Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Attack And Release
 
Agrandissez cette image
 

Attack And Release

31 mars 2008 | Format : MP3

EUR 9,69 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 13,82 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:56
30
2
3:59
30
3
3:10
30
4
4:10
30
5
3:59
30
6
3:21
30
7
2:11
30
8
3:09
30
9
4:14
30
10
3:26
30
11
4:36

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 15 septembre 2008
  • Date de sortie: 31 mars 2008
  • Label: Universal Music Division UMSM
  • Copyright: (C) 2008 V2 Cooperative Music
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 39:11
  • Genres:
  • ASIN: B0025A3VGI
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.270 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Just feel sur 10 juillet 2008
Format: CD
Vive les black keys ! Ils ne sont que 2, mais la qualité artistique de cet album est impressionnante. C'est un album plus mélancolique que les précédents qui nous plonge dans une langueur estivale, où la voix de Dan y est parfaitement désabusée. Il nous immerge dans les tréfonds de notre âme sur les sublimes morceaux lents "lies", "things ain't like they used to be", "psychotic girl"... pour nous faire ressurgir à la réalité, plus libre. Les morceaux plus rock agissant comme un électrochoc "I got mine", "remember when", "same old thing".
Pour les avoir vu en concert au bataclan, ce groupe est actuellement pour moi la référence en matière de rock.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS sur 30 juillet 2008
Format: CD
Il y a longtemps que je n'avais pas entendu un véritable album où s'enchaînaient des morceaux âpres, tendres, rugueux, soyeux, dans lesquels on pouvait déceler toute la force et la vigueur d'un blues à la limite du rock, avec des vrais textes qui frappent, une musique simple mais avec des riffs accrocheurs.

C'est chose faite et le plaisir n'est toujours pas démenti depuis la première écoute de cette galette d'à peine 40 minutes, mais d'une intensité forte.

Dan et Patrick connaissent la musique avec les tripes et c'est ce que l'on apprécie avec ces 11 chansons.

"All you Ever" est une superbe ballade (I'll be a black bird darling hanging on your telephone wire..., "I got Mine" un bues rock dont la sonorité de papier de verre gratte et râpe , "Strange Time" plonge plus dans le rock avec un je ne sais quoi de Nirvana, de même que le dynamique "Same old thing", "psychotic girl" flirte avec la ballade sur laquelle se juxtapose quelques rares notes de piano, "lies" nous ramène au blues dépressif (I got a stone where my heart should be). Bref, on pourrait passer tout l'album au crible, il n'y a pas de déchet. Pour paraphraser le père Brassens, "tout est bon chez eux, il n'y a rien à jeter".

Un disque à acheter les yeux fermés.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par spintronics sur 28 novembre 2009
Format: CD
Dans la lignee des meilleurs albums ("Rubber Factory" et "Magic Potion"), les Black Keys se renouvellent toujours.

Les deux titres incontournables de l'album "Attack & Release" sont "I got mine" et "So he won't break".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Grondin Fred sur 10 juillet 2008
Format: CD
Cet album reflète une certaine évolution (maturité) chez les compères Carney et Auerbach... On y écoute des morceaux plus "souples" que leur 1ers jets blues rock gras envoûtant, plus instrumentés aussi, plus ballade à l'occasion. Je le comparerai au "grand national" de JBT : un bon album, un peu changeant, mais fidèle à ce sacré duo !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS sur 10 octobre 2010
Format: CD Achat vérifié
Un album de The Black Keys, c'est toujours une âme, car s'il y a bien quelque chose que j'adore chez eux, c'est que leur musique est habitée, ils se plongent dedans, sinon, comment peut-on faire du rock? Pour cet opus, ils nous offrent encore une fois la perfection, avec un son bien roots, tout en puissance. Ça commence par un morceau assez tranquille, un côté acoustique très vieux folk blues. S'ensuit "I got mine", imparable, hymne rock'n'blues tels qu'on en trouvait sur "Thickfreakness". Savoir respecter le vieux, pour faire de nouveaux morceaux, sans jamais tomber dans le ringard, c'est un peu ce pari qu'ils remportent à chaque fois tant il y a de force dans leur jeu. Et toujours la même question: comment deux types peuvent faire ça? Pas un morceau qui ne soit à ignorer, et surtout pas le magnifique "Lies", lent, sombre. Il y en a plusieurs comme ça, mélancoliques, blues quoi, dont "things ain't like they used to be", où toute leur vision semble résumée. L'orgue d"Oceans and stream" enveloppe parfaitement un refrain terrible. Il y a aussi un détail qui participe à cette authenticité, et je ne crois pas me tromper en disant qu'ils enregistrent tout en live. Des fois le tempo est suspendu, flotte un peu, les attaques justement sont un poil imprécises (je pense qu'ils ont eu la bonne idée de gicler le clic en studio pour garder un vrai feeling de jeu, et pas une obsession de perfection), et c'est ça qui fleure bon le rock'n'roll joué grassement, mais tout en finesse. A l'heure des musiques millimétrées, The Black Keys joue toujours avec leurs tripes, ressentent, et la musique qui en sort est magnifiquement humaine.
J'ai déplacé mon commentaire ici, car la version avec DVD a l'air d'être difficilement disponible...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par gégé-blues TOP 500 COMMENTATEURS sur 7 juillet 2013
Format: CD
Je n’avais pas accroché à leur premier album The Big Come Up que je trouvais trop blues minimaliste avec un son garage crispant, et puis moi qui aime les chorus de guitare mordants, gras et incisif… du coup je n’ai pas suivi la carrière du duo. En 2008, les Blacks Keys sortent Attack & Release, toujours pas de solo mais des titres concis, plus travaillés, bonne voix, avec un son plus rond. Alors j’ai plus apprécié cet album avec des variantes instrumentales comme cette flûte dans « Same Old Thin » et des voix féminines en harmonie, certes discrètes. Le groupe a bien étoffé leurs compositions, de nombreux musiciens sont intervenus pour donner corps à leur musique. Et puis Dan Auerback a produit le premier album de Radio Moscow, un trio que j’apprécie, spécialiste de longues échappées de guitare torturée sur une base rythmique lancinante et hypnotique.
11 titres pour 39mn16 de blues-rock à la sauce Black Keys,ça me suffit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique