Bérénice (Petits Classiques Larousse t. 41) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Bérénice a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par -betterworldbooks-
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedier des Etats-Unis. Distribution privu en 2-3 semaines. Nous proposons la communication par e-mail en francais. Le dos et les coins peuvent montrer des signes d'usure. Les pages peuvent inclure des notes et quelques signes de feutre. Sous garantie de remboursement complet. Plus de plus d'un million clients satisfaits! Votre alphabétisation dans le monde achat avantages!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Bérénice Poche – 17 août 2011


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,00
EUR 3,00 EUR 0,93

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Bérénice + Le Colonel Chabert + L'Ingénu
Prix pour les trois: EUR 9,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Bérénice, au centre de l’œuvre de son auteur, en 1670, est une pièce singulière dans la production de Racine : c’est une tragédie où il n’y a pas de sang. Elle paraît peut-être d’autant plus douloureuse. Se séparer est pire ici que mourir. C’est le sort des trois personnages de la pièce : Bérénice, reine qui aime l’empereur Titus et qui devait l’épouser, Antiochus, qui voue un amour sans espoir à Bérénice. Il s’agit seulement de prononcer un mot, si dur, si tendre : adieu.

Biographie de l'auteur

1639 - 1699. Orphelin, il est recueilli par les religieuses de Port-Royal, où il reçoit une éducation janséniste. Après avoir tenté de concilier ses aspirations littéraires avec la carrière ecclésiastique, il se consacre au théâtre. Il fait jouer la Thébaïde (1664), puis Alexandre le Grand (1665), mais c'est le succès de la tragédie Andromaque (1667) qui assure sa réputation. Il donne ensuite Britannicus (1669), Bérénice (1670), Bajazet (1672), Mithridate (1673), Iphigénie en Aulide (1674), Phèdre (1677). Nommé historiographe du roi, réconcilié avec les jansénistes, il renonce alors au théâtre. Mais, à la demande de Mme de Maintenon, il écrit encore pour les élèves de Saint-Cyr les tragédies bibliques Esther (1689) et Athalie (1691). Le théâtre de Racine peint la passion comme une force fatale, qui détruit celui qui en est possédé. Réalisant l'idéal de la tragédie classique, il présente une action simple, claire, dont les péripéties naissent de la passion même des personnages. Racine a aussi écrit une comédie, les Plaideurs (1668), spirituelle critique des moeurs judiciaires. (Académie française.)




Détails sur le produit

  • Poche: 176 pages
  • Editeur : Larousse (17 août 2011)
  • Collection : Petits Classiques Larousse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2035855748
  • ISBN-13: 978-2035855749
  • Dimensions du produit: 18 x 0,9 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.578 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par gcha le 10 novembre 2012
Format: Poche Achat vérifié
Oeuvre très bien analysée, détaillée: je suis satisfaite.
Excellent pour les élèves qui souhaitent connaître les classiques car l'ouvrage a beaucoup d'explications.
Je conseille fortement.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par grandgum le 12 octobre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Berenice de Racine est au programme chez nous en première. j ai apprécié les pages d'analyse et les commentaires. La couverture est lavable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etatcritique TOP 500 COMMENTATEURS le 5 janvier 2015
Format: Poche
Je viens de lire Tite et Bérénice de Corneille, et de relire Bérénice de Racine.
Les deux pièces résultent d’une mise en concurrence organisée par Henriette d’Angleterre et leur comparaison officielle donna la palme au jeune Racine, montant, face à l’ancien Corneille, prétendument déclinant.
Oui, sauf que…
Le Bérénice de Racine est assez simpliste de scénario : Tite doit annoncer à Bérénice, qui l’aime et qu’il aime, qu’il doit renoncer à elle car le Sénat n’acceptera jamais que l’empereur épouse une reine étrangère.
« Je voulais qu’à mes vœux rien ne fût invincible,
Je n’examinais rien, j’espérais l’impossible ».
Il confie à Antiochus le soin de ramener Bérénice chez elle, ignorant que ce dernier vient de déclarer sa flamme à ladite Bérénice, et doit finalement annoncer sa décision, face à face, à Bérénice…
« Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ?
Que le jour recommence et que le jour finisse,
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice. »

Le Tite et Bérénice de Corneille est plus complexe : Tite doit épouser Domitie qui n’aime que le pouvoir:
« La passion du trône est seule toujours belle,
Seule à qui l’âme doive une ardeur immortelle. »

« Mais on a beau, Seigneur, raffiner sur ce point,
La personne et le rang ne se séparent point.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Exo77230 le 5 mai 2013
Format: Poche
Livre avec beaucoup d aide c est très bien pour les gens qui ont des difficultés de compréhension ou pour les fainiantes qui aiment pas tout lire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?