Au bonheur des ogres - La saga Malaussène (Tome 1) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Au bonheur des ogres a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Meli Melo LCDA
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Gallimard, Poche, 2000 occasion bon état non neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Au bonheur des ogres Poche – 3 octobre 1997


Voir les 12 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50
EUR 3,49 EUR 0,60

Journal d'un corps, édition augmentée

Pennac
Avis aux fans de Daniel Pennac : (re)découvrez Journal d'un corps en version augmentée aux éditions Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Au bonheur des ogres + La fée carabine + La petite marchande de prose
Prix pour les trois: EUR 24,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Benjamin Malaussène a un drôle de métier : bouc émissaire au service réclamations d'un grand magasin parisien où il est chargé d'apitoyer les clients grincheux. Une bombe, puis deux, explosent dans le magasin. Benjamin est le suspect numéro un de cette vague d'attentats aveugles. Attentats ? Aveugles ? Et s'il n'y avait que ça ! Quand on est l'aîné, il faut aussi survivre aux tribulations de sa tumultueuse famille : la douce Clara qui photographie comme elle respire, Thérèse l'extralucide, Louna l'amoureuse, Jérémy le curieux, le Petit rêveur, la maman et ses amants... Le tout sous les yeux de Julius, le chien épileptique, et de Tante Julia, journaliste volcanique. Quel cirque !

Avec ce premier tome des aventures de Malaussène, on plonge avec bonheur dans un univers baroque. Pennac multiplie les personnages secondaires, les digressions. Ça grouille comme dans une fourmilière. Le rire n'est jamais loin des larmes, le sordide côtoie le sublime. --Bruno Ménard

Revue de presse

Nouvelle édition. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 286 pages
  • Editeur : Gallimard (3 octobre 1997)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070403696
  • ISBN-13: 978-2070403691
  • Dimensions du produit: 1,9 x 10,2 x 17,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (46 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.850 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Daniel Pennac, de son vrai nom Daniel Pennacchioni, est né le 1er décembre 1944 à Casablanca, au Maroc. Il est le quatrième et dernier d'une tribu de garçons. Son père est militaire. La famille le suit dans ses déplacements à l'étranger -Afrique, Asie, Europe- et en France, notamment dans le village de La Colle-sur-Loup, dans les Alpes-Maritimes. Quand il évoque son père, il l'assimile à la lecture : "Pour moi, le plaisir de la lecture est lié au rideau de fumée dont mon père s'entourait pour lire ses livres. Et il n'attendait qu'une chose, c'est qu'on vienne autour de lui, qu'on s'installe et qu'on lise avec lui, et c'est ce que nous faisions." Daniel passe une partie de sa scolarité en internat, ne rentrant chez lui qu'en fin de trimestre. De ses années d'école il raconte : "Moi, j'étais un mauvais élève, persuadé que je n'aurais jamais le bac." Toutefois, grâce à ses années d'internat, il a pris goût à la lecture. On n'y permettait pas aux enfants de lire, comme il l'évoque dans "Comme un roman" : " En sorte que lire était alors un acte subversif. À la découverte du roman s'ajoutait l'excitation de la désobéissance...".Ses études de lettres le mènent à l'enseignement, de 1969 à 1995, en collège puis en lycée, à Soissons et à Paris. Son premier livre, écrit en 1973 après son service militaire, est un pamphlet qui s'attaque aux grands mythes constituant l'essentiel du service national : l'égalité, la virilité, la maturité. Il devient alors Daniel Pennac, changeant son nom pour ne pas porter préjudice à son père.En 1979, Daniel Pennac fait un séjour de deux ans au Brésil, qui sera la source d'un roman publié vingt-trois ans plus tard: "Le Dictateur et le hamac".Dans la Série Noire, il publie en 1985, "Au bonheur des ogres", premier volet de la saga de la tribu des Malaussène (dont on retrouvera le "petit" dans "Kamo. L'idée du siècle").Daniel Pennac continue sa tétralogie avec "La Fée Carabine" puis "La petite marchande de prose" et "Monsieur Malaussène" (il y a ajouté depuis "Aux fruits de la passion"). Il diversifie son public avec une autre tétralogie pour les enfants, mettant en scène des héros proches de l'univers enfantin, préoccupé par l'école et l'amitié : "Kamo, l'agence Babel", "Kamo et moi", "L'évasion de Kamo" et "Kamo, l'idée du siècle". Ces romans sont-ils le fruit de souvenirs personnels? "Kamo, c'est l'école métamorphosée en rêve d'école, ou en école de rêve, au choix."À ces fictions s'ajoutent d'autres types d'ouvrages : un essai sur la lecture, "Comme un roman", deux ouvrages en collaboration avec le photographe Robert Doisneau et "La débauche", une bande dessinée, avec Jacques Tardi.Il a mis fin en 1995 à son métier d'enseignant pour se consacrer entièrement à la littérature. Toutefois, il continue d'avoir un contact avec les élèves en se rendant régulièrement dans les classes.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Médias liés

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 20 novembre 2000
Format: Poche
Daniel Pennac a trouvé la recette et on est tous conquis par sa simplicité et ce délire littéraire. L'horreur devient drôle, Malaussène est admirable et pitoyable, Julius est répugnant tout autant qu'attachant, les innombrables membres de cette folle famille semblent irrattrapables. Je me suis plusieurs fois demander comment tout cela allait s'arrêter tout en sachant que je me laisserai prendre à lire les suivants. Alors qui pose ces horribles bombes ? Quelle terrible enquête et bien-sûr les Malaussènes ne sont jamais loin !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yves Remords le 3 février 2006
Format: Poche
Je n'oublierai jamais ce jour de 2004 ou une amie m'a dit "Il y a un bouqin qu'il faudrait que tu lises".
Des les premières pages on est pris dans la vie de Malaussene, bouc emissaire dans un grand magasin frère de famille, sorte de saint des temps modernes... Et pourtant le voila accusé de meurtre, pourquoi lui???? Simplement parce qu'il a l'extraordinaire faculté d'etre toujours ou il ne faut pas au mauvais moment!
Ce qui frappe d'entrée de jeu c'est la qualité de l'écriture, Daniel Pennac sait comment accrocher le lecteur, et l'on est bien des fois surpris par le décalage entre le côté très plaisant e l'écriture et par l'histoire finalement assez glauque! Pennac aime Dostoievski( au moins autant que moi) et ça se voit, Benjamin est un sorte d'idiot des temps modernes. Premier roman d'une longue série on y découvre avc plaisir tout la tribu Malaussene, l'insupportable mais attanchant Jeremy, la belle Julia (ah Julia...), l'anguleuse Thérèse, le Napoléonesque Divisionnaire Coudrier...
Lisez le vous ne le regretterez pas!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Estelle le 26 juillet 2001
Format: Poche
Ce Bonheur des Ogres n'est, selon moi, pas le meilleur de la série. J'ai eu un peu de mal à cerner tous les personnages. Cela ne m'a cependant pas empêché de lire le 2ème puis le 3ème... J'en suis aujourd'hui à lire le 4ème, Monsieur Mallaussène, qui m'accapare matin, midi et soir !! Je suis accro !! Moralité, si comme moi vous n'avez que moyennement apprécié ce tome, passez vite à la suite, ça devient génial !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par N Nouvel le 6 juin 2010
Format: Poche
Peu importe les intrigues joyeusement invraisemblables, les romans de Pennac valent surtout pour leur galerie de personnages terriblement attachants et un humour qui vous fait éclater de rire à chaque page. Je ne me promène plus à Belleville sans le secret espoir de rencontrer un jour, au détour d'un chemin, Benjamin en compagnie de Julius le chien...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thomas le 8 avril 2002
Format: Poche
Ce livre est un roman policier. L'histoire tourne autour d'un personnage (Malaussene) , à qui il arrive toutes sortes de malheurs. Au cours de l'action il va tenter de se débarrasser de tous ses problèmes, dont une grave accusation de meurtre qui pèse sur lui .
Mais c'est surtout une histoire remarquablement racontée par l'auteur, qui va -par métaphores et périphrases, tout cela mêlé d'une culture générale impressionnante- transformer un fait d 'apparence banal en un roman original, où l'humour est omniprésent . Même les descriptions, souvent ennuyeuses chez les autres auteurs , se révèlent ici , de par les nombreux jeux de mots , intéressantes et agréables à lire.
Un roman et un auteur à découvrir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 octobre 2012
Format: Poche
Daniel Pennac, né Daniel Pennacchioni en 1944 à Casablanca au Maroc, est un écrivain français. Il a reçu le prix Renaudot en 2007 pour son essai Chagrin d'école. Après une maîtrise en lettres à Nice, il entre dans l'enseignement. Il commence à écrire pour les enfants et finit par proposer Au Bonheur des Ogres à la Série noire en 1985.
C'est par ce roman que Benjamin Malaussène et ses amis de Belleville font leur entrée dans la littérature, une saga qui s’étalera sur sept bouquins. Et ce Malaussène il en connaît du monde ! D’ailleurs il faut un peu s’accrocher au départ pour comprendre exactement les liens qui unissent les uns avec les autres et le tout à Ben le héros récurent de Daniel Pennac, car le roman est assez foutraque tant dans l’écriture, que dans les rapports entre les acteurs et même le traitement du sujet n’est pas banal. Si vous entrez dans ce livre, ne regardez pas derrière vous, oubliez tout, laissez-vous emporter par l’humour un peu destroy de l’auteur pour profiter pleinement de votre lecture.
Ben (Benjamin Malaussène) s’occupe de ses jeunes frères et sœurs quand sa mère se barre avec un nouvel amant et qu’il n’est pas pris par son job, plutôt original, de « bouc émissaire » dans un grand magasin (entre Bhv et Galeries Lafayette) consistant à encaisser les engueulades des clients mécontents !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?