Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Bach: 6 Partitas [Import]

J.S. Bach CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste J.S. Bach

Discographie

Image de l'album de J.S. Bach

Photos

Image de J.S. Bach
Visitez la Page Artiste J.S. Bach
153 albums, Photos, discussions, et plus.

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Interprète: Scott Ross
  • Compositeur: Johann Sebastian Bach
  • CD (1 août 1994)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Erato
  • ASIN : B000005E6F
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 268.532 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille d'équilibre et de sérénité 14 août 2012
Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Bach a pris tout son temps – cinq ans – pour achever ce cycle de six partitas pour clavecin, les seules qu'il ait publiées, avec l'ouverture à la française : c'est dire le soin qu'il y a mis et l'importance qu'il leur attribuait. Et en effet, par comparaison, ses précédentes suites « anglaises » et « françaises » font l'effet de brouillons ou d'exercices, tant les partitas témoignent d’une maîtrise qui ne peut éclore qu'à la pleine maturité du génie, et tant elles rayonnent de sérénité. Outre les danses traditionnelles des suites – allemande, courante, sarabande et gigue – Bach a varié au maximum les genres et les titres des autres pièces, et pourtant, sous les doigts de Scott Ross, tous ces rythmes divers prennent un même air de régularité et d'équilibre, d'évidente et inéluctable nécessité ; en l’occurrence cette option, qui prend le minimum de libertés avec le texte, nous paraît tout à fait justifiée et convaincante, car ici l'écriture de Bach est si parfaite, son inspiration si constante d'un bout à l'autre du cycle, où chaque pièce a sa personnalité mélodique mémorable, qu'il serait incongru d'y ajouter quoi que ce soit. Réjouissons-nous qu'avant sa disparition prématurée Scott Ross ait eu le temps de graver, avec le concours magistral de l'ingénieur du son Jean-François Pontefract, cette interprétation qui est peut-être, avec son intégrale des sonates de Domenico Scarlatti, son plus beau testament, et regrettons que ce coffret ne soit pas plus souvent réédité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un testament à fleur de peau 7 septembre 2011
Par Nicolas TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Au premier abord, le choix du clavecin au son plus francais qu'allemand ou flamand et le style de toucher digital et assez peu articulé de Scott Ross peut paraitre un peu rugueux surtout dans la première partita qui est aussi la plus galante de toute.
Pourtant, on s'apercoit très vite qu'il s'agit d'un enregistrement plein d'émotions et à fleur de peau probablement enregistré d'une traite (certains disent au cours d'une seule nuit) dans un état de grâce absolue.
Scott Ross taquinait Bach en disant qu'il faisait de la musique "verbeuse". Ici, il nous montre tout le contraire en faisant ressortir le caractère direct et emotionnel de l'oeuvre au contraire de Andreas Staier qui, tout en étant brillant, est beaucoup plus "verbeux" ou en tout cas théatral.
Au final, cette interprétation est pour moi supérieure à ce que Scott Ross a pu enregistrer pour Scarlatti ou Couperin, c'est dire... Seule l'intégrale Rameau est au même niveau de grâce.

Je considère (de facon subjective) qu'il s'agit du véritable testament musical de Scott Ross avant de nous quitter alors que l'intègrale Rameau est plus l'acte officiel de naissance de ce grand artiste.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?