undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 Toys cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

25
4,7 sur 5 étoiles
Astérix - Astérix chez les bretons - n°8
Format: ReliéModifier
Prix:9,95 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Goscinny et Uderzo se moquent des nos amis anglais avec une telle tendresse et admiration que le résultat est prodigieux. Les cousins bretons de nos héros gaulois sont drôles sans jamais être ridicules. C'est le premier des voyages à l'étranger où cette alchimie est réussie, après un voyage chez les goths qui sont dépeints de manière bien noire.

Il est amusant de lire la traduction anglaise, dans laquelle nombre de gags ne fonctionnent pas s'ils sont traduits littéralement, comme celui du chapeau melon ("bowl hat" en anglais et non "melon hat").

Ce n'est qu'à 45 ans passés que j'ai compris toute la subtilité du "vous avez vu mon chien petit ?", ce qui m'a permis d'en rire encore 35 après ma première lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cette édition de luxe, appelée « la grande collection » doit à mon sens être préférée à l'édition d'origine, quoiqu'en disent les inconditionnels de l'original. Par son format d'abord : c'est un vrai plaisir de voir en grande taille, le travail de dessin : le trait y est beaucoup plus net que dans la première édition qui ressemble, si on la compare case par case, à une vulgaire photocopie plus ou moins floue ! De plus, si le dessin n'est absolument pas modifié (sauf la couverture), les couleurs sont quant à elles totalement retravaillées (ainsi que le lettrage) ce qui donne à mon avis toute sa valeur à cette collection. L'éditeur n'a plus eu la bonne idée d'insérer la planche originale de la première page en « bonus » (avec des « premières esquisses » et un « coin du collectionneur ») et c'est dommage, mais en comparant avec les premières éditions la différence sautera tout de même aux yeux : des à-plats sommaires et souvent arbitraires très années 60/70 sans aucune nuance, on se trouve face à de très belles couleurs très proches de la réalité, dont le sommet est sans doute dans les planches représentant des scènes de nuit, avec l'aura lunaire, les dégradés d'ombre sur les objets, ce qui créé une véritable atmosphère nocturne. La finesse en dégradés des couleurs donne beaucoup plus de volume et de présence, de réalité en somme, et l'on ne devrait pas s'en plaindre.

Dans ce huitième tome, l'humour est essentiellement basé sur le travail très original fait par Goscinny sur le langage. Il est nécessaire d'être bilingue pour en apprécier toutes les subtilités, mais comme les (jeunes) lecteurs ne le sont pas forcément tous, le génie est d'arriver à faire rire en sentant une bizarrerie d'expressions qui fait mouche à tous les coups ! En fait, il s'agit de partir d'une expression ou d'un idiotisme anglais et de le traduire littéralement en français, en respectant l'ordre des mots. L'effet de style qui revient le plus souvent est l'inversion de l'adjectif par rapport au nom. En outre, les auteurs se moquent sans méchanceté aucune des traditions britanniques dans le domaine culinaire, dans l'art de vivre, dans les comportements et dans leurs aspects physiques (ils sont tous rouquins), ainsi que des aléas climatiques. Quelques anachronismes sont les bienvenus : le tunnel sous la Manche, la conduite à gauche, les Beatles, les bus à deux étages. On remarquera (page 9 C2) des références discrètes aux albums antérieurs posés sur l'étagère de la maison d'Astérix : casque à pointe, serpe d'or, casque de gladiateur et sphinx égyptien. L'humour culmine dans deux sommets : le gag "vertical" et répétitif de la Tour de Londres et l'excellent match de rugby. Toutefois, quelques éléments font référence à un passé historique beaucoup plus sérieux. Passées les raisons toutes personnelles de la réussite romaine et de l'invasion qui a suivi en Grande Bretagne, les romains rappellent bien les comportements d'une armée d'occupation : imposition du couvre-feu, destruction de maison, résistance. Page 20 A2, Jolitorax frappe 4 coups à la porte (Pom pom pom pom) rappelant fortement le générique de "Ici Londres" pendant la seconde guerre mondiale... Page 47 C3, nouvelle allusion rappelant l'intervention britannique en France pendant les deux guerres. Mais on commence et on finit dans l'humour avec le gag filé des pirates, et l'origine de la tradition du thé !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jolitorax, l'anglais cousin d'Asterix, sollicite l'aide de ce dernier et de son inséparable Obélix pour sauver un irréductible petit village du Cantum commandé par le non moins irréductible Zebigbos. Nos deux héros acceptent, embarquent avec eux un tonneau de potion magique, traversent le Channel et font connaissance avec de très surpenants voisins...tout en mettant en déroute ce que la Bretagne (Grande par nature) compte de Romains. De plus, ils se réveleront à l'origine d'une coutume très britannique : le "five o'clock tea". Joli morceau de chance, il est, n'est-il pas ?
Cet album est une pure merveille tant sur les plans narratif et illustration (cela dépasse largement ce cadre puisque les exceptionnels trouvailles de René Goscinny sont insérées comme des bijoux dans ces écrins que sont les dessins d'Uderzo) que sur la nature des dialogues ciselés par un orfèvre en la matière.
"Astérix chez les Bretons" est un des plus beaux fleurons de la saga Astérixo-Obélixienne
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 décembre 2012
Nouvelle couverture collector pour un album de 1966 (100.000 ex) qui ne sera plus édité ensuite, sinon avec la couverture d'origine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Encore une grande réussite que ce 8 ème album. Les légions romaines ont envahis la Bretagne (l'actuelle Angleterre) et comme en Gaule un village résiste encore et toujours à l'envahisseur, mais les forces vives déclinent et l'un de ses habitants cousins d' Astérix va venir chercher de l'aide. Astérix et Obélix vont le suivre outre-Manche avec un tonneau de potion magique et un tas d'aventure vont bien sur en découler. De nombreux clins d’œil aux spécificités de la culture anglaise et une " explication " quant à l'arrivée du thé en Angleterre !!!à lire sans retenue !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 octobre 2013
Pour moi, un des meilleurs Asterix, si pas LE meilleur. La syntaxe anglaise (on peu mentalement retrouvé la formulation anglaise même si le style a un peu vieilli), les traits culturels anglais, le match de rugby, la cervoise tiède...tout y est. J'adore !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
album de BD rigide grand format datant de 1966; cette huitième aventure des célèbres héros de Goscinny et Uderzo fait partie des oeuvres de la maturité et, étant une des plus connues, elle a marqué nombre de lecteurs dans leur jeunesse; le dessin des différents personnages est parfait (contrairement au tous premiers épisodes où il se cherche encore), les dialogues et l'intrigue sont truculents (qui ne se souvient pas des chars à impériales ou du pêcheur au bord de la Tamise aspiré par un poisson gavé de potion magique?); cette version classique cartonnée est parfaite pour renouveler sa collection qui, il faut bien l'avouer, a du mal à survivre, avec cicatrices et marques d'usure, aux années et multiples mains entre lesquelles elle est passée (et c'est bien normal après tout!)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
De la part de "La Grande Collection" je m'attendais à nettement plus. Ce qui a et fait toujours défaut à Astérix, ce sont des livres de 150 pages regroupant 3 histoires, comme on peut en trouver pour Lucky Luke et Spirou & Fantasio par exemple. Rien chez Astérix qui exploite à fond la poule aux œufs d'or. Pour cette édition grand format, je m'attendais au moins à quelques bonus : recherche nécessaire pour la création de l'histoire, quelques mots de Goscinny ou Uderzo, des croquis d'essai etc... Mais rien : juste la BD classique avec des couleurs peut-être un peu plus claquantes et un format un poil plus grand. Rien d'extraordinaire donc, surtout pour un prix 50% plus élevé que l'édition normale. Déçu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 février 2013
J'ai toujours aimé les aventures d'Astérix et en plus tirage limité celui-ci que demander de mieux ^^ à recommander pour les fans
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 décembre 2010
Cette bande dessinée , qui fait partie des meilleurs titres de la série Astérix , bénéficie , dans sa réédition de luxe , d'une réalisation plus soignée : Entre autres , des couleurs plus chatoyantes par rapport à l'original ( légèremment plus terne , voir sombre ) ... c'est donc un exemplaire indispensable à posséder . Seul regret : Que ce résultat visuel ne nous ait pas été présenté plus tôt ! ^^
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Astérix - Le combat des chefs - n°7
Astérix - Le combat des chefs - n°7 de René Goscinny (Relié - 16 juin 2004)
EUR 9,95

Astérix - Le tour de Gaule d'Astérix - n°5
Astérix - Le tour de Gaule d'Astérix - n°5 de René Goscinny (Relié - 16 juin 2004)
EUR 9,95

Astérix - Astérix aux jeux olympiques - n°12
Astérix - Astérix aux jeux olympiques - n°12 de René Goscinny (Relié - 20 janvier 2005)
EUR 9,95