undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

2,0 sur 5 étoiles2
2,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Broché|Modifier
Prix:15,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 juin 2006
► Résumé: L'Afrique est une fédération, LA puissance mondiale, avec les universités, les ellites, les banques, tout. L'Afrique c'est l'El Dorado pour les refugiés caucasiens de l'Euramérique pauvre et ensanglantée. Ils tentent par tous les moyens arriver aux États-Unis d'Afrique, présidés par Nelson Mandela.

C'est aussi l'histoire de Maya, jeune Blonde de parents normands, adoptée par des médecins africains en mission humanitaire en France. C'est le parcours initiatique de Maya qui revient sur ses pas, rencontrer la misère de la France, les bidonvilles de Paris, de rencontrer sa mère première en Normandie, pour connaître enfin son histoire, elle qui s'en est aperçu tard qu'elle n'était pas comme les autres...

► Ma lecture: L'idée de départ était géniale. L'inversion des rôles pour créer une fable, une utopie. Comment ça serait si...?

Pourtant les traits ont été "extrémisés" (si ce mot n'existe pas, ça existe maintenant!). Les Africains de la Fédération sont trop puissants et les Euraméricains sont très pauvres. A peine s'ils ne sont pas dans des siècles différents! On se croirait en Europe du XIXème siècle et en Afrique de la fin du XXI.

Il n'a que 233 pages, et pourtant il est loooooooooooooooooooooong, confus... Le narrateur est une sorte de subconscient de Maya, lui parle tout le long "mais tu sais, Maya...".

Une autre chose qui bloque: soit on est calé en culture générale africaine, soit on est tout aussi perdu. Il peut y avoir des noms inventés/adaptés, mais il y a de grands de ce monde, Mandela, Desmond Tutu, Mongo Béti, Senghor, etc. Mais pour les autres, moi qui ait une légère culture africaine, la culture africaine francophone me dépasse! :|

Mais j'ai beaucoup aimé les adaptations. Ikéa devient Nka, Häagen Dazs devient Hadji Das, McDo devient McDiop, Mathusalém devient Mathusouleyman et ainsi de suite.

C'était une idée originale, mais...
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2006
Apres avoir vu l'ecrivain a la tele, j'etais impatiente de lire ce livre dont l'idee de base semblait vraiment interessante. Quelle deception! ce n'est pas bien ecrit, pas credible, completement formulaique... il s'agit simplement du negatif du monde qu'on connait.. sans originalite, la recette est studieusement appliquee a toutes les facettes du monde cree.. certains noms sont droles, mais le recto verso est parfois pousse trop loin.. jusqu'au poeme de Senghor: Femme nue, femme noire.. qui devient Femme blanche...

On ne s'attache pas aux personnages, pas vraiment developpes..

Bref, j'ai arrete a mi-chemi, trop ennuyee... lu le reste en diagonal, ca ne sembait pas s'ameliorer.... Dommage, l'idee etait bonne!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
18,50 €
5,10 €
5,10 €