Assassin

Les clients ont également acheté des articles de

NTM
IAM

Assassin : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 671
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

« Lis-moi pour apprendre à m'aimer » : Assassin aurait pu faire sienne cette phrase de Baudelaire pour décrire son combat en faveur de la connaissance et du savoir. Solo, danseur de break-dance et de smurf, découvre le hip-hop au début des années 1980. Il rejoint en 1984 la troupe Paris City Breakers. En 1985, il fait la connaissance de Vincent Cassel qui le présente à son frère Mathias, alias Rockin' Squat.

Être le fils de Jean-Pierre Cassel ne porte pas préjudice à ce dernier, mais ce lien de parenté reste l'argument préféré de ses détracteurs pour décrédibiliser son rap. Au début, le ... Lire la suite

« Lis-moi pour apprendre à m'aimer » : Assassin aurait pu faire sienne cette phrase de Baudelaire pour décrire son combat en faveur de la connaissance et du savoir. Solo, danseur de break-dance et de smurf, découvre le hip-hop au début des années 1980. Il rejoint en 1984 la troupe Paris City Breakers. En 1985, il fait la connaissance de Vincent Cassel qui le présente à son frère Mathias, alias Rockin' Squat.

Être le fils de Jean-Pierre Cassel ne porte pas préjudice à ce dernier, mais ce lien de parenté reste l'argument préféré de ses détracteurs pour décrédibiliser son rap. Au début, le tandem Solo-Squat travaille sur des morceaux grâce à un huit-pistes. D'autres rappeurs passent s'entraîner, parmi lesquels dont Kool Shen et Joey Starr, sans imaginer enregistrer un album.

En mai 1988, Assassin participe à un festival de rap et à un concours de DJ à l'Elysée Montmartre. C'est là que se produit la rencontre avec DJ Clyde, qui devient leur producteur officiel. Ce passage sur scène permet au groupe d'obtenir une reconnaissance et de se faire un nom dans ce petit milieu.

Note mon nom sur ta liste

En 1990, Assassin fait sa première apparition discographique sur la compilation Rapattitude, au côté notamment de NTM. Le morceau « La Formule secrète » devient culte. Dès l'origine, le concept du groupe repose sur trois clés : une communication à visage masqué, un message éducatif et un engagement politique. Il entend développer un hip-hop positif et instructif en se réclamant du discours de rappeurs américains précurseurs comme KRS-One.

Son premier maxi Note Mon Nom sur Ta Liste, sorti en 1991 sur le label Remark Record fait l'effet d'une bombe ; un collector en est même réédité en 1999. Le groupe est complété à la production par Doctor L. Assassin ne fait pas de quartiers en abordant le thème de la justice corrompue. On voit alors toute une jeunesse arborer le tee-shirt « La justice nique sa mère, le dernier juge que j'ai vu avait plus de vices que le dealer de ma rue ».

La corruption, Assassin entend bien ne pas la subir aussi d'un point de vue artistique. Pas de concession avec les majors. Il est le premier groupe de rap à créer une structure indépendante, Assassin Productions. Il sort un double-album : Le Futur Que Nous Réserve-t-il ?, volumes 1 et 2 (1993), distribué par Delabel. On y trouve les thèmes chers à Assassin : le message en faveur de l'écologie, la dénonciation de l'impact des médias ou du pouvoir politique. La production musicale manque d'énergie mais les textes sont majeurs. En 1992, Assassin participe à la bande originale de Métisse de Mathieu Kassovitz, avec le titre « La Peur du métissage ».

L'Homicide volontaire

La formation a changé. Rockin' Squat est désormais seul au micro après le départ de DJ Clyde et de Solo. On retrouve ce dernier à la coordination artistique de la bande originale de La Haine, de Mathieu Kassovitz (1995). Un disque où l'on peut entendre un des titres phares du groupe, « L'Etat assassine », extrait de L'Homicide Volontaire. On a souvent reproché aux textes de Rockin' Squat de ressembler à une rubrique de Libération ou du Monde diplomatique. L'Homicide volontaire, sorti en 1995, suscite d'ailleurs encore des critiques vu les thèmes complexes abordés : les prisonniers politiques, le trafic de drogue international...

L'album reste une référence entre autres grâce au single « Shoota Babylone ». Le groupe obtient un Disque d'or et part en tournée. Assassin Productions, co-dirigé par Maître Madj, est prolifique. En 1996, il produit le groupe Kabal et un EP d'Assassin, Ecrire Contre l'Oubli. En 1999, il signe l'album de Pyroman et Neda et une série de maxis L'Avant-Garde, destinés à faire découvrir de nouveaux talents.

A la fin des années 1990, Rockin' Squat, multiplie les apparitions, notamment au côté de Faf Larage et NAP. Solo, poursuit quant à lui sa route avec le maxi Cauchemar Sans Fin (1998).

Touche d'espoir

On a souvent reproché à Assassin de ne pas soigner assez ses productions. En avril 2000, sort Touche d'Espoir, un album différent du précédent, plus orienté dance-floor. Rockin' Squat a convié divers artistes, dont l'excellent chanteur de reggae Taïro et Supernatural (avec il a déjà fait le duo « Undaground connexion I » en 1996). Cet album s'attaque, de nouveau, à des thèmes épineux dont l'esclavage moderne (« Esclave 2000 ») et le machisme (« L'entrave à nos jouissances »). Le clip de « Touche d'espoir » est réalisé par Ian Kounen.

Le groupe donne dans la foulée des concerts, notamment à l'Elysée Montmartre. Lors de ces dates, Assassin offre au Mouvement d'immigration des banlieues, au Comité contre l'esclavage moderne et aux Familles en lutte contre l'insécurité et les décès en détention de tenir un stand d'information. Une manière de conjuguer les mots et les actes. En juin 2001, Assassin revient à Paris pour un concert à l'Olympia. Un CD-DVD live du Tour de l'Espoir sort en 2002.

L'Académie mythique

Après la fermeture d'Assassin Productions en 2004, Rockin' Squat monte un nouveau label, Livin' Astro. Il gère les projets des rappeurs Profecy, Pyroman et Z'Africa Brasil. Assassin sort un nouvel EP intitulé Libre Contre Démocratie Fasciste. En 2005, il édite une sorte de compilation de titres moins connus Perles Rares (1989-2002), où l'on retrouve « La Formule secrète » et des remix.

Puis, il édite en 2006 Académie Mythique, un Best of avec un DVD de tous ses clips, comportant des titres récents dont « Sérieux dans nos affaires ». C'est la fin d'une époque. En octobre 2007, Rockin' Squat sort cette fois-ci sous son pseudo un maxi Too Hot for TV qui contient les titres « France à Fric », dont le clip est signé Kim Chapiron (membre du collectif Kourtrajmé et réalisateur de Sheitan) et « Illuminazi 666 ».

Fin septembre 2008, paraît le premier volume d'un double album de Rockin' Squat : Confessions d'un Enfant du Siècle. Assassin se produit en 2009 dans un Olympia chauffé à blanc pour ce retour. La tentation est forte d'immortaliser ce moment, c'est chose faite en mars 2010 avec la sortie en CD et DVD de Olympia 2009. Copyright 2014 Music Story Paula Haddad

« Lis-moi pour apprendre à m'aimer » : Assassin aurait pu faire sienne cette phrase de Baudelaire pour décrire son combat en faveur de la connaissance et du savoir. Solo, danseur de break-dance et de smurf, découvre le hip-hop au début des années 1980. Il rejoint en 1984 la troupe Paris City Breakers. En 1985, il fait la connaissance de Vincent Cassel qui le présente à son frère Mathias, alias Rockin' Squat.

Être le fils de Jean-Pierre Cassel ne porte pas préjudice à ce dernier, mais ce lien de parenté reste l'argument préféré de ses détracteurs pour décrédibiliser son rap. Au début, le tandem Solo-Squat travaille sur des morceaux grâce à un huit-pistes. D'autres rappeurs passent s'entraîner, parmi lesquels dont Kool Shen et Joey Starr, sans imaginer enregistrer un album.

En mai 1988, Assassin participe à un festival de rap et à un concours de DJ à l'Elysée Montmartre. C'est là que se produit la rencontre avec DJ Clyde, qui devient leur producteur officiel. Ce passage sur scène permet au groupe d'obtenir une reconnaissance et de se faire un nom dans ce petit milieu.

Note mon nom sur ta liste

En 1990, Assassin fait sa première apparition discographique sur la compilation Rapattitude, au côté notamment de NTM. Le morceau « La Formule secrète » devient culte. Dès l'origine, le concept du groupe repose sur trois clés : une communication à visage masqué, un message éducatif et un engagement politique. Il entend développer un hip-hop positif et instructif en se réclamant du discours de rappeurs américains précurseurs comme KRS-One.

Son premier maxi Note Mon Nom sur Ta Liste, sorti en 1991 sur le label Remark Record fait l'effet d'une bombe ; un collector en est même réédité en 1999. Le groupe est complété à la production par Doctor L. Assassin ne fait pas de quartiers en abordant le thème de la justice corrompue. On voit alors toute une jeunesse arborer le tee-shirt « La justice nique sa mère, le dernier juge que j'ai vu avait plus de vices que le dealer de ma rue ».

La corruption, Assassin entend bien ne pas la subir aussi d'un point de vue artistique. Pas de concession avec les majors. Il est le premier groupe de rap à créer une structure indépendante, Assassin Productions. Il sort un double-album : Le Futur Que Nous Réserve-t-il ?, volumes 1 et 2 (1993), distribué par Delabel. On y trouve les thèmes chers à Assassin : le message en faveur de l'écologie, la dénonciation de l'impact des médias ou du pouvoir politique. La production musicale manque d'énergie mais les textes sont majeurs. En 1992, Assassin participe à la bande originale de Métisse de Mathieu Kassovitz, avec le titre « La Peur du métissage ».

L'Homicide volontaire

La formation a changé. Rockin' Squat est désormais seul au micro après le départ de DJ Clyde et de Solo. On retrouve ce dernier à la coordination artistique de la bande originale de La Haine, de Mathieu Kassovitz (1995). Un disque où l'on peut entendre un des titres phares du groupe, « L'Etat assassine », extrait de L'Homicide Volontaire. On a souvent reproché aux textes de Rockin' Squat de ressembler à une rubrique de Libération ou du Monde diplomatique. L'Homicide volontaire, sorti en 1995, suscite d'ailleurs encore des critiques vu les thèmes complexes abordés : les prisonniers politiques, le trafic de drogue international...

L'album reste une référence entre autres grâce au single « Shoota Babylone ». Le groupe obtient un Disque d'or et part en tournée. Assassin Productions, co-dirigé par Maître Madj, est prolifique. En 1996, il produit le groupe Kabal et un EP d'Assassin, Ecrire Contre l'Oubli. En 1999, il signe l'album de Pyroman et Neda et une série de maxis L'Avant-Garde, destinés à faire découvrir de nouveaux talents.

A la fin des années 1990, Rockin' Squat, multiplie les apparitions, notamment au côté de Faf Larage et NAP. Solo, poursuit quant à lui sa route avec le maxi Cauchemar Sans Fin (1998).

Touche d'espoir

On a souvent reproché à Assassin de ne pas soigner assez ses productions. En avril 2000, sort Touche d'Espoir, un album différent du précédent, plus orienté dance-floor. Rockin' Squat a convié divers artistes, dont l'excellent chanteur de reggae Taïro et Supernatural (avec il a déjà fait le duo « Undaground connexion I » en 1996). Cet album s'attaque, de nouveau, à des thèmes épineux dont l'esclavage moderne (« Esclave 2000 ») et le machisme (« L'entrave à nos jouissances »). Le clip de « Touche d'espoir » est réalisé par Ian Kounen.

Le groupe donne dans la foulée des concerts, notamment à l'Elysée Montmartre. Lors de ces dates, Assassin offre au Mouvement d'immigration des banlieues, au Comité contre l'esclavage moderne et aux Familles en lutte contre l'insécurité et les décès en détention de tenir un stand d'information. Une manière de conjuguer les mots et les actes. En juin 2001, Assassin revient à Paris pour un concert à l'Olympia. Un CD-DVD live du Tour de l'Espoir sort en 2002.

L'Académie mythique

Après la fermeture d'Assassin Productions en 2004, Rockin' Squat monte un nouveau label, Livin' Astro. Il gère les projets des rappeurs Profecy, Pyroman et Z'Africa Brasil. Assassin sort un nouvel EP intitulé Libre Contre Démocratie Fasciste. En 2005, il édite une sorte de compilation de titres moins connus Perles Rares (1989-2002), où l'on retrouve « La Formule secrète » et des remix.

Puis, il édite en 2006 Académie Mythique, un Best of avec un DVD de tous ses clips, comportant des titres récents dont « Sérieux dans nos affaires ». C'est la fin d'une époque. En octobre 2007, Rockin' Squat sort cette fois-ci sous son pseudo un maxi Too Hot for TV qui contient les titres « France à Fric », dont le clip est signé Kim Chapiron (membre du collectif Kourtrajmé et réalisateur de Sheitan) et « Illuminazi 666 ».

Fin septembre 2008, paraît le premier volume d'un double album de Rockin' Squat : Confessions d'un Enfant du Siècle. Assassin se produit en 2009 dans un Olympia chauffé à blanc pour ce retour. La tentation est forte d'immortaliser ce moment, c'est chose faite en mars 2010 avec la sortie en CD et DVD de Olympia 2009. Copyright 2014 Music Story Paula Haddad

« Lis-moi pour apprendre à m'aimer » : Assassin aurait pu faire sienne cette phrase de Baudelaire pour décrire son combat en faveur de la connaissance et du savoir. Solo, danseur de break-dance et de smurf, découvre le hip-hop au début des années 1980. Il rejoint en 1984 la troupe Paris City Breakers. En 1985, il fait la connaissance de Vincent Cassel qui le présente à son frère Mathias, alias Rockin' Squat.

Être le fils de Jean-Pierre Cassel ne porte pas préjudice à ce dernier, mais ce lien de parenté reste l'argument préféré de ses détracteurs pour décrédibiliser son rap. Au début, le tandem Solo-Squat travaille sur des morceaux grâce à un huit-pistes. D'autres rappeurs passent s'entraîner, parmi lesquels dont Kool Shen et Joey Starr, sans imaginer enregistrer un album.

En mai 1988, Assassin participe à un festival de rap et à un concours de DJ à l'Elysée Montmartre. C'est là que se produit la rencontre avec DJ Clyde, qui devient leur producteur officiel. Ce passage sur scène permet au groupe d'obtenir une reconnaissance et de se faire un nom dans ce petit milieu.

Note mon nom sur ta liste

En 1990, Assassin fait sa première apparition discographique sur la compilation Rapattitude, au côté notamment de NTM. Le morceau « La Formule secrète » devient culte. Dès l'origine, le concept du groupe repose sur trois clés : une communication à visage masqué, un message éducatif et un engagement politique. Il entend développer un hip-hop positif et instructif en se réclamant du discours de rappeurs américains précurseurs comme KRS-One.

Son premier maxi Note Mon Nom sur Ta Liste, sorti en 1991 sur le label Remark Record fait l'effet d'une bombe ; un collector en est même réédité en 1999. Le groupe est complété à la production par Doctor L. Assassin ne fait pas de quartiers en abordant le thème de la justice corrompue. On voit alors toute une jeunesse arborer le tee-shirt « La justice nique sa mère, le dernier juge que j'ai vu avait plus de vices que le dealer de ma rue ».

La corruption, Assassin entend bien ne pas la subir aussi d'un point de vue artistique. Pas de concession avec les majors. Il est le premier groupe de rap à créer une structure indépendante, Assassin Productions. Il sort un double-album : Le Futur Que Nous Réserve-t-il ?, volumes 1 et 2 (1993), distribué par Delabel. On y trouve les thèmes chers à Assassin : le message en faveur de l'écologie, la dénonciation de l'impact des médias ou du pouvoir politique. La production musicale manque d'énergie mais les textes sont majeurs. En 1992, Assassin participe à la bande originale de Métisse de Mathieu Kassovitz, avec le titre « La Peur du métissage ».

L'Homicide volontaire

La formation a changé. Rockin' Squat est désormais seul au micro après le départ de DJ Clyde et de Solo. On retrouve ce dernier à la coordination artistique de la bande originale de La Haine, de Mathieu Kassovitz (1995). Un disque où l'on peut entendre un des titres phares du groupe, « L'Etat assassine », extrait de L'Homicide Volontaire. On a souvent reproché aux textes de Rockin' Squat de ressembler à une rubrique de Libération ou du Monde diplomatique. L'Homicide volontaire, sorti en 1995, suscite d'ailleurs encore des critiques vu les thèmes complexes abordés : les prisonniers politiques, le trafic de drogue international...

L'album reste une référence entre autres grâce au single « Shoota Babylone ». Le groupe obtient un Disque d'or et part en tournée. Assassin Productions, co-dirigé par Maître Madj, est prolifique. En 1996, il produit le groupe Kabal et un EP d'Assassin, Ecrire Contre l'Oubli. En 1999, il signe l'album de Pyroman et Neda et une série de maxis L'Avant-Garde, destinés à faire découvrir de nouveaux talents.

A la fin des années 1990, Rockin' Squat, multiplie les apparitions, notamment au côté de Faf Larage et NAP. Solo, poursuit quant à lui sa route avec le maxi Cauchemar Sans Fin (1998).

Touche d'espoir

On a souvent reproché à Assassin de ne pas soigner assez ses productions. En avril 2000, sort Touche d'Espoir, un album différent du précédent, plus orienté dance-floor. Rockin' Squat a convié divers artistes, dont l'excellent chanteur de reggae Taïro et Supernatural (avec il a déjà fait le duo « Undaground connexion I » en 1996). Cet album s'attaque, de nouveau, à des thèmes épineux dont l'esclavage moderne (« Esclave 2000 ») et le machisme (« L'entrave à nos jouissances »). Le clip de « Touche d'espoir » est réalisé par Ian Kounen.

Le groupe donne dans la foulée des concerts, notamment à l'Elysée Montmartre. Lors de ces dates, Assassin offre au Mouvement d'immigration des banlieues, au Comité contre l'esclavage moderne et aux Familles en lutte contre l'insécurité et les décès en détention de tenir un stand d'information. Une manière de conjuguer les mots et les actes. En juin 2001, Assassin revient à Paris pour un concert à l'Olympia. Un CD-DVD live du Tour de l'Espoir sort en 2002.

L'Académie mythique

Après la fermeture d'Assassin Productions en 2004, Rockin' Squat monte un nouveau label, Livin' Astro. Il gère les projets des rappeurs Profecy, Pyroman et Z'Africa Brasil. Assassin sort un nouvel EP intitulé Libre Contre Démocratie Fasciste. En 2005, il édite une sorte de compilation de titres moins connus Perles Rares (1989-2002), où l'on retrouve « La Formule secrète » et des remix.

Puis, il édite en 2006 Académie Mythique, un Best of avec un DVD de tous ses clips, comportant des titres récents dont « Sérieux dans nos affaires ». C'est la fin d'une époque. En octobre 2007, Rockin' Squat sort cette fois-ci sous son pseudo un maxi Too Hot for TV qui contient les titres « France à Fric », dont le clip est signé Kim Chapiron (membre du collectif Kourtrajmé et réalisateur de Sheitan) et « Illuminazi 666 ».

Fin septembre 2008, paraît le premier volume d'un double album de Rockin' Squat : Confessions d'un Enfant du Siècle. Assassin se produit en 2009 dans un Olympia chauffé à blanc pour ce retour. La tentation est forte d'immortaliser ce moment, c'est chose faite en mars 2010 avec la sortie en CD et DVD de Olympia 2009. Copyright 2014 Music Story Paula Haddad


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page