Ayo

Les clients ont également acheté des articles de

Asa

Top albums


CD: €10.00
CD: €13.99
CD: €6.99  |  MP3: €9.69
CD: €7.00  |  MP3: €11.09
CD: €11.99  |  MP3: €9.99
CD: €6.91  |  MP3: €9.99
CD: €28.95  |  MP3: €1.29

Ayo : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 157
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Ayo
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Née le 14/09/1980 à Cologne d'un père nigérian, DJ et musicien, et d'une mère gitane roumaine pas très présente, Joy Olasunmibo Ogunmakin baigne dans la musique dès son plus jeune âge à l'écoute des vinyles de Fela Kuti ou « King » Sunny Adé. Celle qui prendra plus tard pour nom de scène Ay?- prénom qui signifie « joie » en dialecte yoruba - découvre le violon à 10 ans puis la guitare à 14 ans, qui ne la quittera plus. Douée pour la musique, elle se voit proposer un contrat par une maison de disque allemande, alors qu'elle est âgée de 21 ans - contrat qu'elle refuse. Pas encore sûre d'elle et ... Lire la suite

Née le 14/09/1980 à Cologne d'un père nigérian, DJ et musicien, et d'une mère gitane roumaine pas très présente, Joy Olasunmibo Ogunmakin baigne dans la musique dès son plus jeune âge à l'écoute des vinyles de Fela Kuti ou « King » Sunny Adé. Celle qui prendra plus tard pour nom de scène Ay?- prénom qui signifie « joie » en dialecte yoruba - découvre le violon à 10 ans puis la guitare à 14 ans, qui ne la quittera plus. Douée pour la musique, elle se voit proposer un contrat par une maison de disque allemande, alors qu'elle est âgée de 21 ans - contrat qu'elle refuse. Pas encore sûre d'elle et de ses choix, elle quitte l'Allemagne en 2001, direction Londres.

Dès lors, Ay0 chante en anglais et vit entre le quartier des Halles à Paris, où elle dit se sentir « comme à la maison », et New York. Elle rencontre le chanteur de reggae allemand Patrice, avec lequel elle a un petit garçon en 2005. En 2006, elle enregistre, en seulement cinq jours, les douze morceaux de Joyful. Ce premier album, rencontre un beau succès et se vend à plus de 150 000 exemplaires en trois mois, notamment grâce à son single « Down On My Knees ». Avec son visage de femme-enfant, Ayo est une chanteuse humble et simple. 

Après des concerts triomphants au Casino de Paris et à l'Olympia en 2006, Ayo fait la tournée des festivals de l'été : Vieilles Charrues, Musilac, Route du Rock. Car c'est véritablement sur scène que le talent d'Ayo explose. Affectionnant les petites salles qui lui permettent de renouer avec l'intimisme présent dans le DVD Live At The Olympia, paru fin 2007, c'est accompagnée de sa guitare qu'elle écume toutes les salles d'Europe ou elle reçoit un accueil chaleureux. Gravity at Last en 2008 confirme l'amour du public français qui lui confie les clés du top album où Gravity at Last est n° 1.

Faisant évoluer habilement le style de Ayo vers des orchestrations pop rock, sans renier son style originel, Billie-Eve est réalisé avec la participation de -M-, Saul Williams et Gail Ann Dorsey bassiste de David Bowie. Sorti en mars 2011, Billie-Eve est le prénom de sa fille née en 2010 et un jeu de mots avec believe (croire en anglais). Malgré sa qualité d'ensemble, Billie-Eve est en retrait des deux premiers albums d'Ayo quand à son succès public. Il ne séjourne que seize petites semaines dans les charts français.

Ce semi échec incite Ayo a diversifier ses sources d'inspiration. Précédé par le single « Fire », Ticket to the World porte bien son nom avec les présences des musiciens Larry Campbell (guitare, mandoline, violon), Ira Coleman (basse), et des artistes Citizen Cope et Youssoupha. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Née le 14/09/1980 à Cologne d'un père nigérian, DJ et musicien, et d'une mère gitane roumaine pas très présente, Joy Olasunmibo Ogunmakin baigne dans la musique dès son plus jeune âge à l'écoute des vinyles de Fela Kuti ou « King » Sunny Adé. Celle qui prendra plus tard pour nom de scène Ay?- prénom qui signifie « joie » en dialecte yoruba - découvre le violon à 10 ans puis la guitare à 14 ans, qui ne la quittera plus. Douée pour la musique, elle se voit proposer un contrat par une maison de disque allemande, alors qu'elle est âgée de 21 ans - contrat qu'elle refuse. Pas encore sûre d'elle et de ses choix, elle quitte l'Allemagne en 2001, direction Londres.

Dès lors, Ay0 chante en anglais et vit entre le quartier des Halles à Paris, où elle dit se sentir « comme à la maison », et New York. Elle rencontre le chanteur de reggae allemand Patrice, avec lequel elle a un petit garçon en 2005. En 2006, elle enregistre, en seulement cinq jours, les douze morceaux de Joyful. Ce premier album, rencontre un beau succès et se vend à plus de 150 000 exemplaires en trois mois, notamment grâce à son single « Down On My Knees ». Avec son visage de femme-enfant, Ayo est une chanteuse humble et simple. 

Après des concerts triomphants au Casino de Paris et à l'Olympia en 2006, Ayo fait la tournée des festivals de l'été : Vieilles Charrues, Musilac, Route du Rock. Car c'est véritablement sur scène que le talent d'Ayo explose. Affectionnant les petites salles qui lui permettent de renouer avec l'intimisme présent dans le DVD Live At The Olympia, paru fin 2007, c'est accompagnée de sa guitare qu'elle écume toutes les salles d'Europe ou elle reçoit un accueil chaleureux. Gravity at Last en 2008 confirme l'amour du public français qui lui confie les clés du top album où Gravity at Last est n° 1.

Faisant évoluer habilement le style de Ayo vers des orchestrations pop rock, sans renier son style originel, Billie-Eve est réalisé avec la participation de -M-, Saul Williams et Gail Ann Dorsey bassiste de David Bowie. Sorti en mars 2011, Billie-Eve est le prénom de sa fille née en 2010 et un jeu de mots avec believe (croire en anglais). Malgré sa qualité d'ensemble, Billie-Eve est en retrait des deux premiers albums d'Ayo quand à son succès public. Il ne séjourne que seize petites semaines dans les charts français.

Ce semi échec incite Ayo a diversifier ses sources d'inspiration. Précédé par le single « Fire », Ticket to the World porte bien son nom avec les présences des musiciens Larry Campbell (guitare, mandoline, violon), Ira Coleman (basse), et des artistes Citizen Cope et Youssoupha. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Née le 14/09/1980 à Cologne d'un père nigérian, DJ et musicien, et d'une mère gitane roumaine pas très présente, Joy Olasunmibo Ogunmakin baigne dans la musique dès son plus jeune âge à l'écoute des vinyles de Fela Kuti ou « King » Sunny Adé. Celle qui prendra plus tard pour nom de scène Ay?- prénom qui signifie « joie » en dialecte yoruba - découvre le violon à 10 ans puis la guitare à 14 ans, qui ne la quittera plus. Douée pour la musique, elle se voit proposer un contrat par une maison de disque allemande, alors qu'elle est âgée de 21 ans - contrat qu'elle refuse. Pas encore sûre d'elle et de ses choix, elle quitte l'Allemagne en 2001, direction Londres.

Dès lors, Ay0 chante en anglais et vit entre le quartier des Halles à Paris, où elle dit se sentir « comme à la maison », et New York. Elle rencontre le chanteur de reggae allemand Patrice, avec lequel elle a un petit garçon en 2005. En 2006, elle enregistre, en seulement cinq jours, les douze morceaux de Joyful. Ce premier album, rencontre un beau succès et se vend à plus de 150 000 exemplaires en trois mois, notamment grâce à son single « Down On My Knees ». Avec son visage de femme-enfant, Ayo est une chanteuse humble et simple. 

Après des concerts triomphants au Casino de Paris et à l'Olympia en 2006, Ayo fait la tournée des festivals de l'été : Vieilles Charrues, Musilac, Route du Rock. Car c'est véritablement sur scène que le talent d'Ayo explose. Affectionnant les petites salles qui lui permettent de renouer avec l'intimisme présent dans le DVD Live At The Olympia, paru fin 2007, c'est accompagnée de sa guitare qu'elle écume toutes les salles d'Europe ou elle reçoit un accueil chaleureux. Gravity at Last en 2008 confirme l'amour du public français qui lui confie les clés du top album où Gravity at Last est n° 1.

Faisant évoluer habilement le style de Ayo vers des orchestrations pop rock, sans renier son style originel, Billie-Eve est réalisé avec la participation de -M-, Saul Williams et Gail Ann Dorsey bassiste de David Bowie. Sorti en mars 2011, Billie-Eve est le prénom de sa fille née en 2010 et un jeu de mots avec believe (croire en anglais). Malgré sa qualité d'ensemble, Billie-Eve est en retrait des deux premiers albums d'Ayo quand à son succès public. Il ne séjourne que seize petites semaines dans les charts français.

Ce semi échec incite Ayo a diversifier ses sources d'inspiration. Précédé par le single « Fire », Ticket to the World porte bien son nom avec les présences des musiciens Larry Campbell (guitare, mandoline, violon), Ira Coleman (basse), et des artistes Citizen Cope et Youssoupha. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page