Avril Lavigne

Top albums (Voir les 50)


Voir les 50 albums de Avril Lavigne

Avril Lavigne : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 390
Titre Album  

Image de Avril Lavigne
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Née le 27 septembre 1984 à Napanee (Ontario) dans une famille d'origine québécoise, la pimpante jeune canadienne se fait rapidement remarquer par son talent vocal et chante, toute enfant, dans des chorales à l'église. Elle apprend la guitare et montre rapidement de vraies dispositions d'interprète. À 14 ans, elle décroche sa première chance d'approcher la musique sur un plan véritablement professionnel ; la petite (1m57) Avril gagne un concours pour accompagner la chanteuse Shania Twain durant sa tournée au Canada et faire quelques apparitions sur scène pour chanter en duo avec elle.

... Lire la suite

Née le 27 septembre 1984 à Napanee (Ontario) dans une famille d'origine québécoise, la pimpante jeune canadienne se fait rapidement remarquer par son talent vocal et chante, toute enfant, dans des chorales à l'église. Elle apprend la guitare et montre rapidement de vraies dispositions d'interprète. À 14 ans, elle décroche sa première chance d'approcher la musique sur un plan véritablement professionnel ; la petite (1m57) Avril gagne un concours pour accompagner la chanteuse Shania Twain durant sa tournée au Canada et faire quelques apparitions sur scène pour chanter en duo avec elle.

Enhardie par cette expérience, Avril se produit dans quelques établissements, comme de petites scènes dans des librairies. Elle est découverte par un manager qui lui décroche quelques cachets sur des planches un peu plus dignes d'elle ; puis elle est remarquée par un chanteur de folk, Steve Medd, qui lui fait interpréter quelques morceaux sur son album. A 16 ans, Avril Lavigne est prise sous contrat par le label américain Arista Records, qui lui fait enregistrer un premier album, Let Go. La chanteuse participe à l'écriture de la plupart des chansons, bien que le vrai rôle créatif d'une interprète encore très jeune semble avoir été quelque peu exagéré par le marketing. Lancé à l'été 2002, l'album est un succès immédiat en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Japon : au Canada, les ventes de disques se chiffreront à plus d'un million en moins d'un an. En Grande-Bretagne, elle est la plus jeune artiste solo à avoir jamais atteint la place de n°1 du Hit-parade. Avec les années, les ventes de Let Go à travers le monde atteignent l'appréciable chiffre de 18 millions d'albums.

Sincérité ? Ou Marketing ?

Le style musical énergique et le joli minois d'Avril Lavigne conquièrent le public ; elle se voit rapidement affublée du surnom d' « Anti-Britney Spears », son caractère et son répertoire paraissant aux antipodes de l'image saine alors véhiculée par la reine de la pop. Une telle comparaison peut faire sourire avec le recul, face aux déboires personnels de Britney Spears et de la rébellion plutôt inoffensive d'Avril Lavigne, mais elle résume bien la fulgurance avec laquelle la jeune canadienne s'impose dans le paysage musical ; en pleine mode des lolitas, elle se démarque en occupant le créneau de la jeune emmerdeuse de charme. Artistiquement, Avril se réclame d'Alanis Morissette et se définit comme à mi-chemin entre le pop et le punk-rock, tandis que la critique préfère lui accoler les qualificatifs de « post-grunge » et de « pop-rock alternatif » ; c'est en effet davantage à une version saine et adolescente du garage-rock des années Nirvana que ressemble la musique d'Avril Lavigne, davantage qu'au répertoire des Sex Pistols, qu'il lui est arrivé de citer en exemple.

Certains défenseurs intégristes du punk à papa ne se privent pas de crier à l'imposture, arguant que cette inspiration relève du pur plan marketing, une rumeur affirmant même qu'Avril Lavigne ne sait même pas qui est Johnny Rotten. Avril, qui ne se définit pas personnellement comme punk, n'en a que faire, tant le succès de son personnage d'adolescente boudeuse et rockeuse est assuré. Quatre singles sont tirés de l'album, « Complicated » et « Sk8er Boi » s'imposant immédiatement comme des standards de la chanteuse. 

La nouvelle idole des ados

En 2004, Under My Skin, le deuxième album de la mini-rockeuse énervée, débute d'emblée à la première place du hit-parade aux Etats-Unis et dans de nombreux pays. Avril Lavigne s'est cette fois davantage impliquées dans la création de cet album, co-écrit avec la chanteuse-compositrice Chantal Kreviazuk ; c'est du moins la version officielle, car Chantal Kreviazuk tiendra plus tard des propos quelque peu aigres sur la véritable implication de sa jeune collègue, ainsi que sur sa tendance à piquer les idées d'autrui, avant de se rétracter devant la polémique. Le succès de l'album se prolonge dans la carrière des singles « Don't Tell Me » et « My Happy Ending », le premier fonctionnant particulièrement bien aux Amériques. Dans le même temps, Avril Lavigne allie la presse du coeur à l'actualité du rock en fréquentant Deryck Whibley, guitariste et chanteur du groupe Sum 41, qu'elle épouse en 2006.

Accompagné d'une tournée aux Etats-Unis et au Canada, Under My Skin vaut à son interprète d'être primée aux World Music Awards, en qualité de meilleure interprète Pop-Rock. Une récompense aux Nickelodeon Kids' Choice Awards la consacre comme interprète favorite des jeunes spectateurs.

Idole des ados et post-ados, Avril fait l'objet de l'attention de nombreux fan-clubs et a même l'honneur d'apparaître dans une bande dessinée destinée au jeune public, Avril Lavigne's Make 5 Wishes (2007). Avril Lavigne se produit sur scène durant toute l'année 2005, cimentant son lien avec le public et creusant le sillon de ses succès discographiques. Au printemps 2007 sort son le troisième album, The Best Damn Thing. Enorme succès (il atteint à nouveau d'emblée la première place des classements de ventes aux Etats-Unis), l'album contient également un single particulièrement apprécié, « Girlfriend », où Avril Lavigne joue de son image de bad girl en la tournant un peu en dérision. Elle enregistre par ailleurs une version en duo de cette chanson avec la jeune rappeuse Li'l Mama. L'album fait l'objet de quelque controverse, le groupe pop The Rubinoos accusant Avril Lavigne de plagiat pour « Girlfriend », et Chantal Kreviazuk, à l'occasion de l'interview citée plus haut, de lui avoir volé la chanson « Contagious ».

Quatre ans après The Best Damn Thing, Avril Lavigne effectue son retour au premier plan grâce à l'album Goodbye Lullaby, arrivé dans les bacs en mars 2011 après le single « What the Hell » en guise de teaser. Ce quatrième opus reporté à plusieurs reprises comporte les participations de Butch Walker, Max Martin et de son ex-mari Deryck Whibley. Malgré le succès initial de « What the Hell », Goodbye Lullaby voit les ventes d'Avril Lavigne plonger ainsi que ses classements dans les différents charts. Avril Lavigne se console grâce à sa rencontre avec Chad Kroeger de Nickelback en juillet 2012. Les deux rockers canadiens unissent leurs destins en France le 1er juillet 2013 jour de la fête nationale de leur pays.

Chad Kroeger aide Avril Lavigne à concevoir son cinquième album en participant à la production et en y partageant un duo. Avril Lavigne où Marilyn Manson fait également une apparition est livré début novembre 2013.

  Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis

Née le 27 septembre 1984 à Napanee (Ontario) dans une famille d'origine québécoise, la pimpante jeune canadienne se fait rapidement remarquer par son talent vocal et chante, toute enfant, dans des chorales à l'église. Elle apprend la guitare et montre rapidement de vraies dispositions d'interprète. À 14 ans, elle décroche sa première chance d'approcher la musique sur un plan véritablement professionnel ; la petite (1m57) Avril gagne un concours pour accompagner la chanteuse Shania Twain durant sa tournée au Canada et faire quelques apparitions sur scène pour chanter en duo avec elle.

Enhardie par cette expérience, Avril se produit dans quelques établissements, comme de petites scènes dans des librairies. Elle est découverte par un manager qui lui décroche quelques cachets sur des planches un peu plus dignes d'elle ; puis elle est remarquée par un chanteur de folk, Steve Medd, qui lui fait interpréter quelques morceaux sur son album. A 16 ans, Avril Lavigne est prise sous contrat par le label américain Arista Records, qui lui fait enregistrer un premier album, Let Go. La chanteuse participe à l'écriture de la plupart des chansons, bien que le vrai rôle créatif d'une interprète encore très jeune semble avoir été quelque peu exagéré par le marketing. Lancé à l'été 2002, l'album est un succès immédiat en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Japon : au Canada, les ventes de disques se chiffreront à plus d'un million en moins d'un an. En Grande-Bretagne, elle est la plus jeune artiste solo à avoir jamais atteint la place de n°1 du Hit-parade. Avec les années, les ventes de Let Go à travers le monde atteignent l'appréciable chiffre de 18 millions d'albums.

Sincérité ? Ou Marketing ?

Le style musical énergique et le joli minois d'Avril Lavigne conquièrent le public ; elle se voit rapidement affublée du surnom d' « Anti-Britney Spears », son caractère et son répertoire paraissant aux antipodes de l'image saine alors véhiculée par la reine de la pop. Une telle comparaison peut faire sourire avec le recul, face aux déboires personnels de Britney Spears et de la rébellion plutôt inoffensive d'Avril Lavigne, mais elle résume bien la fulgurance avec laquelle la jeune canadienne s'impose dans le paysage musical ; en pleine mode des lolitas, elle se démarque en occupant le créneau de la jeune emmerdeuse de charme. Artistiquement, Avril se réclame d'Alanis Morissette et se définit comme à mi-chemin entre le pop et le punk-rock, tandis que la critique préfère lui accoler les qualificatifs de « post-grunge » et de « pop-rock alternatif » ; c'est en effet davantage à une version saine et adolescente du garage-rock des années Nirvana que ressemble la musique d'Avril Lavigne, davantage qu'au répertoire des Sex Pistols, qu'il lui est arrivé de citer en exemple.

Certains défenseurs intégristes du punk à papa ne se privent pas de crier à l'imposture, arguant que cette inspiration relève du pur plan marketing, une rumeur affirmant même qu'Avril Lavigne ne sait même pas qui est Johnny Rotten. Avril, qui ne se définit pas personnellement comme punk, n'en a que faire, tant le succès de son personnage d'adolescente boudeuse et rockeuse est assuré. Quatre singles sont tirés de l'album, « Complicated » et « Sk8er Boi » s'imposant immédiatement comme des standards de la chanteuse. 

La nouvelle idole des ados

En 2004, Under My Skin, le deuxième album de la mini-rockeuse énervée, débute d'emblée à la première place du hit-parade aux Etats-Unis et dans de nombreux pays. Avril Lavigne s'est cette fois davantage impliquées dans la création de cet album, co-écrit avec la chanteuse-compositrice Chantal Kreviazuk ; c'est du moins la version officielle, car Chantal Kreviazuk tiendra plus tard des propos quelque peu aigres sur la véritable implication de sa jeune collègue, ainsi que sur sa tendance à piquer les idées d'autrui, avant de se rétracter devant la polémique. Le succès de l'album se prolonge dans la carrière des singles « Don't Tell Me » et « My Happy Ending », le premier fonctionnant particulièrement bien aux Amériques. Dans le même temps, Avril Lavigne allie la presse du coeur à l'actualité du rock en fréquentant Deryck Whibley, guitariste et chanteur du groupe Sum 41, qu'elle épouse en 2006.

Accompagné d'une tournée aux Etats-Unis et au Canada, Under My Skin vaut à son interprète d'être primée aux World Music Awards, en qualité de meilleure interprète Pop-Rock. Une récompense aux Nickelodeon Kids' Choice Awards la consacre comme interprète favorite des jeunes spectateurs.

Idole des ados et post-ados, Avril fait l'objet de l'attention de nombreux fan-clubs et a même l'honneur d'apparaître dans une bande dessinée destinée au jeune public, Avril Lavigne's Make 5 Wishes (2007). Avril Lavigne se produit sur scène durant toute l'année 2005, cimentant son lien avec le public et creusant le sillon de ses succès discographiques. Au printemps 2007 sort son le troisième album, The Best Damn Thing. Enorme succès (il atteint à nouveau d'emblée la première place des classements de ventes aux Etats-Unis), l'album contient également un single particulièrement apprécié, « Girlfriend », où Avril Lavigne joue de son image de bad girl en la tournant un peu en dérision. Elle enregistre par ailleurs une version en duo de cette chanson avec la jeune rappeuse Li'l Mama. L'album fait l'objet de quelque controverse, le groupe pop The Rubinoos accusant Avril Lavigne de plagiat pour « Girlfriend », et Chantal Kreviazuk, à l'occasion de l'interview citée plus haut, de lui avoir volé la chanson « Contagious ».

Quatre ans après The Best Damn Thing, Avril Lavigne effectue son retour au premier plan grâce à l'album Goodbye Lullaby, arrivé dans les bacs en mars 2011 après le single « What the Hell » en guise de teaser. Ce quatrième opus reporté à plusieurs reprises comporte les participations de Butch Walker, Max Martin et de son ex-mari Deryck Whibley. Malgré le succès initial de « What the Hell », Goodbye Lullaby voit les ventes d'Avril Lavigne plonger ainsi que ses classements dans les différents charts. Avril Lavigne se console grâce à sa rencontre avec Chad Kroeger de Nickelback en juillet 2012. Les deux rockers canadiens unissent leurs destins en France le 1er juillet 2013 jour de la fête nationale de leur pays.

Chad Kroeger aide Avril Lavigne à concevoir son cinquième album en participant à la production et en y partageant un duo. Avril Lavigne où Marilyn Manson fait également une apparition est livré début novembre 2013.

  Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis

Née le 27 septembre 1984 à Napanee (Ontario) dans une famille d'origine québécoise, la pimpante jeune canadienne se fait rapidement remarquer par son talent vocal et chante, toute enfant, dans des chorales à l'église. Elle apprend la guitare et montre rapidement de vraies dispositions d'interprète. À 14 ans, elle décroche sa première chance d'approcher la musique sur un plan véritablement professionnel ; la petite (1m57) Avril gagne un concours pour accompagner la chanteuse Shania Twain durant sa tournée au Canada et faire quelques apparitions sur scène pour chanter en duo avec elle.

Enhardie par cette expérience, Avril se produit dans quelques établissements, comme de petites scènes dans des librairies. Elle est découverte par un manager qui lui décroche quelques cachets sur des planches un peu plus dignes d'elle ; puis elle est remarquée par un chanteur de folk, Steve Medd, qui lui fait interpréter quelques morceaux sur son album. A 16 ans, Avril Lavigne est prise sous contrat par le label américain Arista Records, qui lui fait enregistrer un premier album, Let Go. La chanteuse participe à l'écriture de la plupart des chansons, bien que le vrai rôle créatif d'une interprète encore très jeune semble avoir été quelque peu exagéré par le marketing. Lancé à l'été 2002, l'album est un succès immédiat en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Japon : au Canada, les ventes de disques se chiffreront à plus d'un million en moins d'un an. En Grande-Bretagne, elle est la plus jeune artiste solo à avoir jamais atteint la place de n°1 du Hit-parade. Avec les années, les ventes de Let Go à travers le monde atteignent l'appréciable chiffre de 18 millions d'albums.

Sincérité ? Ou Marketing ?

Le style musical énergique et le joli minois d'Avril Lavigne conquièrent le public ; elle se voit rapidement affublée du surnom d' « Anti-Britney Spears », son caractère et son répertoire paraissant aux antipodes de l'image saine alors véhiculée par la reine de la pop. Une telle comparaison peut faire sourire avec le recul, face aux déboires personnels de Britney Spears et de la rébellion plutôt inoffensive d'Avril Lavigne, mais elle résume bien la fulgurance avec laquelle la jeune canadienne s'impose dans le paysage musical ; en pleine mode des lolitas, elle se démarque en occupant le créneau de la jeune emmerdeuse de charme. Artistiquement, Avril se réclame d'Alanis Morissette et se définit comme à mi-chemin entre le pop et le punk-rock, tandis que la critique préfère lui accoler les qualificatifs de « post-grunge » et de « pop-rock alternatif » ; c'est en effet davantage à une version saine et adolescente du garage-rock des années Nirvana que ressemble la musique d'Avril Lavigne, davantage qu'au répertoire des Sex Pistols, qu'il lui est arrivé de citer en exemple.

Certains défenseurs intégristes du punk à papa ne se privent pas de crier à l'imposture, arguant que cette inspiration relève du pur plan marketing, une rumeur affirmant même qu'Avril Lavigne ne sait même pas qui est Johnny Rotten. Avril, qui ne se définit pas personnellement comme punk, n'en a que faire, tant le succès de son personnage d'adolescente boudeuse et rockeuse est assuré. Quatre singles sont tirés de l'album, « Complicated » et « Sk8er Boi » s'imposant immédiatement comme des standards de la chanteuse. 

La nouvelle idole des ados

En 2004, Under My Skin, le deuxième album de la mini-rockeuse énervée, débute d'emblée à la première place du hit-parade aux Etats-Unis et dans de nombreux pays. Avril Lavigne s'est cette fois davantage impliquées dans la création de cet album, co-écrit avec la chanteuse-compositrice Chantal Kreviazuk ; c'est du moins la version officielle, car Chantal Kreviazuk tiendra plus tard des propos quelque peu aigres sur la véritable implication de sa jeune collègue, ainsi que sur sa tendance à piquer les idées d'autrui, avant de se rétracter devant la polémique. Le succès de l'album se prolonge dans la carrière des singles « Don't Tell Me » et « My Happy Ending », le premier fonctionnant particulièrement bien aux Amériques. Dans le même temps, Avril Lavigne allie la presse du coeur à l'actualité du rock en fréquentant Deryck Whibley, guitariste et chanteur du groupe Sum 41, qu'elle épouse en 2006.

Accompagné d'une tournée aux Etats-Unis et au Canada, Under My Skin vaut à son interprète d'être primée aux World Music Awards, en qualité de meilleure interprète Pop-Rock. Une récompense aux Nickelodeon Kids' Choice Awards la consacre comme interprète favorite des jeunes spectateurs.

Idole des ados et post-ados, Avril fait l'objet de l'attention de nombreux fan-clubs et a même l'honneur d'apparaître dans une bande dessinée destinée au jeune public, Avril Lavigne's Make 5 Wishes (2007). Avril Lavigne se produit sur scène durant toute l'année 2005, cimentant son lien avec le public et creusant le sillon de ses succès discographiques. Au printemps 2007 sort son le troisième album, The Best Damn Thing. Enorme succès (il atteint à nouveau d'emblée la première place des classements de ventes aux Etats-Unis), l'album contient également un single particulièrement apprécié, « Girlfriend », où Avril Lavigne joue de son image de bad girl en la tournant un peu en dérision. Elle enregistre par ailleurs une version en duo de cette chanson avec la jeune rappeuse Li'l Mama. L'album fait l'objet de quelque controverse, le groupe pop The Rubinoos accusant Avril Lavigne de plagiat pour « Girlfriend », et Chantal Kreviazuk, à l'occasion de l'interview citée plus haut, de lui avoir volé la chanson « Contagious ».

Quatre ans après The Best Damn Thing, Avril Lavigne effectue son retour au premier plan grâce à l'album Goodbye Lullaby, arrivé dans les bacs en mars 2011 après le single « What the Hell » en guise de teaser. Ce quatrième opus reporté à plusieurs reprises comporte les participations de Butch Walker, Max Martin et de son ex-mari Deryck Whibley. Malgré le succès initial de « What the Hell », Goodbye Lullaby voit les ventes d'Avril Lavigne plonger ainsi que ses classements dans les différents charts. Avril Lavigne se console grâce à sa rencontre avec Chad Kroeger de Nickelback en juillet 2012. Les deux rockers canadiens unissent leurs destins en France le 1er juillet 2013 jour de la fête nationale de leur pays.

Chad Kroeger aide Avril Lavigne à concevoir son cinquième album en participant à la production et en y partageant un duo. Avril Lavigne où Marilyn Manson fait également une apparition est livré début novembre 2013.

  Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page