Commencez à lire Aucun de nous ne reviendra: Auschwitz et après, I sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Aucun de nous ne reviendra: Auschwitz et après, I
 
Agrandissez cette image
 

Aucun de nous ne reviendra: Auschwitz et après, I [Format Kindle]

Charlotte Delbo
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 9,65
Prix Kindle : EUR 6,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 2,66 (28%)
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,99  
Broché EUR 9,65  
Broché --  
Chaque jour, un ebook avec au moins 60% de réduction
Découvrez l'Offre Éclair Kindle et inscrivez-vous à la Newsletter Offre Éclair Kindle pour ne rater aucun ebook à prix exceptionnel. Abonnez-vous dès maintenant
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Charlotte Delbo était une des 230 femmes qui, dans Le Convoi du 24 janvier, partirent en 1943 de Compiègne pour Auschwitz.
Aucun de nous ne reviendra est, plus qu'un récit, une suite de moments restitués. Ils se détachent sur le fond d'une réalité impossible à imaginer pour ceux qui ne l'ont pas vécue. Charlotte Delbo évoque les souffrances subies et parvient à les porter à un degré d'intensité au-delà duquel il ne reste que l'inconscience ou la mort. Elle n'a pas voulu raconter son histoire, non plus que celle de ses compagnes ; à peine parfois des prénoms. Car il n'est plus de place en ces lieux pour l'individu.

« Une voix qui chuchote, déchirante. Un chuchotement à fleur de vie et d'horreur. Cette voix une fois entendue vous obsède, ne vous quitte plus. Je ne connais pas d'œuvre comparable à celle de Charlotte Delbo, sinon Guernica, sinon le film Nuit et brouillard, même pudeur, même déchirure, même atroce tendresse, chez cette femme, chez Alain Resnais. Cette douloureuse et bouleversante incantation est de ces livres rares qui laissent soudain le lecteur en pays étranger à lui-même. » (François Bott, L'Express).

Auschwitz et après, aux Éditions de Minuit : I. Aucun de nous ne reviendra (1970), II. Une connaissance inutile (1970), III. Mesure de nos jours (1971).

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 394 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 182 pages
  • Editeur : Minuit; Édition : Minuit (7 février 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BBDV6US
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°24.123 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une œuvre immortelle 10 mai 2013
Format:Broché
C'est évidemment un témoignage poignant, mais pas seulement. C'est avant tout une œuvre. Une œuvre qui résiste au temps et demeure immobile dans sa dignité. Charlotte Delbo a le mérite de rappeler, dans le convoi du 24 janvier, le parcours de ces femmes du convoi des 31000, échoué on ne sait pourquoi à Auschwitz. 230 c'est un chiffre, dans son atroce nudité. Mais lorsque que l'on lit la notule de chacune des déportées, le visage de ces femmes nous devient familier, presque connu. Une œuvre à l'égale de celle de Primo Levi.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ouvrage indispensable pour la mémoire 8 juin 2013
Format:Broché|Achat vérifié
Des mots justes, sur des conditions inhumaines,des pages d'une qualité littéraire
éblouissante et générant une grande émotion.
on regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 À recommander ++++ 29 mai 2013
Par Cajo
Format:Broché|Achat vérifié
Témoignage bouleversant dans le fond et la forme. Quelle force dans l écriture sans jamais de misérabilisme ni de voyeurisme mais une grande pudeur. Ce devrait devenir une référence!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Paradoxal 7 mai 2013
Format:Broché|Achat vérifié
Ce n'est pas un roman, ce n'est pas un témoignage chronologique, c'est une série de souvenirs, des fils de pensées, des instantanés, presque des poèmes quelques fois, écrits dans une langue simple et têtue qui répètent les mots et soulignent les horreurs. Aussi paradoxal que cela puisse sembler, Delbo partage l'indicible, le monstrueux, l'absolu inhumanité d'une façon douce. C'est un très, très beau livre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Barbelés des mots 18 avril 2014
Par M. Marconnet Thibault TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Broché|Achat vérifié
Charlotte Delbo (1913-1985) fut l'assistante de Louis Jouvet avant-guerre. Résistante avec son mari durant l'Occupation, ils furent arrêtés tous deux. Lui fusillé, elle déportée pour Auschwitz-Birkenau. Comment dire cela ? par quelle langue noire faire l’énoncé d’une telle atrocité ? Comme si c'était aussi simple, comme si ce fait était égal aux autres – alors que rien jamais ne pourra justifier de telles horreurs.
Vers la fin de la guerre, elle fut changée de camp. Sa nouvelle destination, à peine moins sinistre que la précédente : Ravensbrück.

À la libération du camp, elle reprendra son activité théâtrale aux côtés de Louis Jouvet. Des 230 femmes parties avec elle dans le convoi de Compiègne pour Auschwitz, seules 49 d’entre elles reviendront ; seules ces quelques femmes auront pu passer – mais à quel prix ! –, entre les griffes du massacre sans nom. Et pour quel retour ? Pour quelle vie ? Y a-t-il seulement une vie possible après ce là-bas, après cet enfer terrestre ?
Ce n'est qu'au tout début des années 70 que Charlotte Delbo décidera de faire publier son amère trilogie déchirante : Auschwitz et après.

D’un tel témoignage on ne ressort pas. Car lire de tout son être, c’est entrer nu dans la chair vivante du silence. Mais ici, dans la plaie de cet ouvrage, le silence est un squelette décharné qui claque au vent : drapeau de chair déchirée. On entre dans ce livre comme dans la peau morte d’un serpent – avec pour seul habit, la squame rayée des déportées.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A faire lire à toute la jeunesse ! 4 août 2013
Par Ray
Format:Broché|Achat vérifié
Pour moi, Charlotte DELBO est la "Primo Levi" française : ce récit est sans fioritures, il est vrai tout simplement, une grande claque pour les négationnistes !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un véritable choc ! 28 mars 2013
Par gohierf
Format:Broché|Achat vérifié
La poésie a encore beaucoup de choses à nous dire ! Charlotte Delbo nous le prouve et nous assène une vérité historique à coups d'émotion indélébile.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Magistral 27 août 2014
Par Coucou
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Selon moi, Charlotte a produit là un chef d'oeuvre bien plus bouleversant et d'une qualité littéraire supérieure à l'incontournable témoignage de Primo Levi.J'ose penser que ce n'est pas le sexisme qui l'a privée d'une reconnaissance amplement méritée de son vivant.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique