du groupe.

Parti en novembre 2000, Johan Liiva est remplacé par la chanteuse allemande Angela Gossow sur l'album Wages of Sin (2001). Anthems of Rebellion suit en 2003. En novembre, l'EP Dead Eyes See No Future se consacre à des reprises de Manowar, Megadeth et Carcass et de prises live faites à l'Elysée Montmatre de Paris.

Christopher Amott fait un break d'un an et demi après l'enregistrement de Doomsday Machine en 2005. Fredrik Akesson assure l'intérim sans toutefois participer à Rise of the Tyrant (2007) avant de rejoindre Opeth. Le DVD Tyrants of the Rising Sun (2008) montre un concert saisi à Tokyo. Sorti à l'automne 2009, The Root of All Evil est constitué de huit morceaux de la première période réenregistrés avec Angela Gossow. En 2011, le gang des frères Michael et Christopher Amott retrouve le producteur Rickard Bengtsson (celui de Doomsday Machine) pour un brutal et sauvage Khaos Legions.

Malgré le succès de ce disque, Christopher Amott quitte le groupe en 2012 et est remplacé par Nick Cordle. Plus surprenant, Angela Gossow annonce en mars 2014 qu'elle n'est plus la chanteuse du groupe et en devient le manager. Elle est remplacée par la Canadienne Alissa White-Gluz qui officiait à ce poste chez The Agonist. C'est cette nouvelle équipe qui sort War Eternal en juin 2014. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page