• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Aux Etats-Unis d'Afrique a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Condition très bonne pour un livre d'occasion. Usure minime. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Aux Etats-Unis d'Afrique Poche – 30 avril 2008


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,70
EUR 7,50 EUR 2,79

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Aux Etats-Unis d'Afrique + Mémoires de porc-épic
Prix pour les deux : EUR 14,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans ce monde qui aurait pu être le nôtre, le continent africain est un pays de cocagne organisé en une florissante fédération d'Etats, un modèle inaccessible pour le reste du globe ravagé par les maladies, la famine, les guerres et l'enténèbrement des consciences. Des millions d'émigrants venus d'Euramérique risquent leur vie pour gagner cet Eldorado qui entoure de prévenance intellectuels, scientifiques, hommes d'affaires, artistes... mais ne peut accueillir toute la misère de la Terre. Née en Normandie, la blanche Maya a grandi à Asmara, capitale fédérale de l'Erythrée, dans la chaleureuse affection de Docteur Papa, le médecin humanitaire qui l'a adoptée. Ce roman raconte son histoire faite de bonheur, d'inquiétude, d'amour, d'art, de deuil... et d'un retour aux sources oubliées. Entre récit de politique-fiction, parabole malicieuse et conte voltairien, Aux Etats-Unis d'Afrique dénonce les injustices et les préjugés de notre monde tristement réel. Dans un style poétique au lyrisme exubérant, mêlant humour et gravité, Abdourahman A. Waberi récuse la notion de fatalité en illustrant la réversibilité de l'histoire.

Biographie de l'auteur

Né en 1965 à Djibouti, Abdourahman A. Waberi est l'auteur d'une ouvre saluée par la critique, récompensée par de nombreux prix et traduite en plusieurs langues. Il a notamment publié Le Pays sans ombre (Le Serpent à plumes, 1994), Cahier nomade (Le Serpent à plumes, 1996), Balbala (Le Serpent à plumes, 2000) et Transit (Gallimard, 2003).


Détails sur le produit

  • Poche: 187 pages
  • Editeur : Actes Sud (30 avril 2008)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 274277517X
  • ISBN-13: 978-2742775170
  • Dimensions du produit: 18 x 1 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.807 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jo Ann le 8 juin 2006
Format: Broché
► Résumé: L'Afrique est une fédération, LA puissance mondiale, avec les universités, les ellites, les banques, tout. L'Afrique c'est l'El Dorado pour les refugiés caucasiens de l'Euramérique pauvre et ensanglantée. Ils tentent par tous les moyens arriver aux États-Unis d'Afrique, présidés par Nelson Mandela.

C'est aussi l'histoire de Maya, jeune Blonde de parents normands, adoptée par des médecins africains en mission humanitaire en France. C'est le parcours initiatique de Maya qui revient sur ses pas, rencontrer la misère de la France, les bidonvilles de Paris, de rencontrer sa mère première en Normandie, pour connaître enfin son histoire, elle qui s'en est aperçu tard qu'elle n'était pas comme les autres...

► Ma lecture: L'idée de départ était géniale. L'inversion des rôles pour créer une fable, une utopie. Comment ça serait si...?

Pourtant les traits ont été "extrémisés" (si ce mot n'existe pas, ça existe maintenant!). Les Africains de la Fédération sont trop puissants et les Euraméricains sont très pauvres. A peine s'ils ne sont pas dans des siècles différents! On se croirait en Europe du XIXème siècle et en Afrique de la fin du XXI.

Il n'a que 233 pages, et pourtant il est loooooooooooooooooooooong, confus... Le narrateur est une sorte de subconscient de Maya, lui parle tout le long "mais tu sais, Maya...".

Une autre chose qui bloque: soit on est calé en culture générale africaine, soit on est tout aussi perdu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kahena le 15 septembre 2006
Format: Broché
Apres avoir vu l'ecrivain a la tele, j'etais impatiente de lire ce livre dont l'idee de base semblait vraiment interessante. Quelle deception! ce n'est pas bien ecrit, pas credible, completement formulaique... il s'agit simplement du negatif du monde qu'on connait.. sans originalite, la recette est studieusement appliquee a toutes les facettes du monde cree.. certains noms sont droles, mais le recto verso est parfois pousse trop loin.. jusqu'au poeme de Senghor: Femme nue, femme noire.. qui devient Femme blanche...

On ne s'attache pas aux personnages, pas vraiment developpes..

Bref, j'ai arrete a mi-chemi, trop ennuyee... lu le reste en diagonal, ca ne sembait pas s'ameliorer.... Dommage, l'idee etait bonne!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?