Atlas de la Shoah : La mise à mort des Juifs d'Europe, 19... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Atlas de la Shoah : La mi... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Atlas de la Shoah : La mise à mort des Juifs d'Europe, 1939-1945 Broché – 16 avril 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,90
EUR 19,90 EUR 11,13

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Atlas de la Shoah : La mise à mort des Juifs d'Europe, 1939-1945 + Auschwitz expliqué à ma fille
Prix pour les deux : EUR 26,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Introduction

«Longtemps les cartothèques du crime resteront cachées dans un lieu sûr et lointain»
C. MILOSZ, La Pensée captive.

ENTRE 1939 ET 1945, l'Allemagne nazie et l'Autriche, aidées par des dizaines de milliers de collaborateurs et avec le concours d'alliés efficaces, ont massacré entre 5,9 et 6,2 millions de Juifs d'Europe. Plus de la moitié des Juifs du Vieux Continent, plus du tiers du peuple juif dans le monde.
Enracinée dans l'histoire, la destruction des Juifs d'Europe demeure souvent déconnectée de sa géographie. Cartographier un tel événement permet de poser autrement les questions, à commencer par celles du coeur du génocide (quasi-coïncidence avec l'ancienne «zone de résidence» de l'Empire russe), sa chronologie (simultanéité et rapidité d'un massacre déroulé pour l'essentiel en vingt mois, mars 1942-novembre 1943), ses modalités (le génocide est distinct du phénomène concentrationnaire), ses ruptures (charnières chronologiques de 1938 et 1941, acmé des années 1942-1943), son extension géographique (dimension européenne de la tuerie, dimension mondiale de l'émigration juive comme de la diffusion de l'information), ses conséquences démographiques enfin (bipolarisation du judaïsme d'aujourd'hui entre États-Unis et État d'Israël).

LA GUERRE DÉCLENCHÉE EN 1939 et plus encore son extension mondiale de juin à décembre 1941 constituent le fil rouge du génocide. Mais l'intention génocidaire à l'endroit des Juifs flottait déjà dans la culture européenne depuis le XIXe siècle, au moins par le biais d'un antisémitisme diabolisant et sécularisé (et paradoxalement renforcé par l'émancipation). Via l'émergence aussi d'une pensée politique confondue au règne de la nature. La destruction des Juifs d'Europe (en hébreu «Shoah», un terme non liturgique) est un crime sans précédent dans l'histoire. Si l'assassin a toujours été à la rencontre de sa victime, ici, de l'Europe entière, on a acheminé les victimes vers leurs assassins pour les tuer dans des lieux conçus à ce seul effet. Il ne s'agit pas, loin s'en faut, du premier génocide de l'histoire (il y en a eu un en Arménie en 1915-1917), mais c'est le premier de cette ampleur (il n'a aucune limite géographique) et de cette nature (il n'a ni visée territoriale, ni visée économique) : les Juifs doivent être assassinés par principe. Mais pour que l'intention latente cristallise en politique génocidaire, il aura fallu le terreau d'une culture et d'une société. Ce crime, en effet, fut porté en ses flancs par l'Europe chrétienne des siècles durant, et sa matrice première, nécessaire mais non suffisante, fut un antijudaïsme érigé en vision du monde. Si la Shoah n'a pas de cause à proprement parler, elle a des racines culturelles et sociales, dont la plus puissante est l'antisémitisme, ce code culturel qui a gangrené une civilisation et l'aura conduite à assassiner l'avenir d'un peuple et à faire disparaître l'Europe de la géographie juive. En outre, pour que s'accomplisse un crime d'une telle ampleur, il aura aussi fallu le concours de millions d'Européens, à commencer par une partie des peuples allemand et autrichien. Et l'indifférence d'un plus grand nombre encore.

À TREBLINKA, À BELZEC ET À BIRKENAU, quand on s'est mis à tuer des hommes comme on élimine des déchets, l'espèce humaine a été entamée. C'est aussi là ce qui fait la singularité de ce crime, la destruction de la notion de personne : pas seulement une «question juive», ni un massacre de plus dans la «triste et violente histoire des hommes» (Michelet), mais la mort de ce qui nous constitue comme sujet. Le siècle des Lumières, cet héritage récent, nous a fait oublier que les hommes préfèrent un monde sans ennemi à un monde fraternel. Les années 1933-1945 ne furent donc pas une parenthèse barbare dans l'histoire de l'Europe, ni l'égarement d'une grande nation passée sous la coupe d'un régime criminel. Soixante-dix ans après le crime, l'Europe entière pourrait faire siens ces mots de la soeur suisse Emma Ott, témoin le 19 septembre 1942 des déportations depuis le camp de Gurs (France) : «Ils m'oppressent [les transports] encore comme un cauchemar. On a l'impression qu'on ne pourra plus jamais ressentir la joie de vivre, et pourtant la vie continue.»

Présentation de l'éditeur

En une centaine de cartes et d'infographies, cet atlas inédit retrace l'histoire de l'une des plus grandes tragédies du XXe siècle, la Shoah.

° Les racines intellectuelles du génocide : le rôle joué par la diffusion de l'antisémitisme et du darwinisme racial en Europe au XIXe siècle.
° Une approche géographique originale qui met en évidence la concentration spatiale des centres de mise à mort, les accélérations, la concomitance et la coordination des phases du génocide, et qui souligne ainsi son caractère planifié.
° Une analyse à différentes échelles : du théâtre mondial à l'épicentre européen, des politiques d'État aux trajectoires individuelles.

La cartographie permet une appréhension plus globale de cet événement historique sans précédent. Elle invite à interroger autrement ses origines, sa chronologie, son déploiement géographique et ses conséquences démographiques.

Georges Bensoussan est historien. Ses travaux sont consacrés à l'antisémitisme, à la Shoah et au sionisme. Il est rédacteur en chef de la Revue d'histoire de la Shoah et responsable éditorial au Mémorial de la Shoah. Parmi ses nombreux ouvrages, on citera : Histoire de la Shoah (PUF, «Que sais-je ?», 2012), Juifs en pays arabes (Tallandier, 2012), Dictionnaire de la Shoah (codir., Larousse, 2009), Un nom impérissable (Seuil, 2008), Auschwitz en héritage (Mille et une nuits, 2003).

Mélanie Marie est cartographe indépendante. Pour les éditions Autrement, elle a réalisé la cartographie de l'Atlas de l'Allemagne et de l'Atlas historique de l'Inde.


Détails sur le produit

  • Broché: 96 pages
  • Editeur : Editions Autrement (16 avril 2014)
  • Collection : Atlas/Mémoires
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2746732300
  • ISBN-13: 978-2746732308
  • Dimensions du produit: 25 x 1 x 17,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 30.063 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Belanger le 26 janvier 2015
Format: Broché Achat vérifié
Atlas extrêmement bien fait, des cartes claires et précises mais surtout des cartes commentées avec une grande érudition. A recommander, surtout aux professeurs d'Histoire, c'est un incontournable à avoir dans sa bibliothèque
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Richard o le 15 juillet 2014
Format: Broché Achat vérifié
a politique d'un État est dans sa géographie » Napoléon Bonaparte. La géographie politique de la Shoah liée à une chronologie pertinente porte un éclairage nouveau et indispensable pour appréhender la seconde guerre mondial et le sort des juifs
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adrian Sander Moses le 22 mai 2014
Format: Broché Achat vérifié
Une tres bonne oeuvre, bien dessinee, bien ecrit, bien presente tres utile pour etudier et comprendre l'ampleur de La Shoah
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Queniart Pascal le 23 mai 2014
Format: Broché
il n'y a pas eut 6 millions de juifs morts en Europe de 1939 et 1945 mais 5 millions,et, pourquoi l'on ne parle jamais des autres déportés non juifs massacrés eux aussi dans ces camps,ne sont t-ils pas honorables bien que non juif
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?