EUR 15,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
BATMAN ANNÉE UN a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

BATMAN ANNÉE UN Album – 27 juillet 2012

Retrouvez toute la série Batman, cliquez ici.
4.6 étoiles sur 5 29 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00
EUR 15,00 EUR 14,50

Lire en version originale

Livre_Version_Originale
Découvrez tous les livres de Frank Miller en anglais en cliquant ici.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • BATMAN ANNÉE UN
  • +
  • Batman Un Long Halloween
  • +
  • Batman The Dark Knight Returns
Prix total: EUR 72,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Quand il avait six ans, Bruce Wayne a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux. Après un entrainement intensif, il revient à Gotham City pour mener une guerre sans merci contre le crime... mais ce ne sera pas facile. Face à la corruption des autorités de la ville et leurs liens avec la pègre, Bruce, sous le déguisement du vigilant Batman, va forger une alliance avec un policier nouveau venu à Gotham : le lieutenant James Gordon.

Biographie de l'auteur

David Mazzucchelli est un auteur récompensé par l'académie des Eisner Awards dont les travaux ont été publiés et exposés à travers le monde. Sa bibliographie inclut également Daredevil : Born Again, en collaboration avec Frank Miller, ainsi que l'adaptation du roman de Paul Auster, La Cité de Verre (publiée en France par Actes Sud), aux côtés de Paul Karasik, ainsi que de nombreux autres récits graphiques publiés dans l'anthologie Rubber Blanket. Il enseigne à l'École de Design de Rhode Island ainsi qu'à l'École des Arts Visuels de New York. Il illustre également le magazine The New Yorker et a publié en 2009 Asterios Polyp, ouvrage récompensé par l'Eisner Award du Meilleur Récit, trois Harvey Awards et le Prix Spécial du Jury d'Angoulême.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Présence TOP 50 COMMENTATEURS le 2 avril 2013
Format: Album
Fin des années 80, juste après Crisis on infinite earths, DC Comics décide de relancer les séries de ses principaux héros. John Byrne redémarre Superman avec L'homme d'acier et George Perez redémarre Wonder Woman avec Gods and mortals (en anglais). Le cas de Batman est un peu à part car les éditeurs sont persuadés qu'il n'y a pas besoin de recommencer à zéro, juste de disposer d'un récit plus récent des origines du personnages. La tâche est confié à Frank Miller qui vient d'achever The dark knight returns. Celui-ci accepte sous réserve que les illustrations soient confiées à David Mazzuchelli (ils ont également fait ensemble le très bon Born again de Daredevil).

L'histoire tout le monde la connaît : Bruce Wayne revient de ses années de formation à l'étranger pour combattre le crime dans Gotham City. Ce qui rend cette version de ses origines remarquable et indispensable c'est la combinaison de deux talents exceptionnels au sommet de leur art.
Lire la suite ›
1 commentaire 7 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album Achat vérifié
Véritablement passionnant de bout en bout, après nous avoir livré la retraite du chevalier noir Franck Miller nous offre les débuts de l'homme chauve-souris. Un univers sombre, des personnages humains, loin des super héros invincibles, c'est un véritable film dessiné que vous avez entre les mains : une oeuvre à posséder de toute urgence pour tous les amoureux de comic-book ou ceux qui voudraient s'y mettre!
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Nicolas Winter TOP 500 COMMENTATEURS le 23 juillet 2014
Format: Album
Deux hommes arrivent à Gotham City en ce mois de janvier. Le premier s'appelle Jim Gordon. Flic intègre et compétent, Gotham est sa punition pour avoir dénoncé la corruption. Le second revient après un long exil à l'étranger. Il se nomme Bruce Wayne et son retour va changer la ville à jamais. Suite à la mort de ses parents par un criminel, le milliardaire s'est juré de combattre le crime. Mais dans une ville où la police n'est plus sûre et où la violence règne en maître, il devra se trouver des alliés et s'inventer un alter ego. Batman vit ses premiers instants.

On savait déjà qu’Urban Comics opérait une vague de réédition des œuvres marquantes du Batman. Il est donc plus que logique de voir le fameux Batman Year One réédité. Après le Dark Knight qui nous présentait un Batman vieillissant, Frank Miller revient sur la jeunesse du justicier masqué. Avec l'appui du dessinateur David Mazzucchelli, l'américain livre peut-être l'œuvre la plus fondatrice de l'univers du superhéros. Un must absolu.

Séparé en quatre chapitres, Year One enchevêtre le destin de l'inspecteur Jim Gordon et celui de Bruce Wayne. Sa grande force consiste dans la vision de l'auteur sur la genèse d'une des plus grandes figures héroïques, celle du Batman. On y rencontre un Bruce encore peu sûr de lui et en proie au doute sur ce qu'il doit employer pour arriver à ses fins. Mais Miller nous fait surtout l'immense plaisir de nous décrire un homme torturé par le meurtre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album
Quand il avait six ans, Bruce Wayne a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux. Après un entrainement intensif, il revient à Gotham City pour mener une guerre sans merci contre le crime… mais ce ne sera pas facile. Face à la corruption des autorités de la ville et leurs liens avec la pègre, Bruce, sous le déguisement du vigilant Batman, va forger une alliance avec un policier nouveau venu à Gotham : le lieutenant James Gordon.
Batman Année Un c'est quoi?
C'est l'arrivée du Batman et de Gordon dans les rues de Gotham! De nouvelles origines pour le, les justiciers de Gotham.
Le premier, Bruce Wayne revient dans sa ville de naissance, qu'il avait quitté il y a 12 ans. Entraîné, confiant (peut-être un peu trop), avec une objectif en tête et aucun doute sur la façon de l’atteindre.
Le second, vient prendre son nouveau poste de policier à Gotham.
L'histoire se déroule donc sur un an, comme le titre de l'album l'indique.
Et la première chose qui me vient c'est le sentiment de fluidité et de rapidité. Tout cela est du selon moi à deux choses. En premier, la découpe. On va commencer par le 4 janvier en haut de page, enchaîné avec le 12 février trois pages plus loin au milieu de la page. Les coupes sont franches, nettes et défilent les unes après les autres. En deuxième, l'alternance entre les actions de Batou et celles de Gordon. Là aussi ça défile. Tout cela grâce au talent de David Mazzucchelli. Car oui, pour cette réécriture des origines de notre héros, Frank Miller a eu l’excellente idée de laisser les pinceaux à un autre que lui.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?