undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
64
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Eric Dupond-Moretti est un avocat pénaliste français de plus en plus connu. Il détonne un peu dans le monde des avocats, même des pénalistes, par son franc-parler.
Chaque époque a ses pénalistes célèbres. Depuis la fin de la peine de mort en France, ils font moins l'actualité mais Me Dupond-Moretti est avec Me Metzner et quelques autres une vedette du droit pénal en France,

Avec le chroniqueur judiciaire du Figaro, Stéphane Durand-Soufflant, il nous donne aujourd'hui un livre d'entretien en 13 petits chapitres, de 249 pages. Le livre est imprimé en gros caractères et on le lit très facilement, d'une traite ou deux.

Dupond-Moretti ne se prend pas au sérieux. C'est une de ses forces. Le livre lui-même fait preuve d'autodérision, déjà à travers son titre, Bête noire, avec en arrière-plan sur la couverture la photo en robe noire d'un avocat décidé. Bête noire de certains magistrats, il l'est assurément. L'un d'entre eux a même voulu le faire poursuivre pour une affaire d'usage de stupéfiants qui s'est révélée totalement infondée. L'avocat a beaucoup d'acquittements à son actif, au point d'avoir récolté le surnom d'"acquittador", et donc beaucoup de mécontents dans l'appareil judiciaire. Le sous-titre "Condamné à plaider" est dans le même registre d'autodérision.

Avocat depuis 30 ans, Me Dupond-Moretti est partisan non pas d'une défense de rupture à la Vergès, mais d'une défense musclée à l'intérieur du système. Il ne craint pas d'affronter les magistrats si nécessaire.

Il évoque son travail, les rapports avec les clients, bien qu'il n'aime pas ce qualificatif, prévenus ou accusés, le plus souvent, victimes parfois, ainsi que quelques tactiques et stratégies procédurales.

On y apprend beaucoup sur la façon dont se prennent les décisions, sur le rôle primordial du Président de la cour d'assises, à même d'influencer le verdict dans la quasi-totalité des cas et sur quelques grands procès, dont Outreau, un des plus grands scandales judiciaires de notre pays, dont on n'a toujours pas tiré les conséquences.

Me Dupond-Moretti ajoute au fil du récit quelques propositions raisonnables pour améliorer le cours de la justice, mettre fin aux peines plancher, assurer une formation commune complète entre avocats et magistrats, donc supprimer l'ENM qui les sépare, séparer les magistrats du siège et du parquet de façon effective, recruter des avocats très expérimentés en qualité de juges comme en Angleterre, sanctionner les fautes commises par les magistrats et appliquer des sanctions disciplinaires en cas d'abus de pouvoir.

Le livre présente toutes les qualités et les défauts d'un livre d'entretiens recueillis et mis en forme par un journaliste.

A l'actif, une écriture fluide, plaisante, agréable, truffée d'anecdotes.

Au passif, un style trop proche de l'oral et un texte parfois insuffisamment démonstratif.

Mais au total, un actif qui dépasse très largement le passif, un témoignage humain captivant sur ce qu'est le travail quotidien d'un grand avocat d'assises aujourd'hui. Un livre à mettre en particulier dans les mains de tous jeunes étudiants qui se destinent à la profession d'avocat ou qui ont encore des doutes sur leur vocation.

PS : Dans le magazine du Monde du 28 avril 2012, pour un commentaire plus détaillé, le compte-rendu de Bastien Bonnefous et les photos de Stéphane Remael sur 4 pages (P. 44 - 47)ainsi qu'un commentaire enlevé d'Yves Thréard dans le Figaro du 19-20 mai 2012.
11 commentaire| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec l'aide du chroniqueur judiciaire du Figaro, Stéphane Durand-Soufflant, Eric Dupond-Moretti, avocat pénaliste au franc parlé rare dans ce milieu et à l'humour aussi inattendu que bienvenu, se présente, avec ce livre, comme un adepte d'une défense musclée à l'intérieur même du système. C'est cette stratégie qui lui a permis d'obtenir tant d'acquittements au cours de sa carrière, se créant, de fait, de nombreuses inimitiés dans le monde judiciaire.

Avant tout, ce livre est l'occasion pour Dupond-Moretti de donner sa vision de la Justice et de ses disfonctionnements (il revient notamment sur le scandale d'Outreau, laissant entendre que le cas n'est peut être pas isolé que ce que l'on se plairait à croire).

La liberté de ton qu'il adopte tout au long de l'entretien lui permet de formuler quelques propositions audacieuses afin de réformer et surtout rendre plus fluide le travail de la justice: de la fin des peines plancher à la formation commune des avocats et des magistrats, de la suppression de l'ENM à la sanction des fautes commises par les magistrats, voila de quoi ébranler certainement quelque peu la vieille dame.

Epris de justice et soucieux d'apporter sa pierre (pleine de vie et d'humour) à une réflexion sur la transformation de nos instances juridiques, Eric Dupond-Moretti livre là une vision passionnante de la justice dans un texte qui se lit d'une traite.

CREW.KOOS
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2014
Grande sensibilité de ce confrère qui ne recule devant aucun obstacle.
Ce livre, reflet de son exercice, je devrai dire de sa vocation est un pur bonheur.
Enfin quelqu'un qui met sa vie et son énergie au service des autres.
Mais très confraternellement et très amicalement , j'aurais envie de lui dire :
Ménagez vous , prenez soin de votre santé, tout en sachant bien sur que cela est quasiment impossible !
Et pourtant nous n'avons qu'une vie !
A lire absolument pour savoir ce qu'est ou devrait être un Avocat.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2014
Au delà de la sympathie qu'inspire un des avocats les plus célèbres et les plus pugnaces de France dans le genre cow-boy solitaire, ce livre m'a déçu. Je m'attendais à de la chronique judiciaire, et ce n'en est pas.
Je n'ai pas bien compris de quoi il s'agissait : si c'est un témoignage, il est trop court et trop vague. Si c'est un cri de colère contre les dysfonctionnement de la justice (en particulier l'accointance entre le parquet et le siège) il ne propose pas assez de solutions concrètes (hormis la suppression de l'école nationale de magistrature). Si c'est un plaidoyer pour la défense, il est trop pleurnichard. Si c'est une présentation du métier d'avocat et du monde judiciaire, c'est trop généraliste. On a parfois plutôt l'impression de lire une litanie de petits règlements de compte, pas toujours très intéressants.
Il y a aussi toutes les choses que l'on s'attend à trouver dans le livre d'un avocat pénaliste et que l'on ne trouve pas. C'est souvent du déni pur et simple (la récidive n'existe pas pour Maître Dupont Moretti...) mais aussi probablement un refus ou une incapacité d'envisager les conséquences à long terme de son talent, lorsqu'il permet de faire relâcher ou d'écourter la peine d'un véritable criminel. Un avocat n'aurait donc jamais de remords, de problèmes de conscience, mais uniquement de la haine pour les juges qui ne vont pas dans son sens ?
Reste tout de même quelques jolies pages sur l'origine de la vocation d'avocat, quelques belles répliques et un bel épilogue.
Mais c'est largement insuffisant pour justifier la lecture de cet ouvrage.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2016
réquisitoire pour une conviction d'avocat ayant une éthique professionnelle et se posant des questions sans lâcher prise .
Combien abandonnent de défendre le plus honnête , le moins joueur parce que financièrement le moins nanti -
Me MORETTI pensée juste et recherches sur les réalités de faits.
Volonté de DEFENDRE une cause sans "laisser tomber" ou "déléguer" une défense par pression politique ou financière.
Ici, Un bel exemple d'intégrité dans un rôle social où il s'agit souvent de faire gagner le plus nanti par des moyens (iiventions-déblatération-effets de manches ) utilisés par avocats peu scrupuleux cherchant avant tout LEUR publicité................
Quelle Justice ? faites le bon choix !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2015
en dessous de cette robe, un homme, Eric Dupond Moretti. Un parcours pas facile et ses angoisses avant et surtout après les procès qu'il perd. On comprend qu'il défend l'homme - tout un chacun étant susceptible de basculer-. Il connait la loi et veut qu'elle soit appliquée. Pour les inconditionnels des affaires judiciaires, on a tous vu des magistrats plaider à charge (affaire Dils). Ce qui m'interpelle c'est quand il écrit : " qu'un accusé qui se suicide en prison, n'a pas peur de la prison mais du procès!. -Affaire Treiber, 2004, les corps de Géraldine Giraud et Katia Lherbier sont quand même retrouvés dans son jardin!-. La pirouette est belle ! Mais je pense aussi aux victimes qui pourraient voir "innocenter" un accusé dont le dossier à charge est mal construit et ça, ça donne la chair de poule. D'aucuns trouveront qu'il se la "pète" mais quand on réussit, il y a toujours des envieux. J'adore le bagout et la prestance de cet homme. Ce livre est l'homme sous la robe ....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2013
le livre est très simple et intéressant à lire. On en viendrait presque à oublier que c'est de gens qui ont commis des atrocité dont on parle. Du coup, on en viendrait presque à plaindre les assassins.
Avec du recul, et tout en restant objectif, je dirais que le livre est facile à lire (et je suis un bien piètre lecteur...), intéressant. Eric Dupond Moretti nous livre des anecdotes qui soulèvent certains dysfonctionnement dans la loi.
A la fin, c'est vous le seul juge. (sans jeu de mot)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2016
Je me suis décidé à acheter ce livre car je cherchais à découvrir le fonctionnement de la justice. Dupond Moretti dévoile tous les secrets de la justice !!! Ce livre se lit très facilement et on redemande encore !

Si vous cherchez à comprendre la face caché de la justice, alors achetez ce livre !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2015
Bien sur, je connaissais Maitre Dupont Moretti comme tout un chacun, lors d'interviews sur le petit écran; ce livre m'a permis d'en apprendre un peu plus; je le trouve très sympathique, c'est un personnage qui n'est pas dépourvu d'humour et certainement très humaniste; son soucis semble avant tout de rendre une vraie justice pour le pauvre comme pour le riche; ce livre se lit très facilement, il est plein d'humour, d'anecdotes voire d'enseignement; je le recommande, j'ai passé un bon moment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
Etant une passionnée de justice, ayant côtoyé le monde judiciaire de part ma profession, je considère qu'Eric Dupond Moretti est l'avocat le plus proche du peuple. IL explique ce qu'est la profession d'avocat, les rouages de la justice, cite des exemples, raconte des anecdotes réelles (y compris les siennes personnelles) qui aident à mieux comprendre la justice. Il explique, narre avec des mots que chaque lecteur peut comprendre facilement, contrairement au langage judiciaire difficile pour les novices. Livre parfait du début à la fin, qui se lit rapidement, avec passion. (signé une fan d'Eric Dupond Moretti)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus