Astrud Gilberto

Top albums (Voir les 90)


CD: €4.78  |  MP3: €9.99
CD: €7.57  |  MP3: €9.99
CD: €6.99  |  MP3: €4.99
CD: €13.53  |  MP3: €10.99
CD: €13.53  |  MP3: €8.49
CD: €12.79  |  MP3: €7.99
CD: €21.51  |  MP3: €9.99
CD: €13.18  |  MP3: €10.99
CD: €13.24  |  MP3: €10.99
Voir les 90 albums de Astrud Gilberto

Astrud Gilberto : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 1050
Titre Album  

Image de Astrud Gilberto

Biographie

Astrud Gilberto est née Astrud Weinert le 30 mars 1940 à Salvador de Bahia (Brésil).

Mariée à Joao Gilberto, l'un des plus importants compositeurs brésiliens, elle est réquisitioinnée pour chanter les paroles en anglais de « The Girl from Ipanema » en 1963. La chanson devient un standard de la bossa nova qui conquiert le monde.

La voix innocente et pure d'Astrud Gilberto attire les compositeurs et arrangeurs de jazz. Tous se pressent pour lui confectionner le plus bel écrin à son timbre. Après deux collaborations avec Stan Getz sur Getz au Go-Go et Getz/Gilberto 2 (séquelle du fameux album ... Lire la suite

Astrud Gilberto est née Astrud Weinert le 30 mars 1940 à Salvador de Bahia (Brésil).

Mariée à Joao Gilberto, l'un des plus importants compositeurs brésiliens, elle est réquisitioinnée pour chanter les paroles en anglais de « The Girl from Ipanema » en 1963. La chanson devient un standard de la bossa nova qui conquiert le monde.

La voix innocente et pure d'Astrud Gilberto attire les compositeurs et arrangeurs de jazz. Tous se pressent pour lui confectionner le plus bel écrin à son timbre. Après deux collaborations avec Stan Getz sur Getz au Go-Go et Getz/Gilberto 2 (séquelle du fameux album de 1964), enregistrés à New York, elle publie le resplendissant The Astrud Gilberto Album en mai 1965, puis The Shadow of Your Smile la même année.

Ses albums constitués de standards du jazz et de ballades brésiliennes sont produits par Creed Taylor. Gil Evans est aux arrangements de l'album Look to the Rainbow (avec le guitariste Kenny Burrell et le batteur Grady Tate), et le suivant A Certain Smile, A Certain Sadness est co-crédité à Walter Wanderley.

En 1967, le richement orchestré Beach Samba accueille Ron Carter et Toots Thielemans. Astrud Gilberto est ensuite conviée à la bande originale de The Deadly Affair, composée par Quincy Jones. Le très pop Windy, avec Deodato, suit en 1968, la pop baroque de I Haven't Got Anything Better to Do lui succède en 1969. September 17, 1969 est son dernier album pour Verve.

En 1971, Astrud Gilberto réapparaît sur le label CTI pour un unique album en compagnie de Stanley Turrentine. L'année suivante sort Now (Perception). Elle entame alors un long silence interrompu par la parution de l'album Astrud Gilberto Plus The James Last Orchestra en 1987 et du revivaliste So & So: Mukai Meets Gilberto en 1990.

En 1992, Astrud Gilberto reçoit un Latin Jazz Award pour l'ensemble de sa carrière. Quatre ans plus tard, elle participe au titre « Les bords de Seine » avec Etienne Daho.

Sa dernière apparition discographique avec Jungle en 2002. Astrud Gilberto demeure une influence revendiquée par un grand nombre de chanteuses actuelles, de la bossa nova au folk.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Astrud Gilberto est née Astrud Weinert le 30 mars 1940 à Salvador de Bahia (Brésil).

Mariée à Joao Gilberto, l'un des plus importants compositeurs brésiliens, elle est réquisitioinnée pour chanter les paroles en anglais de « The Girl from Ipanema » en 1963. La chanson devient un standard de la bossa nova qui conquiert le monde.

La voix innocente et pure d'Astrud Gilberto attire les compositeurs et arrangeurs de jazz. Tous se pressent pour lui confectionner le plus bel écrin à son timbre. Après deux collaborations avec Stan Getz sur Getz au Go-Go et Getz/Gilberto 2 (séquelle du fameux album de 1964), enregistrés à New York, elle publie le resplendissant The Astrud Gilberto Album en mai 1965, puis The Shadow of Your Smile la même année.

Ses albums constitués de standards du jazz et de ballades brésiliennes sont produits par Creed Taylor. Gil Evans est aux arrangements de l'album Look to the Rainbow (avec le guitariste Kenny Burrell et le batteur Grady Tate), et le suivant A Certain Smile, A Certain Sadness est co-crédité à Walter Wanderley.

En 1967, le richement orchestré Beach Samba accueille Ron Carter et Toots Thielemans. Astrud Gilberto est ensuite conviée à la bande originale de The Deadly Affair, composée par Quincy Jones. Le très pop Windy, avec Deodato, suit en 1968, la pop baroque de I Haven't Got Anything Better to Do lui succède en 1969. September 17, 1969 est son dernier album pour Verve.

En 1971, Astrud Gilberto réapparaît sur le label CTI pour un unique album en compagnie de Stanley Turrentine. L'année suivante sort Now (Perception). Elle entame alors un long silence interrompu par la parution de l'album Astrud Gilberto Plus The James Last Orchestra en 1987 et du revivaliste So & So: Mukai Meets Gilberto en 1990.

En 1992, Astrud Gilberto reçoit un Latin Jazz Award pour l'ensemble de sa carrière. Quatre ans plus tard, elle participe au titre « Les bords de Seine » avec Etienne Daho.

Sa dernière apparition discographique avec Jungle en 2002. Astrud Gilberto demeure une influence revendiquée par un grand nombre de chanteuses actuelles, de la bossa nova au folk.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Astrud Gilberto est née Astrud Weinert le 30 mars 1940 à Salvador de Bahia (Brésil).

Mariée à Joao Gilberto, l'un des plus importants compositeurs brésiliens, elle est réquisitioinnée pour chanter les paroles en anglais de « The Girl from Ipanema » en 1963. La chanson devient un standard de la bossa nova qui conquiert le monde.

La voix innocente et pure d'Astrud Gilberto attire les compositeurs et arrangeurs de jazz. Tous se pressent pour lui confectionner le plus bel écrin à son timbre. Après deux collaborations avec Stan Getz sur Getz au Go-Go et Getz/Gilberto 2 (séquelle du fameux album de 1964), enregistrés à New York, elle publie le resplendissant The Astrud Gilberto Album en mai 1965, puis The Shadow of Your Smile la même année.

Ses albums constitués de standards du jazz et de ballades brésiliennes sont produits par Creed Taylor. Gil Evans est aux arrangements de l'album Look to the Rainbow (avec le guitariste Kenny Burrell et le batteur Grady Tate), et le suivant A Certain Smile, A Certain Sadness est co-crédité à Walter Wanderley.

En 1967, le richement orchestré Beach Samba accueille Ron Carter et Toots Thielemans. Astrud Gilberto est ensuite conviée à la bande originale de The Deadly Affair, composée par Quincy Jones. Le très pop Windy, avec Deodato, suit en 1968, la pop baroque de I Haven't Got Anything Better to Do lui succède en 1969. September 17, 1969 est son dernier album pour Verve.

En 1971, Astrud Gilberto réapparaît sur le label CTI pour un unique album en compagnie de Stanley Turrentine. L'année suivante sort Now (Perception). Elle entame alors un long silence interrompu par la parution de l'album Astrud Gilberto Plus The James Last Orchestra en 1987 et du revivaliste So & So: Mukai Meets Gilberto en 1990.

En 1992, Astrud Gilberto reçoit un Latin Jazz Award pour l'ensemble de sa carrière. Quatre ans plus tard, elle participe au titre « Les bords de Seine » avec Etienne Daho.

Sa dernière apparition discographique avec Jungle en 2002. Astrud Gilberto demeure une influence revendiquée par un grand nombre de chanteuses actuelles, de la bossa nova au folk.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page