Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Are You Experienced? Relié – 1 février 1996


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"

Offres spéciales et liens associés




Détails sur le produit

  • Relié
  • Editeur : Hal Leonard Publishing Corporation (1 février 1996)
  • ISBN-10: 0793560616
  • ISBN-13: 978-0793560615
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par GIBI le 13 novembre 2014
Format: CD
Ce premier album est celui d’Hendrix chez les Bretons, aussi puissant qu’un uppercut sous potion magique. Flairé par l’Animal Chas Chandler dans le café Wha newyorkais, Hendrix va passer de SDF à SDR (Sex, Drugs and Rock’nroll) en moins de temps qu’il ne faut pour brûler une Stratocaster. Si jeune et pourtant déjà noir, il est rapidement surnommé par les tabloïds « l’homme sauvage de Bornéo » tant sa tenue vestimentaire est novatrice et sa progression dans le monde musical du Swinging London fulgurante. En l’espace de trois mois, Hendrix va jammer avec Cream, faire déplacer les Beatles, les Stones, les Who, Jeff Beck, Jimmy Page, Johnny Hallyday... (cherchez l'intrus), sortir en single Hey Joe, tube instantané, et roder son groupe en première partie du Hallyday national pendant 2 semaines, l’Experience donnant ainsi son tout premier concert à Evreux !. Pour la petite histoire, Decca refusera Hey Joe et Hendrix comme ils avaient refusé les Beatles en 62, voilà, c’était pour la petite histoire.
Le groupe donnera de nombreux concerts en Angleterre pour financer les sessions studio. Les titres de cet album sont enregistrés en discontinu, entre deux concerts.
Noel Redding déclara: « On jouait à Manchester et ensuite on rentrait directement à Londres. On arrivait à trois heures du matin et on enregistrait. Ensuite on allait se coucher à cinq heures et on se levait quelques heures plus tard pour aller à nouveau donner un concert dans le Nord. Et on était de retour à Londres la nuit suivante pour enregistrer encore. C’est comme ça qu’on a fait le premier album ».
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par SAINT-HUBERT le 27 octobre 2013
Format: CD Achat vérifié
Excellent album rien à redire sur la musique en elle aime ni sur la livraison et le travail d'amazon. Par contre merci de préciser lorsque c'est une version remasterisé même si je m'en doutais fortement. D'ailleurs si quelqu'un pourrai m'indiquer où se trouve les albums du jimi hendrix experience en enregistrement original cela m'arrangerai beaucoup car cela n'est jamais précisé sur ce site (sauf pour les beatles). Ce qui me semble assez important d'ailleurs. Merci à amazon de réaliser ces précisions sur les album qui commence a dater.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 mars 2014
Format: CD
James Marshall (ça s’invente pas, un second prénom comme ça …) Hendrix, lorsqu’il est apparu sur la scène musicale anglaise, lui le Ricain expatrié, n’a influencé personne. Il a traumatisé tout le monde. Et pas des troisièmes couteaux ou des gugusses à l’affût du prochain cataplasme branché. Non, Hendrix a foutu le moral dans les chaussettes à tous ceux dont le nom scintillait tout en haut de l’affiche, tous ces dieux de la guitare qui ont vu débarquer un phénomène hors norme.
Hendrix, pour l’éternité, restera comme le plus grand guitariste du rock. Ce qui est déjà pas mal, mais terriblement réducteur. Sans Hendrix, le rock aurait été aussi amusant qu’un blues-rock de Peter Green ou de Clapton de l’époque, un truc à te tirer une balle tellement c’est triste, fade, grisâtre … Hendrix a introduit dans le rock l’urgence, la flamboyance, la frime, l’épate … comme Janis Joplin, et leurs destins seront les mêmes jusqu’au bout …
Hendrix, souvent présenté comme la rock star ultime, comme celui qui a porté à des niveaux jamais vus avant et jamais égalés depuis la sainte trinité sex, drugs & rock’n’roll et le statut de guitar hero ultime, n’avait rien d’une grande gueule, d’un type prêt à tout pour faire parler de lui. Timide et pas sûr de lui, perturbé par un acné qui ne le lâchait pas, se sous-estimant sans cesse alors qu’il avait le monde du rock à ses pieds, éternel insatisfait de sa musique, les témoignages sont nombreux d’un Hendrix dans le doute.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 le 31 décembre 2011
Format: CD
"JIMI HENDRIX" de BENOIT FELLER (Albin Michel - 1976)
1° Album 1967 33T Réf : Track 2407 010 gb - Barclay 820143 - Polydor 2489 148
.
...Le 16 décembre 1966, l'Experience avait enregistré son premier 45 tours (1), qui devait par ailleurs rester légendaire dans le souvenir de bien des auditeurs : "Hey Joe". Le morceau, écrit plusieurs années auparavant par un Américain nommé Tim Rose, avait été enregistré durant l'été 66 par un groupe californien, The Leaves. L'interprétation qu'en donnait Hendrix laissait toutefois clairement entrevoir l'originalité de l'Experience, les qualités propres à son leader, surtout. Plus que le thème musical même du titre, ou que ses paroles, au demeurant fort belles, deux éléments essentiels accrochaient d'emblée : d'abord la voix, et ensuite la guitare. Cette voix, il est bien malaisé de la décrire. On remarquait immédiatement, à l'écoute du disque, qu'elle sonnait de façon très noire. Mais elle revêtait un timbre tellement personnel, portait des inflexions tellement particulières qu'il était absolument impossible de l'assimiler à celles des chanteurs de blues ou de rythm'n'blues déjà entendues, et encore moins de ne pas la reconnaitre lors d'une audition ultérieure. Disons que, d'entrée de jeu, la voix de Jimi Hendrix apparaissait aussi typée, mémorable que l'étaient celles de Bob Dylan, de John Lennon et de Mick Jagger.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?