EUR 25,46
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 10,18 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Asterios Polyp (Anglais) Relié – 7 juillet 2009


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 25,46
EUR 22,46 EUR 14,39

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Asterios Polyp + Pyong Yang
Prix pour les deux : EUR 48,86

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

The triumphant return of one of comics’ greatest talents, with an engrossing story of one man’s search for love, meaning, sanity, and perfect architectural proportions. An epic story long awaited, and well worth the wait.

Meet Asterios Polyp: middle-aged, meagerly successful architect and teacher, aesthete and womanizer, whose life is wholly upended when his New York City apartment goes up in flames. In a tenacious daze, he leaves the city and relocates to a small town in the American heartland. But what is this “escape” really about?

As the story unfolds, moving between the present and the past, we begin to understand this confounding yet fascinating character, and how he’s gotten to where he is. And isn’t. And we meet Hana: a sweet, smart, first-generation Japanese American artist with whom he had made a blissful life. But now she’s gone. Did Asterios do something to drive her away? What has happened to her? Is she even alive? All the questions will be answered, eventually.

In the meantime, we are enthralled by Mazzucchelli’s extraordinarily imagined world of brilliantly conceived eccentrics, sharply observed social mores, and deftly depicted asides on everything from design theory to the nature of human perception.

Asterios Polyp
is David Mazzucchelli’s masterpiece: a great American graphic novel.

Biographie de l'auteur

David Mazzucchelli has been making comics his whole life. Known chiefly for his collaborations - with Frank Miller on seminal Batman and Daredevil stories, and with Paul Karasik on an adaptation of Paul Auster's novel, City of Glass - he began publishing his own stories in 1991 in his anthology magazine, Rubber Blanket. Since then his short comics have been published in books and magazines around the world. Asterios Polyp is his first graphic novel, and has won the Los Angeles Times Book Prize and been listed as a New York Times notable book.



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 10,18
Vendez Asterios Polyp contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 10,18, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 344 pages
  • Editeur : Pantheon (7 juillet 2009)
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 0307377326
  • ISBN-13: 978-0307377326
  • Dimensions du produit: 20,2 x 3,2 x 26,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 757 en Livres anglais et étrangers (Voir les 100 premiers en Livres anglais et étrangers)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS sur 4 janvier 2012
Format: Broché Achat vérifié
Asterios Polyp est un architecte talentueux, qui a reçu de nombreuses distinctions pour l'originalité de ses plans, même si ceux-ci n'ont jamais débouché sur quelque réalisation que ce soit.
Un pur esprit conceptuel, finalement, qui trouve bien sa place comme professeur d'Université, reconnu et admiré.
Le revers de la médaille est qu'il est, certes, plein d'idées théoriques intéressantes aussi bien dans son domaine de prédilection que sur la vie, mais assez imbu de lui-même et négligeant à l'égard des autres, oubliant souvent de simplement les écouter.

Et c'est ce qui va précipiter sa chute.
Souffrant de ce défaut majeur, celle dont il s'éprend finit par le quitter. Ses excès vont aussi, à l'approche de la cinquantaine, lui faire perdre sa situation. Il errera, sans but, dans son appartement, commençant à perdre ses illusions et troublé par une angoisse ancienne qui resurgit, liée à un secret qu'il n'a jamais confié à personne.
Si l'on y ajoute l'état de ses chers parents, atteints désormais par les terribles maux de la vieillesse, il ne restait plus qu'un événement inattendu pour précipiter les choses : par une nuit d'orage, où il était quelque peu déprimé, la foudre s'abat sur son immeuble, ravageant son appartement.
Il s'enfuit alors, avec un peu d'argent qu'il a pensé à prendre avant de fuir les flammes, loin de chez lui, loin de la vie qui était la sienne, loin de celui qu'il était, vers une incroyable rédemption...
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lecarpentier Baptiste sur 15 octobre 2010
Format: Broché
mazzuccheli virtuose du neuvième art:

cette bd sans être un chef d'oeuvre scénaristique est pour sur un chef d'oeuvre d'art plastique, un chef d'oeuvre du neuvième art.

une étude graphique en 280 pages ou rien n'est laissé au hasard:
Chaque personnage est identifiable non seulement bien sur par son apparence mais surtout par un trait de crayon caractéristique et caractérisant son temperament, sa personnalité mais aussi une calligraphie et une forme de phylactère propre.

l'auteur joue avec l'espace de la page et se joue des cases.
le sempiternel découpage de la page en un nombre de case plus ou moins vriable est ici abrogé, pleine case, dessin en coin, schéma tt y passe.

plus que le scénario c'est le coté littéraire du texte qui est déconcertant et petrie de références artistiques.

une bd qu'il est donc nécessaire de relire pour en découvrir tte les richesses
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Cyrille VOIX VINE sur 10 mars 2010
Format: Relié Achat vérifié
Asterios Polyp n'est pas la meilleure bd que j'ai lue, ni même la meilleure de la décennie. Mais Asterios Polyp reprend tout ce qu'on peut attendre de meilleur dans la bd, y compris une somme non négligeable de références que, après deux lectures, je n'ai toujours pas réussi à énumérer. En fait, ce roman graphique a pour lui bien plus qu'une somme de références, un dessin virtuose, une composition réfléchie et limpide, une réflexion poussée, des personnages attachants et une histoire plaisante : Asterios Polyp a une âme.

Fruit mûr de Mazzuchelli, qui nous parle d'un homme seul face à la vie, cette bd retrace tous les sentiments de l'homme, de sa naissance à sa libération, constatant à chaque planche ce qui peut interroger, ce qui fait douter, ce que nous jouons jour après jour, sans jamais émettre le moindre jugement, sans aucune animosité. Le tout dans un questionnement sur le support même qu'il exploite, l'art graphique.

Le texte se fait donc concis et laisse parler les images, leur traitement, leur représentation et leur interprétation, s'adressant autant aux dessinateurs, aux graphistes, aux architectes qu'à ceux qui les regardent. Sans jamais oublier son sujet, sans digression creuse. Un travail à la fois apaisé et titanesque, à l'intérêt sans doute pérenne, sur lequel le lecteur pourra revenir à l'envi.

Asterios nous emmène à Apogée au sens propre comme au figuré, et tout amateur de livre, quelle que soit sa forme favorite ou son traitement préféré, devrait se pencher sur ces centaines de pages remplies de plénitudes et dénuées de platitudes. Un livre d'altitudes.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 100 COMMENTATEURS sur 30 janvier 2011
Format: Broché
David Mazzuchelli est en passe de devenir le phénomène bobo de l'année , lauréat d'Angoulême 2011 , adulé par des personnes un peu agaçantes et vaguement opportunistes ( Telerama , les Inrocks ) .

Le lecteur de comics , ce média longtemps conspué par ces gardiens du bon goût , se rappellera que Mazzuchelli a pourtant commencé sa carrière chez les super héros avec le roi Frank Miller sur Batman: Year One Deluxe et surtout Daredevil: Born Again qui partage de nombreuses analogies avec Asterios Polyp . Des héros de la classe supérieure ( un architecte vs un avocat ) se retrouvent à la rue après que les éléments aient décimé leur vie ( le feu puis une tempête de neige pour Matt Murdock , l'orage pour Polype ) . Ces hommes qui n'avaient jamais eu à s'inquiéter de leur devenir financier deviennent des parias . A l'issue d'une disparition d'un monde dans lequel ils étaient déjà en rupture ( factures impayées , séparation amoureuse , dépression ) , la rédemption apparait avec pour toile de fond la fragilité de notre identité . La folie guette Matt Murdock , Asterios est habité par un frère jumeau décédé qu'il n' a jamais connu .
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?