Ajoutez à votre liste d'envies
Bach: Cantates pour une année liturgique (Intégrale, volume 3)
 
Agrandissez cette image
 

Bach: Cantates pour une année liturgique (Intégrale, volume 3)

18 mai 2006 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
7:16
30
2
1:15
30
3
9:30
30
4
0:48
30
5
3:47
30
6
4:38
30
7
2:24
30
8
3:50
30
9
1:57
30
10
1:34
30
11
3:45
30
12
2:00
30
13
5:39
30
14
1:15
30
15
5:26
30
16
3:01
30
17
4:13
30
18
1:31
30
19
1:41


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 18 mai 2006
  • Label: Accent
  • Durée totale: 1:05:30
  • Genres:
  • ASIN: B0027QRMBU
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 282.583 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS sur 2 juin 2012
Format: CD
Le troisième volume de ce cycle présente la très célèbre cantate pour basse solo BWV 82 "Ich habe genug", interprétée dans un style très proche de la belle version de Max Van Egmond avec le Ricercar Consort de 1989 (hélas épuisée), mais avec plus encore d'intériorité, une meilleure diction et une meilleure articulation rhétorique entre le texte et la musique, sans compter la beauté du timbre mordoré du baryton Jan Van der Crabben. Le bercement du rythme s'accentue dans la deuxième aria, qui est un "sommeil" où le "Gute nacht" est un lieu commun symbolisant l'adieu au monde. La cantate BWV 178 est une cantate de choral, lequel est énoncé de façon dépouillée sur un duo de hautbois en imitation dans le n° 4, cependant qu'un mouvement de vagues est figuré de façon très baroque par les cordes dans le n° 3. Le choeur initial de la BWV 102 est une superbe fugue concertante où les entrées des voix et des cordes sont rendues parfaitement distinctes par l'option d'un seul chanteur par pupitre. Dans l'aria de ténor de la seconde partie, chantée par Christoph Genz, Kuijken a préféré avec raison le violon piccolo à la flûte traversière, plus frivole. A noter aussi l'émouvant lamento avec hautbois de l'alto solo Petra Noskaiova dans le n° 3, "Weh der Seele". Dans ce volume, c'est Elisabeth Hermans, élève de Greta De Reyghere, qui tient dignement le pupitre de soprano. Comme toujours, les tempi choisis par Kuijken sont optimaux. Rappelons enfin que cette série d'enregistrements bénéficie d'une prise de son exceptionnelle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lequeux James sur 12 octobre 2010
Format: CD
Les enregistrements de cette série de cantates de Bach, qui couvrent une année liturgique, sont incontestablement à mes yeux le sommet de la discographie des cantates: qualité exceptionnelle et engagement des interprètes, excellence de la prise de son, textes de présentation très intéressants. A recommander sans réserve.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique