undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles7
3,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'avais eu du mal à finir le second tome, que je trouvais plein de longueurs et dont l'ambiance était oppressante. Mais j'ai adoré ce troisième tome, qui avance vraiment plus vite. Je ne me suis pas ennuyée un instant. Les personnages ont beaucoup évolué depuis le premier tome, et il y a aussi quelques nouveaux personnages très sympas. Bref, je n'ai qu'une hâte: lire la suite!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2012
Série passionnante. Le héros de la famille Farseer a une vie terriblement difficile mais passionnante pour les lecteurs. Génial, à recommander sans hésitation.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2013
have yet to finish the book, but as of today : amazing and interesting
a little bit less new and innovative than previous assassins nevertheless
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2013
Great book, Robin Hobb has a real talent to keep you enraptured and itching for the next chapter. I recommend this book to anyone around 16
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2015
Objet correspondant à la description et à l'usage que je comptais en faire. Cadeau apprécié par un collectionneur du genre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2004
Si les 2 premiers opus de l'Assassin étaient absolument passionnants et de véritables dévoreurs de temps (béni) pour ses lecteurs, il en va tout autrement de ce troisième. L'intrigue s'enlise alors qu'il s'agit enfin de boucler l'histoire.
Le héros passe par de nombreux épisodes qui ne font pas avancer le schmilblick d'un iota et croise certains personnages qui ne font que passer.
Tout ceci sent le délayage.
Le pire étant probablement la fin, on ne peut plus vite expédiée, surtout si l'on considère que l'on sort d'une intrigue de plus de 1500 pages...
Cependant, il faut le lire si l'on a lu les précédents et surtout si l'on veut lire la série "Ship of Magic" et la série des "Fools" qui mettent un point final (provisoirement?) à l'histoire de l'Assassin. Ces 2 séries retrouvent en effet la grâce des premiers volumes de l'assassin et parfois lui sont supérieurs.
Bonne lecture a vous.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2014
This third and thankfully final instalment should be subtitled “Fitz the Petulant wanders aimlessly, carelessly doing what he should not”. I considered the second volume to be somewhat bloated so I should really have been prepared but I dived in regardless.

This is a huge book so relentlessly stuffed with padding that just getting through a chapter takes a gargantuan effort and, as with ‘Royal Assassin’, I found myself skip-reading any paragraphs without dialogue. The eponymous quest sees Fitz alienate the only people who care about him as he mopes off with a vague notion of doing one thing, realising just too late that it’s stupid then wandering off elsewhere to see what damage he can do there. That more-or-less summarises the linear, purposeless narrative of first six hundred pages or so. The last quarter of the volume meanders towards an utterly predictable conclusion which is executed in such a rushed, off-hand manner that it appears that the author was as bored as the rest of us and just wanted to get it over with.

Gone is the intricate plotting, pace and inventiveness of the first volume to be replaced with a truly pedestrian and, frankly dull, slog. It would appear that despite early promise, Robin Hobb has thrown herself willingly into the epic fantasy quagmire, joining the likes of Robert Jordan and Stephen Erikson. If you’re a fan of the genre then you’ll probably enjoy the Hobb’s Farseer Trilogy but please, please can somebody come up with a tale to rival to Edding’s superb Belgariad? – That’s how to write Fantasy.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus